Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER HEAVY MéLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2013 Strife
  Vengeance Falls
 

- Style : Bullet For My Valentine, Silent Civilian, The Sons Of Talion
 

 Site Officiel Du Groupe (967)

TRIVIUM - Silence In The Snow (2015)
Par FENRYL le 7 Novembre 2015          Consultée 8545 fois

TRIVUM est de retour et comme à son habitude décide de nous la jouer "changement de style" ! Rien de neuf donc avec les Floridiens, on n'en est pas à notre première expérience en la matière ! Je vous épargne mes illustrations à ce sujet, il suffira de se reporter aux précédentes chroniques.
Mais là, "Silence In The Snow" fait fort : il s'agit du premier opus entièrement en chant clair, à des heures de travail du rendu d'un "Shogun" ou "The Crusade", encore moins "Ascendancy"…
Après avoir proposé un dernier effort en date sympathique mais pas forcément rassurant, le groupe s'offre ainsi aux métalleux de tout poils, lesquels se répartiront - je le vois déjà gros comme une maison - en deux groupes quasi caricaturaux :

Groupe 1 : Lovers gonna love...

TRIVIUM a de sacrés cojones en sautant clairement le pas. Matt Heafy, comme on le redoutait, délaisse donc depuis pas mal d'années son sublime chant métalcore screamé pour un timbre plus chaleureux, un peu plus grave, et surtout très posé.
Le combo illustre une certaine capacité à proposer des mélodies imparables, proche des références actuelles outre Atlantique. Impossible de ne pas penser à un AVENGED SEVENFOLD ici ("Blind Leading The Blind", l'intro puis le solo de "The Thing's That Killing Me" voire tout le morceau, très pop...) voire à un DISTURBED, notamment en pensant à leur frontman respectif (M. Shadow et Dan Draiman).
Le groupe s'est clairement assagi et propose des morceaux à la structure simple et accessible. Aucune nouveauté, on est clairement dans le cadre des formats radios américaines.
On ne cherche qu'à valoriser le chant sur cet opus, au détriment indéniablement des musiciens et de leurs techniques incontestables et incontestées jusqu'alors. Les refrains se veulent directs, pour ne pas dire minimalistes et (trop) prévisibles. Même le titre instru d'ouverture "Snøfall" composé par Ihsahn (idole du groupe, notamment de Matt) est totalement calqué sur les ambiances héroïc fantasy et ouvre de façon posée ce "Silence In The Snow".
On pense même parfois retrouver les influences présentes sur "The Crusade", avec notamment un" Breathing The Flame" clôturant la galette dans sa version "classique".
TRIVIUM, comme à son habitude donc, nous ajoute deux morceaux bonus ("Cease All Your Fire" et "The Darkness Of My Mind") totalement dans l'esprit du reste de l'album (pourquoi ne pas les avoir intégrés ?).

Ce septième album illustre une sacrée prise de risque de la part de nos américains, qui réalisent avec qualité un album honnête et particulièrement facile d'accès qui saura convaincre les plus néophytes dans le genre ainsi que les mordus d'A7X...

Note prévisible : disons un 3,5/5...

Groupe 2 : Haters gonna hate...

Désolé mes braves, mais je ne veux pas passer pour le vieux con de fan qui gueule de suite dès que le groupe change son fusil d'épaule. Non, non, il est de bon ton, je le sais, de cracher sur ses gloires passées en les traitant de traîtres ou tout autre nom d'oiseaux. Tout le monde sait parfaitement que TRIVIUM a toujours voulu faire ce qu'il voulait, et s'y est parfaitement attaché !
"Vengeance Falls" sentait le début d'un quelque chose qui puait et voici donc l'étron en question…
Oui, Matt Heafy chante sacrément bien. Il a bossé et veut le montrer au plus grand nombre. Mais pas pour nous faire des mélodies popisantes, des refrains niaiseux et des titres ultra giga prévisibles, à des années lumières de leurs capacités de création d'antan… C'est du binaire, sans la moindre once d'originalité et de touche personnelle.
On ne peut s'empêcher de citer une ribambelle de groupes ricains allant de AVENGED SEVENFOLD à BFMW, en passant par FALL OUT BOY et autres…
Bon dieu que c'est mielleux et kitch ! Qui aurait pu entendre ce genre de morceaux ici, avec un groupe à l'origine d'un "Ascendancy" qui dévastait totalement aussi bien côté chant que musicalement !
C'est bien simple : chaque plan est prévisible de A à Z. Et chaque morceau aussi rapidement zappé et oublié. Je ne donne pas cher de tout cela sur scène. Quelle déception !
Si on se pose simplement après plusieurs écoutes, il faut être objectif : c'est un album de feignasse.
Je sais, c'est dur, mais c'est indéniable.
TRIVIUM ressemble à un élève qui de "attention, vit sur ses acquis" entame un traversée du désert en mode "c'est dur de se remettre au travail quand on se contente d'un minimum qui ne suffit plus"…
Et attention : je n'ai rien encore une fois contre les groupes qui font ce qu'ils veulent, indépendamment de la fanbase, mais pas pour pondre un skeud aussi médiocre...

Note prévisible : disons un 0,5/5...


Je n'ai pas voulu caricaturer qui que ce soit mais je ne pense pas me tromper en pensant que cet album divisera (et encore !). Je fais clairement parti des déçus, moi qui suit le groupe au quotidien sur les réseaux sociaux. Ce "Silence In The Snow" est d'une médiocrité affligeante en terme d'originalité et je n'avais pas besoin d'un nouveau AVENGED SEVENFOLD like (je sais j'insiste), en tout cas en la personne de TRIVIUM.
Cet album trouvera peut-être son public aux États-Unis tant il semble formaté pour les radios américaines mais franchement, comment peut-on se contenter de ce type de morceaux aussi fadasses ? La sauce prend trop peu, très rarement à la découverte du titre puis plus grand-chose... Trop peu de choses accroches ici, on glisse sans rien retenir… Sans doute la neige changée en glace… Sic… Un sacré manque d'inspiration...
Seule satisfaction : le chant de Matt Heafy, mais c'est trop caricatural pour être sincère (le lascar est fier et le montre trop !).
Ce "Silence In The Snow" demeure une de mes grosses déceptions de l'année en cours…

Note réelle : 1,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par FENRYL :


AVENGED SEVENFOLD
Live At The Grammy Museum® (2017)
Unplugged mais pas pour MTV !




ANIMETAL USA
Animetal Usa (2011)
Heavy Speed et anime japonais au firmament


Marquez et partagez







 
   FENRYL

 
  N/A



- Matt Heafy (chant, guitare)
- Corey Beaulieu (guitare)
- Mat Madiro (batterie)
- Paolo Gregoletto (basse)


1. Snøfall
2. Silence In The Snow
3. Blind Leading The Blind
4. Dead And Gone
5. The Ghost That’s Haunting You
6. Pull Me From The Void
7. Until The World Goes Cold
8. Rise Above The Tides
9. The Thing That’s Killing Me
10. Beneath The Sun
11. Breathe In The Flames
12. Cease All Your Fire (bonus)
13. The Darkness Of My Mind (bonus)



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod