Recherche avancée       Liste groupes




Pumpkins United @ Zénith de Paris
Par JEFF KANJI et T-RAY
Le 16/11/2017
Le 17 Novembre 2017 par PUMPKINSTEF

Merci pour ce live-report aussi sympathique que bien foutu (et très rapidement rédigé, chapeau !)

J'y étais aussi, et j'ai enfin pu voir mes idoles (Kiske en tête) pour la première fois en live, et ce sur le meilleur concert (et de loin) qu'ils aient jamais donné. S'il fallait en voir qu'un de ce groupe en France, c'était clairement celui-là, avec ce line-up là, alors je suis plutôt bien tombé.

Pour le reste, la chro de Jeff Kanji et le commentaire de Baptiste sont tellement complets que je n'ai pas grand chose à rajouter !
Un énorme concert, une set-list somptueuse, un moment historique, un concert absolument fantastique. J'arrête là car je vais manquer de qualificatifs...
LE concert de metal de 2017 en France !

Happy happy Helloween !!!
Pumpkins United @ Zénith de Paris
Par JEFF KANJI et T-RAY
Le 16/11/2017
Le 17 Novembre 2017 par OTTO RAIL

Je plussoie ... Pour un des meilleurs concerts de Heavy vu en 35 ans !!! Ils auraient fait une excellente tête d'affiche au Hellfest.
Pumpkins United @ Zénith de Paris
Par JEFF KANJI et T-RAY
Le 16/11/2017
Le 17 Novembre 2017 par BAPTISTE89

"Pumpkins United", c'est une tournée importante, aussi bien pour les fans des Citrouilles qui souhaitent revoir le line-up historique (sans Ingo, malheureusement décédé) que pour les musiciens de HELLOWEEN, qui veulent tirer un trait sur les rancoeurs du passé. En 2013, lors du Hellfest, Weiki et Kiske se sont croisés et parlés calmement ; la première étape de la réconciliation, dans la mesure où c'était surtout les tensions entre les deux hommes qui empêchaient toute réunion. Les invectives par médias interposés étaient nombreuses ; en 2012 encore, lors de la promotion du premier album de UNISONIC, Kiske taclait Weiki. Cette rencontre a permis à Kiske de se rendre compte qu'il ne ressentait plus de colère à l'égard du guitariste. La volonté de Kai et d'Andi de réunir le line-up historique et le fait que Kiske prenne du plaisir à jouer en groupe avec AVANTASIA ont conduit à cette réunion.

Et quel plaisir de voir toutes ces personnes sur scène ! Un concert absolument énorme !

Énorme, que ce soit en termes de qualité ou de durée (pas loin de 3 heures de show !). Andi est en forme vocalement, contrairement au concert du Trianon de l'année dernière. Les trois guitares apportent un gros plus, notamment au niveau des harmonies. Beaucoup de bonne humeur, beaucoup d'accolades, on sent que les musiciens sont vraiment heureux de jouer tous ensemble, que ce n'est pas feint. Andi fait des blagues et communique beaucoup avec le public (en français), parfois seul, parfois avec Kiske ; ce dernier disait dans les interviews qu'il s'est immédiatement très bien entendu avec le chanteur actuel de HELLOWEEN lors de leur première rencontre, et ça se ressent. De courts dessins animés, mettant en scène Seth & Doc, sont diffusés à plusieurs reprises, ajoutant une dose supplémentaire de bonne humeur.

Michael Kiske de retour dans HELLOWEEN : bonne idée ou déception au final ? Autant dire qu'il balaie toutes les craintes que l'on pouvait avoir : très en forme vocalement, il chante superbement, atteignant des notes hautes sans problème (même si des fois, ça coince un peu). Avant la réconciliation avec Weiki, il disait parfois en interview qu'il rêvait de chanter de nouveau "Eagle Fly Free" sur scène car c'est une chanson qu'il adore ; cette tournée lui permet de réaliser son rêve et le nôtre par la même occasion. cinquante ans dans deux mois, et toujours un chanteur exceptionnel !

Pour ce qui est de la setlist, elle se concentre surtout sur les années 80-90 et notamment les deux premiers "Keeper...". Le concert qui commence avec "Halloween" : énorme claque ! C'est aussi un grand plaisir d'entendre "Keeper Of The Seven Keys", j'en rêvais à titre personnel. Pour mettre la salle dans sa poche, quoi de mieux qu'un medley de titres de la période "Helloween" / "Walls Of Jericho" chanté par Kai Hansen ? Surtout que le rouquin est en bonne forme vocale ce soir. De même, pour fédérer le public et faire chanter tout le monde, quoi de mieux que "Power" et "Eagle Fly Free" ? "Master Of The Rings" est aussi à l'honneur, pas moins de trois titres en sont tirés : le musclé "Sole Survivor", le mélancolique "Why?" et le happy "Perfect Gentleman" où le jeu de scène d'Andi, avec chapeau et canne, est réussi. Des titres chantés soit par un seul chanteur, soit par le duo Andi/Michael, soit à 3 avec Kai (le "How Many Tears", grosse claque).

L'hommage à Ingo est une étape indispensable du concert ; il est toujours très apprécié, comme en témoigne l'accueil des spectateurs quand des images d'archives sont diffusées. Point négatif tout de même : le solo de batterie de Dani lors de la diffusion du film est franchement dispensable, le film seul aurait été mieux.

Un concert historique, LE concert Metal de l'année ! Si vous avez l'occasion de les voir, saisissez-la !
ANATHEMA + ALCEST @ Radiant (69)
Par DARK BEAGLE
Le 24/10/2017
Le 02 Novembre 2017 par VOLHOLLO

J'étais au show de Lille début octobre, un super moment !
Danny a du s'asseoir quelques minutes au milieu du set à cause de douleurs au dos. Et pour s'excuser de s'être comporté comme un 'vieux cochon" (sic), il nous a joué en rappel "Deep" et "One Last Goodbye" de "Judgement"... Excellent.
METALLICA à Bercy
Par DARK SCHNEIDER
Le 12/09/2017
Le 19 Septembre 2017 par NARCHOST

Je vais essayer de faire un mix des 2 dates pour ne pas avoir à faire 2 reports différents.

Pour commencer, c'était la première fois que je voyais le groupe en salle et quoi de mieux que Bercy (oui ça restera Bercy) pour une première fois entre 4 murs ? Ensuite, on peut dire ce que l'on veut, cracher tant que l'on veut, METALLICA en live, ça tue. Et carrément même ! Quel groupe ose faire une superbe scène centrale ? Quel groupe ose changer près d'1/3 de sa setlist entre 2 concerts ? Quel groupe nous gratifie de plus de 2h de show avec un light show à couper le souffle (ces mini drones lumineux, cette chorégraphie de ces cubes géants...) ? Oui, on peut faire son rageux bas de gamme, METALLICA en live c'est tout simplement jouissif.

Question ambiance (fosse les 2 soirs), ça bouge, ça hurle, on transpire mais on finit heureux comme un enfant. Question setlist ? Elle était au petit oignons ! En 2 soirs, avoir le premier CD du dernier album + ManUnkind en première mondiale (en live elle claque !) + des classiques à la pelle (mention spéciale à "Leper Messiah" icon_eek et "Fight Fire..." !). Enorme surprise avec "Through The Never" et "Fuel" ! Et des classiques à la pelle ("Creeping...", "Master...", "One", "Nothing...", "Sad But True", "Seek...", "For Whom...", "Fade To Black" et j'en passe). Franchement, sur les 2 soirs avec les changements, c'était juste parfait. Oui, parfait !

Pour le reste, un groupe en pleine forme qui prend énormément de plaisir à jouer. Un son plus que correct et une ambiance de dingue. 100 euros c'est cher mais c'est largement mérité pour un tel show (n'en déplaise aux rageux). Maintenant, je n'ai qu'une seule envie : les revoir au plus vite ! J'ai d'ailleurs énormément regretté de ne pas avoir pris de place pour Lyon car je pensais que 2 Bercy étaient suffisant (pauvre de moi...).

Les reports de la presse étaient dithyrambiques et ce n'est pas volé, bien au contraire ! Assurément mon meilleur concert de l'année 2017 !

P.S : Pour tous les autres aigris qui liront peut être mon message : ça fait "bien" depuis pas mal de temps de dire que METALLICA c'est nul et tout le blabla qui va avec mais pendant ce temps, eux, ils assurent et foutent une claque à des Bercy, des stades et des Arenas sold out tous les soirs !

Le chien aboie, la caravane passe... METALLICA est grand, METALLICA est géant, METALLICA est intouchable !
METALLICA à Bercy
Par DARK SCHNEIDER
Le 12/09/2017
Le 13 Septembre 2017 par BAPTISTE89

Je suis allé les voir vendredi, pour la première fois également. J'ai également opté pour une place dans les gradins, pour la vue et également parce qu'en fin de semaine, je suis épuisé en général. De plus, arrivant assez tard sur les lieux, je n'aurais probablement pas eu une place près de la scène.

La scène centrale est un gros plus des concerts de METALLICA, elle permet de contenter le maximum de spectateurs possible et c'est plus sympa pour les musiciens, qui peuvent gambader un peu partout autour de la batterie de Lars, située au centre. Les nombreux écrans suspendus étaient assez impressionnants visuellement, et ce qu'ils affichaient au fil du concert évoluait (zoom sur les musiciens, images représentant la pochette de l'album dont le titre joué était issu, etc).

Les lumières disparaissent et l'éternelle "The Ecstasy Of Gold" annonce l'arrivée imminente du groupe. Ils arrivent, et c'est quelque chose de les voir en vrai ! L'ouverture sur "Hardwired" est une évidence : il s'agit d'un titre du dernier album, et le fait qu'il soit court et nerveux en fait une parfaite introduction et un bon moyen de chauffer le public. J'ai passé un excellent moment, la setlist était très bonne (à part "Dream No More", que du bon). Je suis particulièrement heureux d'avoir pu entendre des versions Live de "One", "Creeping Death", "The Day That Never Comes", "Moth Into Flame", "Master Of Puppets", "Blackened" et "Seek & Destroy". A noter un hommage émouvant à Cliff, avec l'interprétation d'"Anesthesia (Pulling Teeth)" par Rob, avec les écrans qui diffusaient des images Live de Cliff et également une interprétation d'"Antisocial" de TRUST. Le coup des tambours joués par tous les musiciens sur "Now That We're Dead" était assez particulier, et a permis une bonne interaction avec le public.

Petit bémol sur le son, qui n'était pas génial (je suis allé voir AVENGED SEVENFOLD en mars dernier dans la même salle, c'était mieux sur ce point). Pas mal d'approximations dans le jeu de Lars et de Kirk et des errements dans le chant de James. Ce dernier insistait un peu trop sur la "METALLICA family" et discutait avec des personnes venues avec leurs enfants ; ça sonnait un peu forcé. Un public sage pour un groupe sage ; ils sont loin, les shows alcoolisés et remplis d'insultes des années 80/90. Il s'agit néanmoins d'une évolution logique, au vu de l'histoire du groupe et de l'âge grandissant des musiciens.

Un très bon concert. On peut ne pas aimer les derniers albums des Américains, mais METALLICA est un groupe à voir en concert au moins une fois dans sa vie. Ils envoient du lourd.

La setlist du vendredi :

- Hardwired
- Atlas, Rise !
- Seek & Destroy
- Leper Messiah
- The Day That Never Comes
- Now That We're Dead
- Dream No More
- For Whom The Bell Tolls
- Halo On Fire
- Last Caress
- Creeping Death
- Moth Into Flame
- Sad But True
- One
- Master Of Puppets

Rappel :

- Blackened
- Nothing Else Matters
- Enter Sandman
SYLAK OPEN AIR Day I par Steve
Par WËN
Le 05/09/2017
Le 05 Septembre 2017 par WëN

Un grand merci à notre confrère Steve (alias LUSAIMOI) de Soilchronicles qui s'est gracieusement proposé de nous dépanner sur ce live-report (texte + photos) !

Vous pouvez retrouver ses chroniques sur :
www.soilchronicles.fr
et son premier roman "Dans la brume, elle attendait" (chapitre par chapitre) sur :
http://www.steveryges.com/oeuvres.html
TRUST à Clermont-Ferrand
Par CHAPOUK
Le 25/03/2017
Le 05 Septembre 2017 par FLèCHEBRISéE

Je les ai vus à Montpellier même constat sur le public : le discours anti FN tombe à plan car statistiquement la moitié de la salle vote FN et ce n'est plus Bernie qui la fera changer d'avis.
Et puis on préfère l'entendre chanter que parler.
Surtout qu'il a tenté de faire participer l'autre moitié du public sur cette chanson ("La blonde et le FN") dont la qualité laisse à désirer (il y a mieux en stock).
J'ai été globalement déçu car je m'attendais à un feu d'artifice.
Mais je retournerai quand même les voir en novembre, les élections sont passées...
Chapouk au HELLFEST !
Par CHAPOUK
Le 26/07/2017
Le 14 Août 2017 par PUMPKINSTEF

Super cool ce live-report, chapouk, j'ai adoré, merci à toi (et aux autres pour leur report respectifs, aussi, d'ailleurs !)
GUNS N' ROSES (+ BIFFY CLYRO) - Stade de France
Par JEFF KANJI
Le 27/07/2017
Le 12 Août 2017 par PUMPKINSTEF

Merci pour le report Jeff !

ça donne vraiment envie qu'ils sortent un Blu-ray de cette tournée qui soit d'aussi bonne qualité que les concerts (et si possible très vite), parce que le dernier Blu-ray des Guns en date, celui de Las vegas (qui n'était en fait qu'un live solo d'Axl and friends) était franchement moyen.
Mais là, c'est vraiment le retour des Guns. Cool !
GUNS N' ROSES (+ BIFFY CLYRO) - Stade de France
Par JEFF KANJI
Le 27/07/2017
Le 30 Juillet 2017 par RIKKIT

Incroyable ce concert. 3h15 de set, c'était inespéré. Franchement, c'est passé comme 1h. Axl était impérial. Un des meilleurs moments de musique qu'il me soit arrivé de vivre.
GUNS N' ROSES (+ BIFFY CLYRO) - Stade de France
Par JEFF KANJI
Le 27/07/2017
Le 29 Juillet 2017 par GOLGOTH 68

Je suis allé à ce concert sans vraiment y croire - juste pour accompagner au départ - avec des appréhensions. J'avais été au concert à l'hippodrome de Vincennes en 92 dont je gardais un excellent souvenir mais les vidéos que j'avais vues d'Axl Rose vers 2008/2009 (plus tard ?) m'avaient plutôt fait peur.

Au final, un très bon concert, d'une durée inattendue (je ne connaissais pas le site selist.fm et même si, je n'aurais pas regardé avant). une bien belle surprise...
Très content qu'ils aient joué "Coma" (je ne sais pas si c'est une habitude).

A noter, lors du concert à Amsterdam qui était le suivant de la tournée, Angus Young est monté sur scène.
GUNS N' ROSES (+ BIFFY CLYRO) - Stade de France
Par JEFF KANJI
Le 27/07/2017
Le 28 Juillet 2017 par THE SEVENTH SON

Je suis un c_n ...
Le 06/06/1992 à l'hippodrome de Vincennes : j'y étais ! Un concert mémorable !!! Dont j'avais par hasard trouvé le bootleg d'excellente qualité, que j'ai eu la mauvaise idée de prêter à quelqu'un qui a eu le bon goût de ne jamais me le rendre...
Par la suite Axl a été tellement souvent en dessous de tout avec des concerts raccourcis ou bien totalement bourré incapable de chanter assis derrière son piano ... des images affreuses qui m'avaient coupé toute envie.
Et puis l'incroyable : Axl fait la pige chez AC/DC avec ... professionnalisme !!!
Et là ... j'hésite, j'hésite... c'est quand même le stade de France ! Froid, anonyme, acoustique de m@@*#{}e !
Et si jamais ils font 1h30 et basta, en plus s'il pleut, bon ... je renonce c'est plus raisonnable. Et je reste sur mon merveilleux souvenir de 1992 (et mon bon souvenir du 13/07/1993 à Bercy) : je n'irai pas au SDF, c'est dit...
Imbécile que je suis... Bienheureux que vous êtes !
Chapouk au HELLFEST !
Par CHAPOUK
Le 26/07/2017
Le 28 Juillet 2017 par PILGRIMWEN

J'invite les panthères d'acier à proposer aux hommes, lors de leurs prochains concerts, d'exhiber leur zizi devant une foule en délire !!!
HELLFEST 2017 - Jeff on the road
Par JEFF KANJI
Le 09/07/2017
Le 12 Juillet 2017 par BERTRAND

Bon CR, fest bien résumé.
Juste deux choses : Bobby Liebling n'était pas présent pour chanter dans PENTAGRAM, il était retenu aux USA pour violences envers sa mère. C'est donc le guitariste qui s'est occupé du chant.
Et METAL CHURCH (meilleur concert du fest pour ma part) n'est pas de Californie mais ils viennent de l'état de Washington.
HELLFEST 2017 - Jeff on the road
Par JEFF KANJI
Le 09/07/2017
Le 12 Juillet 2017 par DIOSSOUNET

Je me permets une petite remarque, car il me semble avoir lu la même erreur sur le live report de Fenryl quelques jours plus tôt : Rob Zombie n'a pas joué "Astro Creep 2000", le dernier album de WHITE ZOMBIE, en intégralité durant ce show du Hellfest 2017. Il a fait une setlist classique piochant dans tous ses albums solos et dépouissiérant au passage quelques morceaux de WHITE ZOMBIE ("More Human Than Human", "Thunder Kiss 65"...).
Evidemment, promotion oblige, c'est surtout le dernier album studio en date de Rob Zombie (au nom à rallonge que je m'épargne de retranscrire) qui fut le plus mis en avant si on exclu son classique "Hellbilly Deluxe", bien représenté. Métalliquement.
HELLFEST 2017 - Le carnet de bord de Fenryl
Par FENRYL
Le 28/06/2017
Le 12 Juillet 2017 par GUILLAUME THE ELDER

Dimanche

Dois-je vraiment commenter ce 3e effort ? J’étais bien présent, mais je ne vais pas vous mentir, je me suis ennuyé. Tout cela dans un contexte caniculaire et poussiéreux, j’ai été plus assidu aux débits de boisson qu’à la Musique…

Pourtant, tout devait bien commencer ; enfin commencer, il est déjà 17.40 me direz-vous puisque PENTAGRAM entre en scène. Et là, psssschit ! Vide sidéral, puisque Bobby Liebling n’est pas là. PENTAGRAM n’est pas un groupe comme vous le savez, mais l’incarnation de LIEBLING qui assure le chant depuis 1971. Les musiciens ? Ils arrivent et repartent… depuis 45 ans. On a donc droit aux musiciens du moment, le guitariste assurant le chant comme il peut : Fabulous Disaster comme dirait EXODUS ! Même les brûlots comme "Forever My Queen", "When The Screams Come", "Starlady" en deviennent insipides. Je profite du set (je ne vais pas partir, je suis à l’ombre, peinard, sous la Valley) pour me renseigner sur le forfait de Sieur Bobby et là, c’est le festival qui commence, pas sur scène mais sur mon smartphone !! Je découvre une interview abracadabrantesque (noisey-vice) où Bobby raconte que sa mère de 95 piges est hospitalisée car elle a oublié de prendre ses cachets, qu’il vient de découvrir Dieu Himself avec qui il cause 3 heures par jour, qu’il a peur la nuit tombée… une vraie litanie psychopathologique… Quelques jours plus tard, je tombe sur un site US (MetalSucks) qui relate son arrestation pour abus sur personne vulnérable… Pauvre Bobby, ça te sied pas le style Born Again !! PENTAGRAM, on est au bout du bout.

Après une petite promenade, je promets à mes amis un super concert de B.Ö.C. ! Je vénère B.Ö.C. depuis 25 ans mais il faut avouer qu’en 2017, ils sont un peu mous du genou. La setlist était honnête à part ce "Golden Age Of Leather" en 2ème position qui plombe profondément l’ambiance. Il faudra attendre "Then Came Last Days Of May" pour remettre la marche avant. Bon concert mais pour aficionados only.

Entre deux bières (oui, on est dimanche et j’ai une carte cashless à vider), je me trouve sur le chemin des PROPHETS OF THE RAGE. Je n’ai rien contre les Crossover ni contre le Hip-Hop. Je m’amuse même à voir des Hardos jumper sur du Public Enemy… J’ai juste eu une pensée pour les BLACK CROWES qui en 91, à Vincennes, se sont pris des caillasses par des fans de AC/DC et METALLICA car « pas assez HARD  »… Sinon, le Groupe ? Un Groupe de cover qui a fait un concert de cover, à écouter donc en conséquence, c'est-à-dire de l’espace « World Wide Restauration ».

Encore des déceptions avec METAL CHURCH qui s’est définitivement relégué à Ligue 2 du THRASH et EMPEROR qui à mon avis s’est embourbé à dérouler son "Welking At Dusk " de A à Z… Le son était plus que bof, ce fut long…

Vais-je assister à un concert digne du HELLFEST ce dimanche 18 juin ?? Il est minuit, on est même lundi ! Je suis devant les Masters of Univers, vous les avez reconnus : HAWKWIND ! Le Groupe démarre avec "Born To Go" et c’est parti pour une heure de Space Rock. Dave BROCK, 75 ans, aura été à mon goût celui qui aura le plus assuré de la journée, bien aidé par Mr DIBS et le jeune bassiste très Space-Stoner-Heavy-Rock. Planant, classe tranquille, son parfait, bravo et merci pour ce voyage spatial.

Un dimanche plus qu’en demi-teinte et une édition qui me laisse un goût amer ; une amertume ressentie dès l’automne dernier avec ces alertes au sold-out en forme de vente forcée. Le HELLFEST 2017 ou un certain modèle de consommation de notre Musique préférée… Je soutiens toujours le Festival notamment face aux « Puants ». Néanmoins, après 10 Festivals et le souvenir des premières éditions, mon enthousiasme s’étiole. Bye.
HELLFEST 2017 - Le carnet de bord de Fenryl
Par FENRYL
Le 28/06/2017
Le 03 Juillet 2017 par GUILLAUME THE ELDER

Samedi

On se bouscule sur le site du Val de Moine, et pourtant, il m’arrive de me sentir seul… Entre une minorité active qui tous les ans, nous fait passer pour des crétins dans les médias et une multitude de quidams en mode « balladex », je me suis parfois cru à un vide-dressing parisien… Des parents d’élèves clissonais demandèrent en 2006 le décalage du Hellfest pour cause de kermesse d’école. Le problème est résolu ! Le Hellfest fait aujourd’hui aussi office de kermesse, de fête de fin d’année, de weekend cohésion d’entreprises, d’atelier couture… que sais-je encore ?

J’ai beaucoup aimé le concert de TRUST. Un son proche du parfait, une équipe accomplie, soudée et énergique, TRUST a déroulé ses titres avec une belle aisance. Dans ce début de soirée estivale, ce fut un super moment. Je ne connais pas TRUST tant que ça ; ils m’ont fait forte impression, Bernie et Nono en tête bien sur. Et puis il y a "Antisocial" ; même en sachant que ça allait arriver, j’ai ressenti ce frisson, le frisson de l’intemporel fédérateur.

SAXON : je les adore, ils ne m’ont jamais déçu. Leur force, c’est la cohésion. Les 2 guitaristes et le bassiste sont à mes yeux une des meilleures équipes. Vous rajoutez Biff, et vous avez à mon humble avis un des plus grands Metal Bands du circuit à l’heure où j’écris. Par-dessus tout ça, vous envoyez des titres aussi punchy et Heavy Metal que "Motorcycle Man", "Power & Glory", "Heavy Metal Thunder"... Pour parachever le tout, vous balancez en guise de final, sans intermède, sans bla-bla "Crusader", "Wheels Of Steel", "Denim & Leather" et "Princess Of The Night". Un conseil les amis, s’ils passent près de chez vous, allez-y, c’est encore mieux en salle…

Je passe sur les déceptions AIRBOURNE (guitare inaudible, brouhaha basse-batterie) et AEROSMITH (physiquement présents mais pas là !, papys du Hard dans le mauvais sens du terme). J’aurais du aller profiter du début du set d’OPETH… Adieu AEROSMITH, je vous range dans la case des MANSON et METALLICA, ceux dont je ne m’approcherais plus jamais, par choix, par principe.

SUICIDAL TENDENCIES : Immortel SUICIDAL, immortel MIKE MUIR… Toujours en croisade, toujours en lutte, toujours aussi bien entouré. Une fois encore, je me souviens de l’Elysée Montmartre un soir de novembre 2003… Les visages se sont quelque peu empâtés mais la musique reste la même ainsi que l’interprétation. Une heure de Classiques. Véloces et impliqués, Mike et ses acolytes ont mis le feu à la WARZONE, une heure de rébellion dans cette enceinte en forme de taule.
HELLFEST 2017 - Le carnet de bord de Fenryl
Par FENRYL
Le 28/06/2017
Le 30 Juin 2017 par GUILLAUME THE ELDER

Vendredi

Les temps du Heavy Metal Kid sombre et transgressif, semant le trouble des esprits, est bien révolu. Pour preuve cette arrivée à la gare de Nantes ce vendredi d’été, où la SNCF nous souhaite avec la plus franche courtoisie un « agréable Hellfest  »… Que répondre ? Merci la SNCF…

L’arrivée sur le site est il est vrai de toute beauté, je n’y reviens pas. La Mainstreet est toujours magistrale avec cette année une scène où des musicos fort doués reprennent nos classiques à la sauce saxophonique ; superbe ! Cent fois mieux qu’APOCALYPTICA…

Le passage au Cashless refroidit l’assemblée. Une centaine de clients, 4 misérables guichets avec des ouvertures de fenêtre de 10cm pour effectuer son achat… Bien sur, la carte 2016 est périmée, il faut la renouveler ; l’argent qu’il pouvait rester dessus ? Rien. Fin août, je leur envoie des photos du Cashless de Rock en Seine…

DEVIN TOWNSEND : je connais peu le garçon. Ça joue bien, Devin entraine tout ça avec brio. Je me souviens avoir passé un bon moment mais je ne saurais pas reconnaître des morceaux interprétés. J’ai tout oublié, rien ne m’est resté. Contrairement aux albums, on n’a pas plusieurs écoutes pour « rentrer dedans ». Dur dur le Metal Progressif…

MINISTRY : Ça a pas mal vieilli et j’ai le souvenir de concerts beaucoup plus puissants dans les années 2000 (2003 où le groupe est venu à l’Elysée Montmartre 2 fois à 6 mois d’intervalle, sympa les Gars !!). C’est normal, moi aussi en 2003 je courais plus vite. Toujours à fond notre Al, les tubes de "Psalm 69" sont bien présents, ceux de Filth Pig m’ont manqué… Même si les titres récents accrochent moins, on retiendra le message Anti-Trump et bien sur, on soutient.

BEHEMOTH : Gros concert comme toujours. Deux bémols cependant : l’impression d’avoir assisté à exactement le même concert qu’il y a 3 ans ici même. Et l’ambiance : BEHEMOTH, aussi talentueux soit-il, gagnerait à officier sous la TEMPLE à 1.00. "Blow Your Trumpets Gabriel" à l’heure du 19/20 devant cette majorité de curieux et de chalands des Mainstages… Pas terrible.

DEEP PURPLE : Le grand moment de ce vendredi, sans conteste. Les nouveaux titres s’intègrent parfaitement aux immenses classiques qu’on attend tous. Le groupe est en super forme. Gillan assure toujours très fort. Le claviériste et son look « so british » est exquis, grand moment que ce « keyboard solo » ! "Perfect Strangers", "Space Truckin’", "Hush" et "Black Night", le final a été grandiose.

OBITUARY a encore ravi les fans de l’ALTAR, une rigueur métronomique et une fin de concert dédiée à notre "Slowly We Rot" chéri… Jamais déçu.

MARDUK dont je n’attendais pas beaucoup, les ayant souvent trouvés brouillons par le passé. Et bien, je me dédis ! Le son était plus que bon, la guitare finement ciselée et l’esprit très Evil Black Metal.

ROB ZOMBIE : un grand spectacle qui a vite tourné en rond, des titres construits et interprétés toujours dans le même sens, c’est divertissant et entrainant 20 minutes, voila tout.

AUTOPSY dont je connais ce qu’il y a à connaitre : les albums "Severed Survival" et "Acts Of The Unspeakable". Back in ’91 ! Agressif, malsain, registre gore, on retrouve l’ambiance morbide de la première vague DEATH, une ambiance qui aura bien manqué ce vendredi dans ce Festival de … Musiques Extrêmes.
HELLFEST 2017 - Le carnet de bord de Fenryl
Par FENRYL
Le 28/06/2017
Le 28 Juin 2017 par MICKMP

PROPHETS OF RAGE... Ah la la, cette claque... au Download ! La même, tout simplement le meilleur set du festival pour moi.






1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod