Recherche avancée       Liste groupes



      
TECHNO THRASH  |  STUDIO

Commentaires (37)
Questions / Réponses (3 / 13)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eternal Gray, Burden Of Grief, Necrowretch, Sinners Bleed, Gruesome, Horrendous, Control Denied, Insidious Disease, No Return, Morbid Angel
- Membre : Cynic, Iced Earth, Illwill, Testament, Autopsy, Strapping Young Lad, Monstrosity
- Style + Membre : Sadus, Massacre

DEATH - Symbolic (1995)
Par METALOMANE le 10 Mai 2015          Consultée 892 fois

"Symbolic" est le joyau ultime de la discographie de DEATH dans sa quête de la perfection mélodique absolue. L’équilibre est ici atteint entre mélodicité, technique et agressivité (là où "The Sound Of Perseverance" en serait presque trop parfait, trop poussé et de fait, moins accessible).

La technique se met au service de la musicalité et est un moyen de transmettre des émotions et non une fin. On y retrouve le même genre d'évolution que sur le "Mental Vortex" de CORONER, à savoir on épure le son, on mise moins sur l'esbroufe et la vitesse, et on pousse à fond l'intelligence des compositions où chaque note est exactement là où elle doit être sans dépasser d’un poil de cheveu. Certes, ceux qui préfèrent leur Death un peu cradingue et mal coiffé en seront pour leurs frais, mais pour les fins bretteurs du Metal intelligent et sophistiqué, pas besoin de chercher plus loin.

Chuck maximise ici l'efficacité des riffs et la mise en avant de ses mélodies poignantes dont il a le secret, à l’instar de la construction implacable de "Zero Tolerance", alternant riffs inquiétants et orgies de lead et soli désespérés (celui à 3:47 aaaaargh !). L’intro du titre éponyme est un exemple de progression avec son riff mid-tempo de tueur qui met en condition pour l'accélération dévastatrice qui suit (Gene Hoglan est grand... enfin au moins autant en hauteur qu'en largeur !). "Without Judgement" est ma favorite avec son break mélodique central qui touche la corde sensible juste avant la reprise du redoutable riff principal.

Ainsi, chaque titre est d’une fluidité remarquable et le tout défile comme une évidence.
En fait cet album est un acrobate, un peu comme ces gymnastes qui tournent et virevoltent autour de leurs agrès aux Jeux Olympiques, cela leur semble si facile que l’on en oublie qu’il leur a fallu des heures d’entraînement par jour pendant des années pour arriver à ce résultat.
De la même façon, le prodige d’écriture et le travail technique s’effacent derrière l’immédiateté de ces 9 petits chefs d’œuvres intemporels.

Un travail d’orfèvre, raffiné et merveilleusement écrit comme les conclusions acoustiques de "Crystal Mountain" et "Perennial Quest" qui nous tire la petite larme (avant les grosses larmes de la fin de l’histoire que l’on connaît).

A lire aussi en THRASH METAL :


Les GARÇONS BOUCHERS
Vacarmelite Ou La Nonne Bruyante (1992)
Mélange metal et musette




SKYCLAD
The Wayward Sons Of Mother Earth (1990)
Techno thrash

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   BIONIC2802
   MEFISTO
   METALOMANE
   POSITRON

 
   (5 chroniques)



- Chuck Schuldiner (guitare, chant)
- Bobby Koelble (guitare)
- Kelly Conlon (basse)
- Gene Hoglan (batterie)


1. Symbolic
2. Zero Tolerance
3. Empty Words
4. Sacred Serenity
5. A Thousand Eyes
6. Without Judgment
7. Crystal Mountain
8. Misanthrope
9. Perennial Quest



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod