Recherche avancée       Liste groupes



      
METALCORE MéLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2013 Strife
  Vengeance Falls
 

- Style : Bullet For My Valentine, Silent Civilian, The Sons Of Talion
 

 Site Officiel Du Groupe (709)

TRIVIUM - Vengeance Falls (2013)
Par FENRYL le 8 Janvier 2014          Consultée 4846 fois

Quand on vieillit, on devient con. On a le sentiment de tout voir en noir, de faire le rabat-joie, de se plaindre tout le temps.
On fait de la même façon le tri trop vite : on pense tout savoir mieux, plus rapidement et sans aucune faute de goût.
C'est moche de vieillir...
C'est surtout très con de penser que tout se règle très rapidement quand il faut parfois donner du temps au temps. Avec notre mode de vie actuelle du "tout va très vite et il me faut tout, tout de suite", on en vient à se forger une opinion en un rien de temps, quitte à se prendre les pieds dans le tapis.

Quand j'ai vu revenir mes potes de TRIVIUM aussi vite, je me suis trouvé méfiant. J'ai ensuite investi et écouté pour en arriver au constat que ce "Vengeance Falls" puait du bec. Les premières écoutes ont été déconcertantes.
Depuis 2 mois maintenant, je me focalise sur ce dernier né des Floridiens. Doucement, presque par dose homéopathique. En faisant presque toujours autre chose en même temps. Pas bon, au passage (j'aime les galettes qui me font stopper mon activité principale pour me focaliser sur leur écoute... Bim, Sélection directe dans ce cas-là !). Mais c'est bien ainsi que j'en suis arrivé à me contredire...

Cette version "deluxe" enrichie de 2 bonus tracks et d'une cover a le bon goût de se révéler quelque peu avec le temps.
Il faut une nouvelle fois appréhender un changement de cap. TRIVIUM et la voix growlée de Matt, c'est quasiment de l'histoire ancienne. De toute façon, on le sait depuis pas mal de temps, c'est désormais Corey qui fait le lien avec le temps passé dans ce registre.
On retrouve donc ici un opus plus mélodique/mélodieux, faisant la part belle à la voix claire de Heafy. Un peu comme si l'expérience de la transition "Ascendancy"/"The Crusade" se répétait une fois encore.
C'est ainsi que cet aspect mainstream qui saute aux oreilles m'a une nouvelle fois fait chier au départ. Difficile de cacher mon adoration pour la rage et la furie de TRIVIUM quand le groupe œuvre dans le Metalcore onirique et dantesque.
AVENGED SEVENFOLD se fait taxer de baisser son froc au fur et à mesure de ses sorties, le combo qui nous intéresse ici pourrait parfois y avoir droit...
Produit par David Draiman (DEVICE, DISTURBED...) et mixé par Colin Richardson, le produit est terriblement bien travaillé, léché et fini. Of course. N'allez pour autant pas croire que tout a disparu avec ses gaillards aux manettes. Non. Soyez rassurés ! Évidemment, l'âme de TRIVIUM est toujours là : dès les premiers instants du riff de "Brave This Storm", la machine est lancée et finalement bien lancée.
C'est entêtant, efficace et prenant. C'est surtout ultra mélodieux. À tous les niveaux.
La voix de Matt a une nouvelle fois franchi un palier : "douce", posée, en un mot "belle". Ouais, je sais c'est bien con de l'écrire ainsi, mais c'est un fait. Ce chant clair domine tellement qu'on est presque surpris par la présence de growls bien ponctuels.
Le titre éponyme enchaîne de la même façon et place clairement le second aspect mélodieux : la musique. Les riffs sonnent, donnent une harmonie plaisante à chaque morceau. Il suffit de se faire le trio d'ouverture "Brave This Storm"/"Vengeance Falls"/"Strife" pour mesurer le potentiel de ces morceaux live. Efficace et taillé pour la scène. Quasi imparable. Comme le sera par le suite un "To Believe" et son refrain "Canapé" (! on jurerait l'entendre !) qui avec une ligne lead machiavélique sur le refrain fonctionne bien.
"At The End Of This War" s'ouvre telle une ballade avant de lâcher les chevaux (avec quelques pointes de growls) et réussit là encore dans le domaine du mélodique.

"No Way To Heal", "Villainy Thrives" ou "Through Blood And Dirt And Bone" sont un peu l'illustration de l'hybridation ratée des deux TRIVIUM : à vouloir speeder un peu plus (histoire de contenter les fans du passé) tout en y intégrant un refrain/bridge ultra mielleux, on se prend un peu les pieds dans le tapis. Reste un solo un peu plus nerveux qu'à l'accoutumée, bien maigre consolation.
"Incineration: The Broken World" puis "Wake" laissent "Vengeance Falls" se terminer un peu en roue libre, avec deux compositions quelconques...
Si on devait en rester là, la note serait autour de la moyenne.
Or, procurez-vous plutôt pour 2/3€ de plus la version enrichie qui contient deux titres sans (aucun) doute issus des sessions "In Waves" qui font du bien ! Notamment "As I'm Exploding" qui retrouve la frénésie d'antan et le Thrash mélodique du groupe.
Quant à la cover des MISFITS, elle est plaisante et assez originale sous les coups du groupe qu'on ne peut que l'apprécier (TRIVIUM ayant toujours eu beaucoup de goût jusqu'ici pour choisir ses reprises, il suffit de revoir les tracklists passées...) : le solo décoiffe et le chant fait bien plaisir (growls puissants au rendez-vous !).

Cette cuvée 2013 est une bonne cuvée. Soyons objectifs.
Néanmoins, on est loin des poils dressés d'un "Ascendancy" ou plus récemment d'un "In Waves" qui part moment faisait foutrement du bien !
Ce "Vengeance Falls" est un album honnête, présentant moult qualités mais qui est trop lisse finalement pour franchir le niveau du (très) bon album. Où sont les frissons ? Où sont les riffs de malades ? Les leads de furieux ? Les twin guitares ? Merde et les soli de psychopathes ?

On tient ici une production soignée, mais trop lisse qui ne fait qu'illustrer le peu de prise de risque de TRIVIUM sur ce coup-là. Quel dommage quand on connait le parcours de Américains, qui, quoi qu'on en pense, avaient su s'aventurer sur des chemins tortueux par le passé (avec ou sans réussite, je le concède). Ce manque d'originalité leur sera donc préjudiciable au moment de donner un verdict... Un bon moment mais pas une totale réussite.

Top : "Brave This Storm", "Vengeance Falls", "Strife", "To Believe", "Skulls... We Are 138".

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


HEADHUNTER
Parasite Of Society (2008)
Schmier (DESTRUCTION) pour une baffe Power Metal !




GENERATION KILL
Red White And Blood (2011)
Quand le frontman d'EXODUS se met au Crossover...


Marquez et partagez







 
   FENRYL

 
  N/A



- Matt Heafy (chant, guitare)
- Corey Beaulieu (guitare)
- Nick Augusto (batterie)
- Paolo Gregoletto (basse)


1. Brave This Storm
2. Vengeance Falls
3. Strife
4. No Way To Heal
5. To Believe
6. At The End Of This War
7. Through Blood And Dirt And Bone
8. Villainy Thrives
9. Incineration: The Broken World
10. Wake (the End Is Nigh)
11. No Hope For The Human Race (bonus Track)
12. As I Am Exploding (bonus Track)
13. Skulls... We Are 138 (misfits Cover – Bonus Track)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod