Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (352)

The WOUNDED KINGS - The Shadow Over Atlantis (2010)
Par MEFISTO le 25 Mars 2010          Consultée 3287 fois

« Dans les petits pots les meilleurs onguents », dit-on souvent pour rendre justice aux gens, aux organisations ou aux œuvres sans prétention qui semblent noyés dans les courants majeurs, ces nains adroits se faisant piétiner sans raison par des géants idiots. Cette maxime est aussi vraie quand vient le temps de parler de simplicité musicale, dans le Metal ou non; comment peut-on scorer fortement en ne lançant pas des boulets de canon sur le but adverse ? Avec des accords simples et précis, en utilisant le maximum pour remplir un minimum. En poussant ses talents au bout, tout en demeurant dans les limites créatives du style et en bonifiant le carcan imposé par ce genre.

Cette fausse simplicité volontaire est le leitmotiv de THE WOUNDED KINGS, qui a percé la toile invisible du marché il y a deux ans avec "Embrace Of The Narrow House". Le duo de Dartmoor (non, pas Darkmoor), Angleterre, revient avec ses lentes mélodies de manoir hanté sur "The Shadow Over Atlantis", un excellent album de Doom alliant rythmes écrasants (frôlant parfois le Drone), guitare aérienne pas loin de l'épilepsie et chant mélancolique. Trois clichés du Doom, de là la simplicité, mais amenés à un niveau de performance près de la perfection. Surtout pour la guitare, qui surprend de suite sur l'angoissante "The Swirling Mist".

L'opus est composé de quatre morceaux principaux et de deux courtes instrumentales, un menu pas trop bourratif qu'on achèvera quand même la panse pleine. Les « rois blessés », je le redis, savent comment remplir un espace obtus grâce à un sens aigu de la composition. Les fans de Doom, de Stoner, d'Ambiant et de Drone y trouveront leur part du gâteau. Idem pour les amateurs de Heavy Metal enfumé des 70's, à qui THE WOUNDED KINGS rend hommage en saupoudrant de vieux confettis ("Invocation Of The Ancients") parmi ses influences modernes groovant à plein régime ("Baptism Of Atlantis" et ses spectrales notes de piano).

Le groupe mise beaucoup sur les répétitions, évidemment, mais ne se contente pas d'appuyer sur la basse pour assombrir le climat déjà poisseux ; il créé plutôt une symbiose, je dirais même un affrontement entre de solides coups de cette basse et la gratte, qui s'envole constamment soit en arrière-plan ou à l'avant-scène dans de longs, mais très longs soli. Cette dualité rend le Doom de THE WOUNDED KINGS dynamique et entraînant ! Oui, même pour une promenade dans la vase ("The Sons Of Belial"), c'est possible ! Quand on arrive à jongler avec des outils connus de tous mais qu'on les sublime, les résultats peuvent être fameux. "The Shadow Over Atlantis" est un exemple frappant et prouve en à peine 41 minutes qu'un album peut posséder une durée de vie indéfinie.

Difficile en effet de se lasser de cette voix de George Birch, perdue parfois dans ce flot de vibrations et de litanies éthérées, elle vient prendre aux tripes. Et lorsque Birch et le multi-instrumentaliste Steve Mills s'emballent durant des minutes, je crois entendre du Drone mixé avec du Heavy langoureux. Étrange salmigondis qui permet aux visiteurs de cet Atlantis perdu de flâner avec plaisir dans les couloirs du temps.

Un must.

A lire aussi en DOOM METAL par MEFISTO :


The RUINS OF BEVERAST
Blood Vaults (the Blazing Gospel Of Heinrich Kramer) (2013)
Froid et lent comme la mort




ISOLE
The Calm Hunter (2014)
ISOLE est grand !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Steve Mills (guitare, piano, orgue, basse, batterie)
- George Birch (guitare, chant)


1. The Swirling Mist
2. Baptism Of Atlantis
3. Into The Ocean's Abyss
4. The Sons Of Belial
5. Deathless Echo
6. Invocation Of The Ancients



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod