Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (23)
Questions / Réponses (10 / 48)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Eternal Gray, Cancer, Burden Of Grief, Necrowretch, Sinners Bleed, Gruesome, Horrendous, Control Denied, Insidious Disease, No Return, Morbid Angel
- Membre : Dark Angel, Zimmers Hole, Tenet, Monstrosity, Cynic, Iced Earth, Testament, Illwill, Strapping Young Lad, Autopsy, Nattravnen
- Style + Membre : Sadus, Massacre

DEATH - Individual Thought Patterns (1993)
Par POSITRON le 9 Octobre 2018          Consultée 573 fois

ITP est mon album de DEATH favori. J'ai essayé de prendre du recul sur le groupe en entier, de réfléchir à ses failles structurelles, de tempérer la nostalgie qui assaille quiconque parle d’œuvres de sa jeunesse mais là je n'y arrive pas. Tant pis. Je vous parlerai des défauts de DEATH seconde période sur "Symbolic" ou "The Sound Of Perseverance". Je les connais mais comme avec EMPEROR il y a une barrière mentale qui se met en place comme un ordre religieux "Tu ne blasphémeras point".

Voilà donc cet album tue. C'est tout. Fin. Toutes les pistes sont excellentes. Tout se retient. Quand j'ai un bout de DEATH dans la tête c'est (presque) toujours cet album. Toutes les performances instrumentales sont à l'apogée de ce qu'on verra dans le groupe et Chuck n'a pas encore trop décliné vocalement. Dès la première seconde ("Overactive Imagination") du disque les riffs sont excellents même si Chuck a toujours su en cacher quelques médiocres discrètement sans que ça se voie. La performance lead des deux guitaristes (LaRocque, encore meilleur que Schuldiner) ne sera jamais égalée au sein du groupe. Gene Hoglan est un des meilleurs batteurs de l'histoire du Metal. Mais surtout, il y a la basse de DiGiorgio.

La basse en particulier est absolument incroyable et mériterait d'être bien plus présente dans le mix tant son jeu et sa composition sont absolument parfaits, alternant entre soutien Death Metal et fill Jazz Fusion, transcendant le riffing de DEATH bien au-delà de ce que Chuck aurait pu faire seul sans même parler des solos de fretless de "The Philosopher". Vous pouvez être pathologiquement allergiques à DEATH et à Chuck, considérer que c'était un petit mec sans couilles ou un gros bourrin growleur de merde si vous êtes bassiste de Metal et envisagez un jour de jouer autre chose que la fondamentale derrière le groupe monté dans le garage de votre cousin : étudiez cet album ou Chuck reviendra vous mordre les burnes depuis la tombe et s'il ne le fait pas moi je le ferai.

A lire aussi en DEATH METAL par POSITRON :


CRYPTOPSY
Blasphemy Made Flesh (1994)
They do that rather well... don't you think ?




BLOOD INCANTATION
Starspawn (2016)
Remettre le mot "étoiles" dans le cinq étoiles.


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   HROTULF
   MEFISTO
   POSITRON
   POSSOPO

 
   (5 chroniques)



- Chuck Schuldiner (guitare, chant)
- Andy Larocque (guitare)
- Steve Di Gorgio (basse)
- Gene Hoglan (batterie)


1. Overactive Imagination
2. In Human Form
3. Jealousy
4. Trapped In A Corner
5. Nothing Is Everything
6. Mentally Blind
7. Individual Thought Patterns
8. Destiny
9. Out Of Touch
10. The Philosopher



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod