Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK GLAM  |  STUDIO

Commentaires (22)
Questions / Réponses (2 / 10)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1982 Too Fast For Love
2016 The End : Live In Los An...
 

- Style : Pretty Boy Floyd, Roxx Gang, CrashdÏet, Black Rain, Tigertailz, Star Rats, Beautiful Creatures, Zan Clan, Hardcore Superstar, Shameless, Steel Panther, Poison, Sister Sin
- Membre : 58, Ozzy Osbourne , Sixx: A.m., Tommy Lee , Brides Of Destruction, Methods Of Mayhem
- Style + Membre : Vince Neil
 

 Site Officiel Du Groupe (955)

MÖTLEY CRÜE - Theatre Of Pain (1985)
Par THE MARGINAL le 20 Avril 2011          Consultée 2001 fois

2 ans après avoir marqué les esprits avec "Shout At The Devil", véritable bombe Heavy-Rock à la fois crue, jouissive et subversive qui a grandement contribué à revigorer la scène américaine, MÖTLEY CRÜE revient aux affaires avec "Theatre Of Pain", 3ème opus de la bande à Nikki Sixx, et se doit de confirmer.

L'écoute de ce "Theatre Of Pain" a de quoi dérouter. En effet, le son est beaucoup plus aseptisé, les riffs sont moins incisifs. MÖTLEY CRÜE a laissé de côté les clous et le cuir, son côté "apocalyptique", qu'il a remplacé par les paillettes, les fanfreluches et une attitude plus "dandy" (à n'en pas douter, la période "Theater Of Pain" a laissé des traces, si on se réfère aux nombreux groupes qui apparaitront un peu plus tard dans la décennie).

MÖTLEY CRÜE pratique donc un hard rock plus aseptisé, plus accessible au grand public, le succès de "Shout At The Devil" étant passé par là... Décrié par beaucoup, "Theatre Of Pain" n'est pourtant pas si mauvais que ça. Quelques titres valent tout de même le détour. Je citerai, sans grande surprise, la ballade "Home Sweet Home", assez originale et surprenante à l'époque. Ou encore la cover de BROWNSVILLE STATION "Smokin' In The Boys Room", sur laquelle apparait de l'harmonica (ce qui n'est pas banal sur un album du CRÜE) et qui a surtout marqué les esprits grâce à son clip à hurler de rire (je vous conseille de le mater sur Youtube, il vaut franchement le détour !). Outre ces 2 titres, véritables points forts du disque, on ajoutera le mid-tempo catchy "City Boy Blues", "Fight For Your Rights" et ses paroles plus engagées qu'à l'accoutumée, ainsi que les plus musclés "Tonight (We Need A Lover)" et "Use It Or Lose It" comme titres de bonne facture. Le reste, par contre, je l'admets, n'est pas très marquant et le groupe s'est vraiment contenté du strict minimum.

Au final, "Theatre Of Pain" est, bien sûr, moins efficace que "Too Fast For Love" et "Shout At The Devil", mais contient tout de même quelques morceaux sympa. Ce n'est pas un chef-d’œuvre, c'est même l'album intrinsèquement le moins bon du CRÜE période 80's, mais ce n'est pas non plus une horreur.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


TURBONEGRO
Scandinavian Leather (2003)
Hard rock glam




TRIUMPH
Allied Forces (1981)
Un must du hard-rock


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   BAAZBAAZ
   BIONIC2802
   DARK SCHNEIDER
   MULKONTHEBEACH
   THE MARGINAL

 
   (6 chroniques)



- Vince Neil (chant)
- Mick Mars (guitare)
- Nikky Sixx (basse)
- Tommy Lee (batterie)


1. City Boy Blues
2. Smokin' In The Boys Room
3. Louder Than Hell
4. Keep Your Eye On The Money
5. Home Sweet Home
6. Tonight (we Need A Lover)
7. Use It Or Lose It
8. Save Our Souls
9. Raise Your Hands To Rock
10. Fight For Your Rights



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod