Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


HELEVORN - Compassion Forlorn (2014)
Par MEFISTO le 27 Octobre 2014          Consultée 1541 fois

La mélancolie espagnole n'est pas que demoiselle abandonnée devant un soleil couchant. Chez HELEVORN, les thèmes de la solitude et de la nostalgie se traduisent pas un Doom hyper mélodique et nullement intimidant. Du Doom Gothique à la The FORESHADOWING ou DRACONIAN, qui descend comme un bon cognac sous la couverture, devant un foyer, une larme au coin de l'œil.

"Compassion Forlorn" est le troisième disque de ce sextette basané, qui démontre déjà une grande maturité. Bon, trois disques en quinze ans d'existence n'est pas énorme, ça donne le temps de réfléchir et de sabler les angles. Et c'est tant mieux, car l'expérience est sûrement meilleure ainsi, l'œuvre est assumée et résonne comme une tonne de briques.

Clarifions tout de suite une chose, pour ceux et celles qui digéreraient mal le style pratiqué par HELEVORN. Doom Gothique, ça se traduit par les lentes processions habituelles, mais agrémentées de nombreux changements de rythme. Les Espagnols ne se gênent pas pour accélérer, utilisant souvent la double pédale et des riffs plus nerveux pour définir cette facette gothique, voire Heavy. Peu importe le manteau qu'il revêt, il arrive à passionner. Bref, de la variété sous ce chapiteau clairement Doom, aucune linéarité, de l'inspiration en masse, des pièces plus accrocheuses que d'autres mais toujours un petit quelque chose sur chacune qui donne un goût de revenez-y.

Pour les ambiances, les amateurs d'eau de rose et de dépression lyrique seront évidemment servis. Matez cette mémé sur la pochette, le cœur arraché, métaphore on ne peut plus claire du temps qui passe cruellement et qui fait s'enchaîner déceptions et peines à travers les petits bonheurs passagers. Tout cela est magnifiquement traduit par la musique d'HELEVORN, dont la grandiloquence - autant au niveau de la prod' que du son massif - m'a aussi fait penser à OMNIUM GATHERUM.

Josep Brunet varie les tons à merveille, usant de son timbre grave à la Dave Gahan pour exposer la tristesse de HELEVORN ou se métamorphosant en croque-mort au chant caverneux. S'il règne en roi et maître sur l'album, Brunet laisse toute la place à Lisa Сuthbert sur la jolie clôture qu'est "Els Dies Tranquils". Choix intéressant et intelligent même de réserver une telle fin à un skeud qui avait déjà passablement impressionné.

HELEVORN offre avec "Compassion Forlorn" un album moderne sans grand défaut, bien réalisé, qui harponne assez rapidement notamment en raison des arrangements au synthé et de la lourdeur des grattes. Reste à savoir si vous partagerez l'enthousiasme généré par le groupe et ses ambiances généreuses et planantes !

À surveiller dans le futur pour notre dose bisannuelle, espérons-le, de guimauve espagnole.

Podium : (or) "I Am To Blame", (argent) "Burden Me", (bronze) "Delusive Eyes" et "Looters".

A lire aussi en DOOM METAL par MEFISTO :


SECRETS OF THE MOON
Privilegivm (2009)
Les fusions se poursuivent : vive le Dooth Metal !




WHILE HEAVEN WEPT
Vast Oceans Lachrymose (2009)
Comment dire ? Hum... Parfait.


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Josep Brunet (chant)
- Samuel Morales (guitare)
- Xavi Gil (batterie)
- Enrique Sierra (synthé)
- Sandro Vizcaino (guitare)
- Guillem Morey (basse)


1. The Inner Crumble
2. Burden Me
3. Looters
4. Unified
5. Delusive Eyes
6. I Am To Blame
7. Reason Dies Last
8. Els Dies Tranquils



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod