Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Thy Majestie, Derdian
 

 Site Officiel (351)
 Myspace (191)
 Chaîne Youtube (254)

ANCIENT BARDS - The Alliance Of The Kings (2010)
Par BAST le 14 Mai 2010          Consultée 3487 fois

Cela fait plusieurs années qu’on dit Limb Music proche de la rupture. Sous la rouille du pessimisme, une certitude : les ventes du label allemand fléchissent sans discontinuer.
Je ne parle pas de l’effondrement couru d’avance constaté sitôt le départ de ses plus juteux poulains, ANGRA puis RHAPSODY. Limb Music n’est jamais parvenu à les remplacer en termes de notoriété. MAGIC KINGDOM pourrait bien prétendre à la reprise du flambeau, si seulement il proposait enfin un successeur à "Metallic Tragedy" dont la sortie remonte tout de même à 2004.
La véritable cause tient plutôt de la baisse d’engouement expansive subie par le Heavy Metal traditionnel. Limb Music en fait directement les frais, lui dont le catalogue se prête exclusivement à ce genre. Nuclear Blast a su compenser, s’appropriant la portion la plus rentable du catalogue heavy. Limb Music de son côté se contente de groupes plus discrets.
Malgré un contexte défavorable, ce qui lui vaut sa survie réside dans un savoir-faire et un professionnalisme rarement démentis. Formations établies ou nouvellement intégrées bénéficient d’un appui de qualité. Tout est mis en œuvre afin de prodiguer à chaque album un travail fignolé à l’extrême, qu’il s’agisse de la production ou du packaging soigné. Limb ne dispose pas d’un catalogue extraordinaire mais on sait y puiser des albums aboutis et sincères. C’est pour cette raison que je voue à ce label une affection toute particulière (aux côtés de DRAGONHEART, label italien en très mauvaise posture).

Sans que le moindre doute se fût immiscé en moi, le portrait avantageux que je viens de dresser de la maison de disques montée par Limb Schnoor est vérifié avec ANCIENT BARDS. Le contexte est un heavy mélodique orchestral dont le thème s’articule autour d’un univers fantasy. On pense évidemment à RHAPSODY. Là où nombre de formations échouent à convaincre faute de moyens adéquats, ANCIENT BARDS dévoile un entourage intéressant : chœurs d’opéra, samples orchestraux de qualité (comprendre « crédibles ») ou structure des titres dense et assez complexe afin de servir correctement le concept épique dont il est question. Les Italiens d’ANCIENT BARDS, intelligemment soutenus par Limb, débarquent avec un premier album bien en chair.

Après une intro parcourue d’une narration sans grand intérêt, "The Birth Of Evil", même s’il figure parmi les moins bonnes pièces de l’album, fait immédiatement entrer dans le vif du sujet. Riff appuyé, basse en avant, lignes de chant dans une tradition speed mélodique, refrain emphatique et pont symphonique, on est en terrain connu. ANCIENT BARDS se distingue toutefois sur deux aspects.
Le chant pris en charge par Sara Squadrani, d’abord. Une dame au micro est désormais monnaie courante. Seulement, dans le genre heavy épique, la tendance tourne encore assez nettement à l’avantage des hommes. A ce propos et sans vouloir désavouer le choix du sexe, je nourris un doute particulièrement tourné vers Sara qui, dans l’ensemble, s’avère limitée. Aucun problème de justesse dont lui faire reproche ; la critique porte sur une voix manquant de puissance et se faisant trop criarde dans les aigus ("Four Magic Elements"). Lorsqu’elle se juxtapose sur une rythmique rentre-dedans, l’ensemble n’a pas la portée escomptée. S’il y a un point faible à corriger, ce serait probablement celui-là.

L’autre particularité réside dans l’emploi des orchestrations. Profitant d’une mise en évidence sonore de très bon niveau, elles interviennent souvent, offrant à "The Alliance Of The Kings" une forte densité et une ambiance générale épique agréable ("Faithful To Destiny"). Il n’est pas un seul titre qui ne soit allongé d’un pont symphonique. Puisque le rapprochement avec RHAPSODY a déjà été évoqué, la présence de chœurs le conforte. Opératiques, ils interviennent pour apporter un dynamisme baroque ("Frozen Mind") ou pour ponctuer l’intensité d’un refrain ("Farewell My Hero", "Faithful To Destiny").

"The Alliance Of The Kings" cahote un peu sur le démarrage. Ce n’est qu’à compter de "Only The Brave" et ses soli auxquels participent dans un bon duel basse, guitare et clavier, que le groupe semble se libérer et arpenter des voies plus personnelles tandis que les titres précédents lorgnaient trop goulûment vers EDENBRIDGE. "Frozen Mind", par exemple, avec son intro bien ambiancée menée par des cuivres oppressants et sa montée en puissance délivre une belle démonstration de speed mélodique orchestral. "Daltor The Dragonhunter" est un morceau charnu au cours duquel la guitare et le clavier ne cessent de délivrer des mélodies entrainantes, avant un refrain épique et un pont folklorique réservant quelques bonnes surprises. Enfin, "Farewell My Hero" figure parmi les plus probantes réussites de "The Alliance Of The Kings", peut-être bien en raison de mon goût prononcé pour ce genre de refrain en forme d’hymne.

Malgré un début guère avenant et un chant perfectible, le premier essai des Italiens d’ANCIENT BARDS ne passe pas inaperçu. L’excellent travail sur les orchestrations, la variété des rythmes et des ambiances, les soli fournis ou encore l’emploi régulièrement remis en question des chœurs parachèvent une densité longue à sonder. Croire en "The Alliance Of The Kings", c’est signer avec six italiens un engagement dont on a beaucoup à gagner : une découverte longue et pimentée et une poignée épaisse de moments de bravoure.
Limb Music a eu le nez creux, une fois de plus. ANCIENT BARDS, s’il gomme ses défauts, a de belles heures devant lui. J’espère juste que le label allemand ne sera pas pillé une fois de plus, lui qui peine à conserver dans son escarcelle les formations les plus prometteuses.

Note : 3,5 / 5

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par BAST :


AQUARIA
Shambala (2007)
Seulement très bon, oui...




Andre MATOS
Time To Be Free (2007)
Seul au monde... Enfin !!!


Marquez et partagez




 
   BAST

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Sara Squadrani (chant)
- Daniele Mazza (clavier)
- Claudio Pietronik (guitare)
- Fabio Balducci (guitare)
- Martino Garattoni (basse)
- Alessandro Carichini (batterie)


1. Prelude
2. The Birth Of Evil
3. Four Magic Elements
4. Only The Brave
5. Frozen Mind
6. Nightfall In Icy Forest
7. Lode Al Padre
8. Daltor The Dragonhunter
9. Farewell My Hero
10. Faithful To Destiny



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod