Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  LIVE

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1991 The Rack
1992 1 Last One On Earth
2009 Death… The Brutal Way
2012 Deathhammer
2021 Necroceros

ALBUMS LIVE

2010 Live Death Doom

VHS/DVD/BLURAYS

2010 Live Death Doom
 

- Style : Hooded Menace
- Style + Membre : Pestilence
 

 Myspace Officiel (733)

ASPHYX - Live Death Doom (2010)
Par DEADCOM le 8 Novembre 2010          Consultée 3458 fois

Putain… Je me souviens de ce moment en compagnie de l'ami Bio au bar du Live Club (Turock) lors du concert des Néerlandais. Ceci n'avait rien à voir avec "Au Café des Délices" comme dirait l'autre tâche à minettes (le roi du Poker) ou "chez Eugène" comme dirait l'ami Brel. Une ambiance moite, une bière acre et tiède comme simple rafraîchissement. Trempés comme des tampax, ébouriffés comme une paire de couilles comprimées dans un slip trop juste, bah. Mon costume trois pièces puait le chacal. Cela ne m'a pas empêché de prendre mon pied. Oh non. Ce concert était fameux. Comme le vol plané de Bibi sous l'emprise d'un coup de zèle, voulant jouer les archanges bruxellois (ou liégeois) qui bruxelleraient comme ça pour le plaisir et puis "paf !". Au fait, l'ami, j'ai retrouvé ta molaire, je la garde au cas où.

Bien, les choses vont se présenter de cette manière, alors écoutez bien.
Deux cadors en quête de Metal moribond vont vous déverser dans votre gamelle la version DVD et CD de ce live. De ce fait, mangez doucement. Mâchez bien.

****

La force de cette première manifestation officielle (et commercialisée comme telle), c'est avant tout cette sensation de proximité. Un public teuton et ravi mais peu imposant. Sa faible résonance montre bien qu'il s'agit bien d'une petite salle, pas d'un stade (on n'est pas sur "Rock In Rio"). Il porte le groupe dans son cœur et le manifeste comme tel ; il hurle, il crie, il siffle… il invoque, il scande, il respire… Bref, un public chaleureux. Un Martin à l'aise avec la langue de Goethe (logique) devant une foule en demande, d'où ces moments un peu longuets. Bref, on s'en fout, nous on l'aime bien notre Martin. Le gars reste très en voix, que ce soit au niveau du chant glaireux et arraché, que de son contact "humain". Une des caractéristiques d'ASPHYX, mais ce n'est pas l'unique raison d'écouter "Live Death Doom". Non. On respire ici, une scène encore toute fumante. La setlist couvre la période Van Drunen, gardant en mémoire quelques pages du trépassé Theo ; "Abomination Echoes", "Rites of Shades" pour "Crush The Cenotaph" et le titre "The Krusher" (version 92 de "Crush" sans Theo). On regrettera l'absence d'un "Mutilation Process" comme on a pu regretté "Mass Strangulation" sur "The Wacken Carnage" (BLOODBATH).

Le travail de l'équipe est réellement bon. Le frisson est là. Nous devenons, nous aussi, ce public, ces voix qui appellent au Metal et en redemandent encore et encore. Les musiciens (mis en bande par Frank Klein Douwel) sont un exemple type d'une parfaite osmose. Une prestation impeccable. Une sonorisation à échelle humaine, pas un truc à la MANOWAR. C'est pris directement à la source et tout est bien enregistré (c'est limpide). Le jeu de Paul Baayens est un délice. Six cordes plombées, tranchantes à souhait. Elles vrombissent, elles s'écrasent, elles s'étirent. Bob Bagchus c'est la classe et surtout plus de 20 ans d'expérience dans les bras. Alwin Zuuuuuur de sa basse. Les 110 minutes de ce double live (19 titres, dont 11 en première partie) crachent sans débander.

Aller, un coup sur le brushing et c'est parti pour se faire ébouriffer la gueule ! La stratégie du groupe est sans appel. Un début fracassant amorce de la meilleure des façons cet événement marquant. Le duo infernal ("Vermin / Scorbutics") a de quoi justifier le patronyme des Néerlandais. Pas besoin d'un "track by track" des familles pour comprendre que c'est une bonne fournée de petits pains bien croustillants. La qualité des morceaux coule de source, largement. "The Rack" (CD2), aura de quoi vous liquéfier sur place par son amorce Doom, belle à en mourir. De la pure magie noire. Idem avec "The Sickening Dwell" (CD1) qui monte la violence d'un cran, après un "Death The Brutal Way" acclamé. Une pure déflagration. Un moment d'hystérie collective. Saturation au max. Ça pique, ça grouille, ça devient animal, limite cannibale. Un show énorme. Une setlist monstrueuse regroupant le meilleur de 89, 91, 92, 2009. Un son humain et en parfaite osmose avec "l'esprit" du groupe. Un public chaleureux. Une grande proximité et j'insiste bien là dessus. C'est aussi très loin des autres (over)daubes du genre. Un coté "Bootleg HQ" nous fait jouir du spectacle avec en prime Dan Swanö qui apporte ce coup de manette naturel et discret. Ne cherchez pas d'overdub car il n'y en a pas. En bonus, "Diabolical Existence" sera la bienvenue et c'est tant mieux.

Un mot.
Ce groupe KULT incarne le Death Metal par cette âme guerrière et nécro. Le Death, le vrai, explose ici même. Sale et rugissant. Un ton caverneux. Une couleur orageuse. Trois vitesses et autant de possibilités pour nous conter d'obscurs desseins par d'obscurs esprits sur d'obscurs supports. Un style unique. Le Death c'est tout ça et bien plus encore.

****

"Le Death c'est tout ça et bien plus encore". Je me souviens de ce moment où on refaisait le monde à Essen avec l'ami Bio. Une gorgée de bière tiède et amère coule puis remonte en flux gastrique. Il est temps de rentrer. N'oublie pas ta molaire mon ami. Putain de concert.

A lire aussi en DEATH METAL par DEADCOM :


The CROWN
Deathrace King (2000)
KING OF DEATH !




CRYPTOPSY
None So Vile (1996)
Monstrueux et terrifiant

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   DEADCOM

 
  N/A



- Martin Van Drunen (voix)
- Paul Baayens (guitares)
- Alwin Zuur (basse)
- Bob Bagchus (batterie)


- cd1
1. Vermin
2. Scorbutics
3. Ms Bismarck
4. Bloodswamp
5. Death The Brutal Way
6. The Sickening Dwell
7. Asphyx Ii (they Died As They Marched)
8. Abomination Echoes
9. Eisenbahnmörser
10. The Krusher
11. Riflegun Redeemer
- cd2
12. Asphyx (forgotten War)
13. Wasteland Of Terror
14. The Rack
15. Cape Horn
16. Last One On Earth
17. Rite Of Shades
18. Pages In Blood
19. Diabolical Existence (audio Bonus Track !)



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod