Recherche avancée       Liste groupes



      
SLUDGE/STONER PSYCHE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (395)
 Myspace (324)

KYLESA - Static Tensions (2009)
Par ENENRA le 4 Mars 2012          Consultée 2410 fois

Le voilà, enfin !! Le tant acclamé, le tant loué, le tant applaudi album de KYLESA. On est pas encore au stade de ISIS et son "Oceanic" qui occulte totalement le premier, mais pourtant très bon, "Celestial", mais presque. Pour la très très grande majorité de Metalheads qui ont écouté (ou entendu parler de) KYLESA, un album est sur toutes les lèvres : "Static Tensions". Quelques aventureux ont su pousser l'expédition plus loin dans le passé et explorer les tréfonds obscures des trois premiers opus. Des oreilles ont saigné, des plaintes ont raisonné, des sanglots éclaté... ce fut la débandade. Résultat ? Tout le monde est resté dans sa piaule avec le 4ème missile des 'ricains en boucle jusqu'à pouvoir souffler leurs tafs par les oreilles.

Rha tout de suite, le lien avec la drogue. Que voulez-vous... KYLESA montre encore plus ici son amour pour les champs de co... quelicots(*) et nous emporte dans un sacré voyage plus "psychédélique" que jamais, au rythme des roulements de toms des deux batteurs. Mais attention ! Oui plus psychédélique dans ses petites embardées guitaristiques, ses petits tappings et autres effets noisy se transformant en riff épais et chargé en vitamines, mais les joyeux lurons n'ont pas oublié la science du riff "made in" Savannah, oh que non. "Insomnia For Months" assez expéditive (deux minutes, le titre non-instrumental le plus court de toute la discographie actuelle) s'ouvre donc tout naturellement sur un riff brut tout en ayant le temps de placer un petit break tout en vibrations et effet bouillonnant avant de repartir de plus belle, Laura toute voix dehors.

Le groupe ne délaisse ainsi pas tout à fait tout ce qu'il a entrepris jusqu'à présent car les moments de gueulante sont encore bien là (sur la sympathique "Said And Done" par exemple où Laura gueule comme à la bonne époque). Le riffing n'est juste plus du tout influencé par le Crust et le groupe joue plus sur son aspect épais, massif, comme une grosse bourrasque qui nous passerait sur le corps, mais en finesse, en nous apportant assez de parfums de fleurs et d'épices venu d'Orient pour nous ensorceler. Le duo "Unknown Awareness"/"Running Red" est d'ailleurs assez bon à ce petit jeu, la première prenant un accent assez épique grâce aux soli que l'on peut entendre à chaque fois que Cope prend la parole avant de se transformer en une sorte de chevauchée toute aussi fabuleuse dans un pays connu que de votre subconscient. Alors que la seconde n'est que tromperie, amadouant l'auditeur avec un petit piano puis la voix claire et douce de Laura, avant de décocher un riff rythmé et massif en alternance avec des notes plus vrillantes et de se changer en déclamation prenante et fédératrice. Titre dévastateur en live il en va de soi et un des meilleurs de la galette.

Plus travaillé, car moins frontal que les anciens efforts du combo, ce "Static Tensions" n'est cela dit pas au stade de nous fournir une musique complètement psychédélique. Certains journalistes français sont même allés jusqu'à qualifier le Metal pratiqué par KYLESA de Psychedelic Metal. Beaucoup de personne ne connaissant pas les mots Sludge et Stoner, même chez les journalistes, on les excusera ce coup-ci. Bref, nous disions donc que cet opus était plus travaillé, certes, mais ne manque pas de moments fédérateurs comme pouvait l'être un titre tel que "Where The Horizon Unfolds" sur l'essai précédent. Ici "Nature's Predators" par exemple remplit très bien son rôle d'amasseur de foule afin de leur faire crier à pleins poumons les quelques paroles magiques entre deux soli aériens, plus nombreux que jamais sur cette galette, tout en headbangant en rythme telle une marée humaine.
Toutefois le fait d'être plus travaillé que ses prédécesseurs ne veut pas dire ipso facto que ce disque est mieux. En effet vous l'avez vu, il n'écope "que" d'un 4/5. Et là, des explications s'imposent. En effet, KYLESA gravite entre l'agréable et le génial sur cet opus, cela dit la dimension juste "agréable" de certains titres devient un handicap. Ainsi, des pistes telles qu' "Only One" (à l'intro super je ne dis pas le contraire) ou "Perception" qui restent très agréables hein, soyons d'accord, ne feront que "passer". Sans forcément nous emporter aussi loin que leurs voisines. Les plus aigris iront même jusqu'à les qualifier de fillers, je n'irai pas jusqu'à cet extrême.

On notera aussi que BARONESS, les compatriotes, ont déteint sur KYLESA lors d'un "Said And Done" qui en possèdent quelques "accents" et notamment lors du solo à 2:24 qui est juste dans la pure lignée de ce que font la bande à Baizley. Vous remarquerez d'ailleurs que ce dernier a dessiné la pochette. Pas des plus énorme, beaucoup d'esbroufe pour au final pas des masses de détails (évitez les mails d'injures chers lecteurs).

KYLESA continue donc ici dans la voie qu'il s'était fixé : délivrer une musique toujours plus psychédéliques et vrillante. On est loin, très loin, des débuts furieux du combo, mais l'évolution s'est faite avec tant de douceur que les fans de la première heure peuvent aussi y trouver leur compte. Si vous ne connaissiez pas, je vous recommande chaudement d'attaquer le groupe par cet album et son prédécesseur pour avoir une bonne idée des deux facettes de la bande à Cope.

We are not victims. We are someone's enemy. We all have to blame someone. Because fault is never personal


*La minute humoristique : http://cpc.cx/43g. La drogue c'est pas bien amis lecteurs.

A lire aussi en SLUDGE par ENENRA :


BARONESS
Blue Record (2009)
On allège encore la formule d'un cran




KYLESA
Time Will Fuse Its Worth (2006)
Dernier album de la période énervée


Marquez et partagez




 
   ENENRA

 
  N/A



- Phillip Cope (guitare, chant)
- Laura Pleasants (guitare, chant)
- Javier Villegas (basse)
- Carl Mcginley (batterie)
- Eric Hernandez (batterie)


1. Scapegoat
2. Insomnia For Months
3. Said And Done
4. Unknown Awareness
5. Running Red
6. Nature's Predators
7. Almost Lost
8. Only One
9. Perception
10. To Walk Alone



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod