Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Rock & Roll Secours
1985 Desperados
2018 Vinyle
 

- Style : MotÖrhead
- Membre : Blackstone, Satan Jokers
 

 Vulcain - Mr Jack (1235)

VULCAIN - Vinyle (2018)
Par DAVID le 30 Mars 2021          Consultée 353 fois

En cette fin d'année 2018, au plus fort du mouvement des gilets jaunes, VULCAIN a réussi un petit exploit, celui de sortir l'un des meilleurs albums de sa carrière. Avec comme point d'orgue, un concert inoubliable à Paris au Gibus, le 8 Décembre 2018, grosse ambiance, gros son, de l'énergie à revendre ! 

Alors bien sur, "Vinyle", on nous l'annonçait comme un "retour aux sources", et ce genre d'annonces, il faut parfois s'en méfier. Après tout, les albums "Vulcain" (1994) ou "V8" (l'album de la reformation de VULCAIN !), aussi bons soient-ils, étaient déjà annoncés comme des "retours aux sources" en leur temps. Sauf que là, il s'agit d'un réel retour aux sources, VULCAIN passe à la vitesse supérieure :

- dès l'introduction sur "Vinyle" (ça a du style !), la basse de Vincent Puzio pousse les saturations à fond, comme sur les deux premiers albums de VULCAIN.
- on enchaîne avec "Héros", Marc Varez est en feu et aligne les rythmes speed, à grands coups de double-pédale... à l'ancienne !
- Daniel Puzio multiplie les hommages au défunt Lemmy, en se déchirant les cordes vocales. Il faut l'entendre éructer comme Lemmy sur la conclusion "Motör" (du pur MOTÖRHEAD, on se croirait sur "Ace Of Spades" ou "Iron Fist"... !), et sur le mid-tempo "L'Oseille", avec un refrain purement Motörheadien, dans le style "No Class" ! Daniel Puzio applique aussi la méthode MOTÖRHEAD sur plusieurs refrains, en reprenant trois fois le nom du morceau... à l'ancienne ! "Héros... Héros... Héros !!!". "L'oseille... L'oseille... L'oseille !". Jouissif ! 

On jubile quand Daniel Puzio ressort les bons vieux riffs thrashy (école METALLICA époque "Kill 'Em All", l'époque où on parlait de Speed Metal), comme sur les excellents "L'Arnaque", "Dans Les Livres" et "Motör". "L'Arnaque" figure en titre bonus sur l'édition digipack... Un titre indispensable qui mérite largement sa place sur l'album.

"L'Arnaque" et "Dans Les Livres" retrouvent les accents mélodiques du VULCAIN des années 90, avec de légers chœurs sur les refrains, et des riffs que l'on croirait sortis des titres les plus speed de l'album "Vulcain" (1994), comme "Chemin De Croix"... Enfin, pour ceux qui ont déjà écouté cet album, car "Vulcain" est certainement l'album le plus méconnu de VULCAIN, à cause de sa mauvaise distribution à l'époque. C'était pourtant un bon album, qui avait peut-être le cul entre deux chaises, entre les acquis mélodiques de la période plus "commerciale" ("Transition" et "Big Bang") d'un côté, et le style VULCAIN plus traditionnel de l'autre. L'album suivant, "Stoppe La Machine", toujours dans cette logique de synthèse entre le VULCAIN plus mélodique et le VULCAIN des débuts, n'aura pas laissé un souvenir impérissable par contre, malgré sa pochette en forme de clin d'œil à "Rock'N'Roll Secours".

Daniel Puzio a joué plusieurs années au sein de MR. JACK, un groupe pas si différent que ça de VULCAIN, mais davantage orienté AC/DC et mid-tempo, plus pépère. Cette expérience MR. JACK se ressent sur "Vinyle", principalement sur les mid-tempos plus cools comme "Blackline Music" (qui aurait pu figurer sur "Jack'N'Roll", l'album de MR. JACK), sur l'excellent "Contrôle" (du 100% Puzio Brothers !) et sur l'étonnant "Décibels", davantage orienté Rock Sudiste, certainement un des titres les plus émouvants de toute la carrière de VULCAIN... Et c'est peu dire !
  
Les années ont passé et, depuis la reformation de VULCAIN, après un très encourageant "V8", VULCAIN confirme sa volonté de prendre son temps, pour sortir des albums de qualité, une démarche qu'il convient de saluer. De ce côté, pas de problème, avec "V8" et "Vinyle", VULCAIN se montre nettement plus enthousiasmant et inspiré sur album, que MOTÖRHEAD sur ses quinze dernières années d'activité, en pilotage automatique complet depuis "We Are Motörhead" (depuis l'an 2000).  

Personne n'en aurait voulu à VULCAIN s'ils avaient continué à sortir régulièrement des albums, dans la lignée Motör-speed de "Rock'N'Roll Secours" et "Desperados". Mais, en même temps, peut-on en vouloir à VULCAIN d'avoir fait évoluer sa musique, vers des contrées nettement plus mélodiques que MOTÖRHEAD ? "Big Brothers" a toujours été handicapé par des choix de production hasardeux... Mais en live, les mid-tempos de "Big Brothers" envoyaient du lourd et il serait dommage de passer à côté des excellentes versions live de "Khadafi", "22" et "Le $oviet $uprême", sur le "Live Force". Et il serait surtout dommage de passer à côté d'albums aussi brillants que "Transition" et "Big Bang", parmi ce que le Hard Rock français a fait de mieux (si si !). Quoi qu'il en soit, "Vinyle" aurait dû succéder à "Desperados", "Vinyle" est l'album que VULCAIN aurait du sortir en 1986... Et imaginez ce qu'aurait pu donner le déjà légendaire "Live Force" en 1987, si "Vinyle" était sorti en troisième album de VULCAIN, en lieu et place de "Big Brothers"... ! Enfin, on ne va pas refaire l'histoire !

A lire aussi en HEAVY METAL par DAVID :


MOTÖRHEAD
Iron Fist (1982)
Heavy metal




SAXON
The Eagle Has Landed Pt Ii (1996)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   CITIZEN

 
   DAVID

 
   (2 chroniques)



- Vincent Puzio (basse)
- Daniel Puzio (guitare, chant)
- Marc Varez (batterie, choeur)


1. Vinyle
2. Héros
3. Backline Music
4. Darling
5. Décibels
6. Dans Les Livres
7. L'oseille
8. Borderline
9. Contrôle
10. Motör



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod