Recherche avancée       Liste groupes



    



[-] 2018
SYLAK OPEN AIR Day II par Steve
Par WËN
Le 15 Septembre 2018

SYLAK OPEN AIR Day I par Steve
Par WËN
Le 13 Septembre 2018

HELLFEST 2018 DAY III
Par CHAPOUK
Le 23 Juillet 2018

ENSIFERUM / ULTRA VOMIT @Plane'R Fest (69)
Par VOLTHORD
Le 15 Juillet 2018

HELLFEST 2018 DAY II
Par JEFF KANJI
Le 11 Juillet 2018

HELLFEST 2018 DAY I
Par DARK SCHNEIDER
Le 6 Juillet 2018

MARILYN MANSON @ Zénith de Dijon (31)
Par MULKONTHEBEACH
Le 1 Juillet 2018

The DAMNED @ Le Petit Bain (75)
Par CHAPOUK
Le 2 Juin 2018

CRISIX @ Le Trait d’Union, Neufchâteau
Par T-RAY
Le 19 Mai 2018

G3 @ L'Amphithéâtre 3000
Par WËN
Le 17 Avril 2018

NO ONE IS INNOCENT & DARCY @ Coopérative de Mai
Par CHAPOUK
Le 5 Avril 2018

KREATOR + VADER + DAGOBA @ LE 106 (Rouen)
Par FENRYL
Le 23 Janvier 2018

SATAN'S FEST IX @ Pacific Rock, Cergy (95)
Par JEFF KANJI
Le 11 Janvier 2018
Voir toutes les interviews et les live reports
de NIME publiés sur Dark Side
MARILYN MANSON @ Zénith de Dijon (31)
Par MULKONTHEBEACH le 21 Juin 2018
Publié le 1 Juillet 2018 Consulté 663 fois

MARYLIN MANSON était donc à Dijon en Bourgogne en ce 21 juin 2018, où nous célébrions la fête de la Musique… Premier point positif, ce Zénith est à taille humaine, les premiers gradins sont à 20 mètres tout au plus de la scène, et c’est assez incroyable de voir de près le Roi de la subversion américaine de si près, et en province s’il vous plaît !



Ce qu’il est agréable de déambuler à notre convenance dans une salle sans être sans cesse bousculé par la foule. Le début des « hostilités » commence bien, avec en ouverture un "Irresponsible Hate Anthem" ultra violent, où le révérend sera à terre la plupart du temps, envoyé comme un missile… Il faut préciser en préambule que le chanteur semble très chargé, à quoi, nous ne saurons le dire, mais chargé quand même !

Assez vite, nous nous apercevons que nous n’aurons pas droit à une prestation nuancée, mais foncièrement trash, les musiciens sont transparents, à part le guitariste, talentueux, qui prend un tantinet de plaisir quand les classiques, peu nombreux, de la diva sont exécutés. En même temps, comment être totalement concerné quand son chanteur est constamment assis ou étendu sur la scène, et osons le dire, complètement sous l’emprise de psychotropes, compromettant ainsi les éventuelles improvisations de son groupe de scène, pas mauvais au demeurant, si Manson avait un tant soit peu de considération envers eux ! Que nenni, Rien, nada, aucune présentation. Tout juste un « soutif » balancé par une fan qu’il enroule autour du cou de son guitariste, quelque peu impassible ou habitué du fait !

Descendu de mon gradin pour voir le maître de cérémonie de plus près, je suis un peu déçu. Ok, moi aussi j’ai vieilli, et je sais bien que sa prestation ne sera jamais la même, que lorsque je l’ai vu en 1996 au Bataclan, où il m’avait fait un peu peur, je l’avoue. Sauf que, plus de vingt ans plus tard, le décorum ne me fait plus peur du tout, et surtout l’intention, qui est bien sûr différente. Je peux comprendre ça… Manson a pris énormément de poids, et ne change de tenue que lorsque les lumières sont éteintes ! Même "This Is The New Shit" issu de l’extravagant "The Golden Age Of Grotesque" semble presque inoffensif, avec ses bandes enregistrées sur le refrain. Plus de claviériste affiché, tout se passe en coulisses désormais.

Ceci étant, revoir Manson dans une salle de province fait évidemment plaisir, le public était heureux bien qu’un peu amorphe et le Zénith presque complet en atteste. On aurait juste aimé quelques classiques qui ont manqué cruellement à l’appel… Tout juste a-t-on eu droit à un "Coma Black" fort bien interprété, ainsi qu’un "Dope Show" fédérateur, où le chanteur, complètement à l’ouest, demande à l’audience qui est sous l’influence de la drogue, et démontre son amour à ceux qui lèvent le doigt, mouais… La reprise de "Sweet Dreams" est toutefois correcte. Nous passerons sous silence la chanson où il demande à cinq filles de monter sur scène, sans grand intérêt, sur laquelle le révérend évite soigneusement les rapprochements, et les laissant comme des potiches qui se trémoussent, avant de les faire dégager vite fait bien fait par le service de sécurité une fois la chanson terminée…

Alors, MARYLIN MANSON en 2018, ça donne quoi concrètement ? En premier lieu le plaisir immense de voir une icône de la subversion fouler les planches françaises, puis la désillusion de voir un Artiste de cette trempe attendre qu’un sous-fifre lui tienne le bras pour monter et descendre de scène, car l’homme est en piteux état…

Un concert intéressant au demeurant, mais l’état de santé du bonhomme nous laisse perplexe.


Le 09/07/2018 par MULKONTHEBEACH

Bah, DINICED, je comprends ton désenchantement, MANSON n'est plus que l'ombre de lui-même désormais, et c'est bien dommage, c'est vrai... Cependant, après quelques albums bien foireux, et cet avis n'engage bien évidemment que moi, son dernier opus fait plaisir à entendre... Maintenant, de là à dégringoler l'escalier de la gloire en direction de la fosse des oubliés, je te cite, même si j'entends ton raisonnement, n'est-ce pas là un peu condescendant ? MANSON est ce qu'il est désormais, et d'après mes confrères, son état était du même acabit dans les festivals français de ces derniers jours. Bien sûr qu'il m'a déçu moi aussi, mais je prend du recul, l'âge aidant sans doute, je ne sais pas ! Après tout, le revoir m'a fait plaisir malgré tout, et cette décrépitude dont tu parles est une réalité, mais tu sais, ça fait bien longtemps que je m'identifie plus à mes idoles, car au fond, elle ne valent pas mieux que toi et moi...


Le 02/07/2018 par DINICED

Ça fait longtemps que je n'écoute plus du MARILYN MANSON. Ma compagne avait déjà vu l'artiste en festival pendant sa période de gloire fin des années 90, il avait quitté la scène après trois chansons mal jouées et détruit l'intégralité des amplis.
Ce qui est triste et personnellement commence à me faire peur : quel besoin d'être défoncé du matin au soir, du soir au matin, pour seulement arriver à supporter la vie quotidienne ? De plus en plus de gens autour de moi sont constamment dans des états seconds, simplement pour venir travailler, promener le chien, tondre la pelouse...
Marilyn Manson drogué, ça n'étonne plus personne, mais je ne peux pas m’empêcher de trouver scandaleux de payer une prestation pour voir un pantin en pleine déchéance (simple avis personnel, j'imagine que les fans de MM y vont pour ça aussi).
Je n'ai pas l'impression que Marilyn MANSON fasse honneur aux provinces mais plutôt qu'il dégringole l'escalier de la gloire en direction de la fosse des oubliés. Triste.
Je ne vais jamais voir Marilyn MANSON car il symbolise à lui seul la décrépitude du monde moderne et notre promptitude à toujours accepter cet état de fait comme une évidence.
Hors nous sommes des guerriers, nés pour affronter les obstacles ou mourir en essayant.
Wouais, je n'aime vraiment plus MM...



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod