Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


HOUR OF PENANCE - Paradogma (2010)
Par MEFISTO le 16 Juin 2010          Consultée 3420 fois

Death metal is more than just music. It transcends such a limited mortal state of mind. Death metal is the oral expression of humanity's darkest side, of devastation, sorrow and the harbingers of mankind's own inhumanity and ultimately it's destruction. Death metal is not a trend, a fashion parade or a means to an end. It is much more than that. It is a way of life. A life in death.

Voilà, tout est dit, je m'en vais.

[…]

Non mais écoutez… comment mieux définir la musique que ça ? Hum, pardon, le Death Metal, que ça. Le Brutal Death de surcroît ? Comme dirait le petit rat à lunettes à Des Chiffres et des Lettres en se résignant : « pas mieux ».

Ceci est la marotte des Italiens de HOUR OF PENANCE. Leur leitmotiv, leur carte d'affaire, leur signature, leur tatoo encré sur le cœur, leur prière ad vitam. J'ai bien envie de faire partie de leur secte. Car oui, merde, le Death, surtout le leur, rapide, mélodique et brutal, est une large métaphore de la vie. Que vous soyez heureux, suicidaire, bien portant ou lunatique (peu importe votre état en fait), ce genre d'énergie ne laisse personne de marbre, encore moins de glace. "Paradogma" est une lorgnette à travers on doit regarder notre existence, que l'on aime danser la salsa ou déguster un vin blanc le vendredi soir sur sa véranda.

"Paradoma" est une seule et même pièce. Pas dix comme dans la tracklist, une seule et unique, gargantuesque et intimidante. Celle de la débauche sonore par excellence. Bon… par quelle pièce commencer pour vous décrire cet uppercut de 37 minutes ? Attendez… peut-être… Oubliez ça, j'en ai rien à foutre, quand j'écoute HOUR OF PENANCE, je m'accorde un moment de répit et je laisse la violence gratuite me perforer, me percuter, me couper en petits cubes pour mieux me faire dévaster. Au diable l'analyse, laissons plutôt le Diable nous lobotomiser.

Et puis tiens, écoutons donc pour une fois le groupe, l'Artiste, et décortiquons comment il décrit sa musique… Allons à la source du mal, pas aux médias qui ont tendance à déformer la réalité, les connards.

Death metal is more than just music

Ça oui. C'est de la tuerie sans bornes. Et quand c'est exécuté par HOUR OF PENANCE, c'est encore plus destructeur. C'est une raison de se réfugier dans son abri antinucléaire en attendant la vraie attaque, une raison de s'agripper à un poteau et de trembler.

It transcends such a limited mortal state of mind.

Non seulement "Paradogma" transcende-t-il l'état mental limité des simples mortels que nous sommes, mais il le fracasse contre son mur de gratte et de double pédale détonants. Oubliez la retenue ici. C'est fichtrement brutal, mais c'est propre comme un linceul de soie. Ça s'ingurgite comme un bon scotch…

Death metal is the oral expression of humanity's darkest side, of devastation, sorrow and the harbingers of mankind's own inhumanity and ultimately it's destruction.

"Paradogma" invoque les esprits les plus noirs, brise les moules et ne garantit aucune survie. Pas pour rien que la Vierge sur la pochette pleure de sang ; les icônes obsolètes ne résistent pas aux tremblements inhumains que cadencent à une vitesse ahurissante ces Italiens en colère. L'ire de mon maître, sans aucun doute. Je reconnais son tempérament dans l'interprétation directe et englobante du combo. La prochaine Arche voguera sur une vague rouge, je le sens. C'est pas le cinglé de THE RUINS OF BEVERAST qui me contredira...

Death metal is not a trend, a fashion parade or a means to an end.

Si quelqu'un pouvait me garantir que HOUR OF PENANCE devenait la prochaine coqueluche de la culture moderne populaire, ou devait un jour endosser la cape des Cavaliers de l'Apocalypse, je serais bien malheureux. Fuck la mode, fuck la finalité, la créature "Paradogma" sera encore en développement dans mille ans, en s'éloignant bien entendu des projecteurs qui auraient tôt fait de brûler ses ailes ébène. Qu'il demeure à moitié caché sous l'ombre bienfaitrice du cercle fermé des disciples du Brutal Death.

It is much more than that. It is a way of life. A life in death.

Amen. Et que j'en trouve un seul pour me dire le contraire…

4,5/5.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


DECREPIT BIRTH
Polarity (2010)
L'héritage de Chuck est entre de bonnes mains...




ADE
Carthago Delenda Est (2016)
Hannibal contre Scipion : fight !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Francesco Paoli (chant)
- Giulio Moschini (guitare)
- Silvano 'nightorn' Leone (basse)
- Mauro Mercurio (batterie)


1. Paradogma
2. Thousands Of Christs
3. The Woeful Eucharisty
4. Malevolence Of The Righteous
5. Caged Into Falsehood
6. Incestuous Dynasty Of Worms
7. Adversary Of Bigotry
8. Incontrovertible Doctrines
9. Spiritual Ravishment
10. Apotheosis



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod