Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Thy Majestie, Derdian
 

 Site Officiel (351)
 Myspace (190)
 Chaîne Youtube (253)

ANCIENT BARDS - Soulless Child (2011)
Par JEFF KANJI le 27 Janvier 2015          Consultée 1250 fois

ANCIENT BARDS est de retour pour nous conter la suite des aventures de Daltor, Alron ou encore Sendor (le gros méchant, maître des ténèbres tel qu’exprimé dans "To The Master Of Darkness", premier titre de "Soulless Child"). Plutôt que de pondre des chapitres indépendants les uns des autres, le groupe italien reprend l’histoire là où elle s’était arrêtée, en plein milieu du combat entre Daltor et le dragon noir contrôlé par Sendor. On est ainsi direct de retour dans l’univers heroic fantasy et dans le Speed Sympho fédérateur de "The Alliance Of Kings".

Musicalement, on ne s’attend d’ores et déjà plus à de la nouveauté et ANCIENT BARDS a déjà la chance, dans un marché du disque en pleine crise, de conserver les moyens mis à disposition par Limb Music pour donner une suite qui ne fasse pas tâche après l’excellent premier opus du groupe. Et il est toujours difficile d’enfoncer le clou au stade du second album. Sans doute que la logique du groupe, qui poursuit ses pérégrinations, n’était pas des plus idiotes.

En revanche, rien que le fait de ne pas bénéficier de l’effet de surprise est déjà décevant en fait… Et ce qui rend ce second opus un peu moins attachant que son aîné d’un an ce n’est pas seulement ça mais aussi une approche moins enlevée, ou plutôt globalement un peu moins insouciante, qui colle aussi à l’évolution de l’histoire : les protagonistes entrent dans le Noland, la terre de Sendor, forcément moins lumineuse que le royaume d’Alron. Et les mélodies vocales, si entêtantes sur le premier opus, ne réussissent pas à faire autant mouche sur "Soulless Child".

En outre, les titres s’étirent en longueur, les passages instrumentaux se faisant plus (trop) nombreux, et pas nécessairement pour mettre en valeur les passages symphoniques. Non ici, la basse et la guitare surtout, se font particulièrement bavardes, et si le niveau technique de Martino Garattoni (impressionnant) et de Claudio Pietronik n’est pas à démontrer, leurs plans sont des déroulés de recettes de grand-mère maintes fois éprouvés et qu’un certain Luca Turilli a épuisé avec un poil plus de tact. Difficile de trouver un solo de la trempe de "Unholy Warcry" ou "Emerald Sword" ici. Et malgré tous les efforts du claviériste et maître à penser Daniele Mazza, les soli de clavier, réussis, ne parviennent pas à nous ôter de l’esprit que ce second opus traîne en longueur.

Et si l’affrontement avec Sendor sur "Soulless Child" prend enfin une autre saveur, on s’est un peu trop épuisé sur ce Speed Symphonique pendant les sept titres précédents au fil d’une histoire qui ressemble hélas de plus à une partie de jeu de rôle. La qualité première de "The Alliance Of The Kings" était de faire passer la pilule à l’énergie avec des textes simples qui évitaient de trop sombrer dans la caricature (à défaut de kitsch).

En résumé, sans doute l’album le moins bon de cette saga, handicapé par une histoire qui sombre peu à peu dans la facilité et une virtuosité instrumentale exacerbée qui fatigue les oreilles. Et les démonstrations vocales de Sara Squadrani montrent clairement que c’est sur elle que les Italiens auraient dû parier pour emporter le morceau. Les mélodies sont le point fort du groupe et le duo avec Gian Maria, qui amène des vocaux plus arrachés, s’avère être l’une des meilleures réussites de l’opus ("Through My Veins" aux relents de NIGHTWISH).

Un effort deux tons en-dessous du premier album.

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


THY MAJESTIE
Shi Huangdi (2012)
Scarlet letters




BENIGHTED SOUL
Start From Scratch (2011)
Si nos riens donnaient d'aussi beaux résultats


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Martino Garattoni (basse, chœurs)
- Fabio Balducci (guitare)
- Claudio Pietronik (guitare)
- Sara Squadrani (chant, chœurs)
- Daniele Mazza (claviers, chœurs)
- Federico Gatti (batterie)
- Simone Mularoni (guitare acoustique sur 5,10, chœurs)
- Gian Maria (chant sur 10)


1. Struggle For Life
2. To The Master Of Darkness
3. Gates Of Noland
4. Broken Illusion
5. All That Is True
6. Valiant Ride
7. Dinanzi Al Flagello
8. Soulless Child
9. Through My Veins
10. Hope Dies Last
11. The Skies Above ( Final Fantasy X – Zanarkand’s Th



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod