Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dark Tranquillity, The Absence , Hypocrisy
- Membre : Opeth
 

 Site Officiel Du Groupe (689)
 Myspace Officiel Du Groupe (344)
 Myspace Officiel Du Groupe (301)

AMON AMARTH - Jomsviking (2016)
Par BAST le 24 Juillet 2017          Consultée 244 fois

A force de découvrir à intervalles constants les nouvelles productions des groupes auxquels nos goûts accordent leurs privilèges, on est bien obligé à un moment de confesser ses difficultés à les différencier, à identifier ce qui fait qu’un album est au-dessus des autres. Ou en-dessous.
On kiffe un peu, beaucoup, passionnément, à la folie (encore qu’il soit difficile de distinguer ces deux-là sans un peu de recul) ou pas du tout. A empiler les découvertes, l’échelle de la marguerite effeuillée est un raccourci bien pratique quand l’objet de notre attention survient au terme d’une longue procession ("Jomsviking" est, déjà, le dixième longue durée des suédois).

Le premier album pour la découverte, le second pour la confirmation et le troisième pour la maturité : trois jalons par lesquels un bon groupe transite. Procédé facile, décrié par les bonnes pratiques mais ô combien efficace, l’avis s’articulant tout naturellement autour d’un concept accessible et rédigé à peu de frais.
Et après ? Que réserve-t-on au quatrième, au cinquième, au sixième album ? Retour aux sources, tentative d’émancipation ou stagnation / résistance / encroûtement (à choisir selon vos goûts pour le changement), les concepts ne manquent pas mais demeurent plus ambigus à développer. Il ne s’agit plus de brosser le simple kif, il faut aussi prendre en compte l’impact que la répétition produit sur nous, au risque de perdre une moitié de l’assentiment, jusque-là acquis, de son lectorat.

Avec AMON AMARTH dont le chemin n’a jamais dévié de la trajectoire impulsée par "Once Sent From The Golden Hall" (tout au plus un peu plus de riffs un jour ou de mélodies vikings un autre), on est dans la redite. Concept inchangé, caractéristiques reconduites, façonnage intact ; nos vikings sont bien à la manœuvre.
Pourtant, quand "Surtur Rising" puis "Deceiver Of The Gods", embarcations faites de la même charpente, ne marquèrent les eaux que d’étroits sillons glougloutant au large, "Jomsviking" met les côtes de l’envahisseur à feu et à sang. Pourquoi ? Quelle arme détient celui-ci dont les deux précédents étaient privés ? Je n’en sais rien. L’appétence, l’humeur, la réceptivité d’alors, peu importe, d’autres que moi partagent ce sentiment, je ne perdrai pas de temps à extraire les raisons de la discorde (relative, ce n’étaient pas non plus de mauvais albums).

Ce qui compte, c’est 2016, tant pis si 2011 ni 2013 n’ont été des années phares (dans la brume).
La puissance épique de "One Against All", la berceuse hypnotique "One Thousand Burning Arrows", "Jomsviking" comprend son lot de vérités. Au premier rang desquelles la force d’AMON AMARTH dans cette (sa) veine Death/Black mélodique aux racines plantées dans le terroir nordique, sa solidité ou ses aptitudes rares à parvenir, un jour, sans annonce ni ambages, à extirper de ses terres sauvages une nouvelle pépite digne d’être enchâssée dans la couronne ceinte sur son front et dont nul n’est encore parvenu à contester la légitimité.
Gros album, gros kif et pouce en l’air. La marguerite à poil : passionnément.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par BAST :


AMON AMARTH
Twilight Of The Thunder God (2008)
Comme un retour à l'essentiel

(+ 3 kros-express)



AMON AMARTH
Fate Of Norns (2004)
L'apologie du riff...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   BAST

 
   (2 chroniques)



- Johan Hegg (chant)
- Olavi Mikkonen (guitare)
- Johan Söderberg (guitare)
- Ted Lundström (basse)
- Tobias « Tobben » Gustafsson (batterie)


1. First Kill
2. Wanderer
3. On A Sea Of Blood
4. One Against All
5. Raise Your Horns
6. The Way Of Vikings
7. At Dawn‘s First Light
8. One Thousand Burning Arrows
9. Vengeance Is My Name
10. A Dream That Cannot Be
11. Back On Northern Shores



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod