Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MÉLO ARABIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (142)

AETERNAM - Disciples Of The Unseen (2010)
Par MEFISTO le 10 Février 2010          Consultée 2689 fois

On est parfois chauvins et trop souvent, on voit l'herbe plus verte sur le terrain du voisin. Trop souvent. Ce qui est mon cas. Québécois pure laine, j'ai toujours eu de la difficulté à m'imaginer que ma contrée de 7 millions de têtes, aussi talentueuse et créative qu'elle soit, arrive un jour à posséder une carcasse métallique reluisante dans mon âme et conscience. Pour être fan, ma province l'est, maladivement même (les shows sont toujours pleins), mais à part quelques gros groupes comme VOIVOD ou KATAKLYSM, combien pouvez-vous nommer de déflagrations provenant de ma cour, hein ? Eh bien, y a quelques années, j'étais aussi interloqué et estomaqué d'être inculte à ce point. Ah moins que… je ne sois pas le seul en tort et que mon Québec se soit secoué les puces et évolué dans la majorité des styles ? Ouais parce qu'avant, à part le Thrash et le Death, voire le Black underground, ça ne courait pas les rues… Mais là ? Juste cette année, le Metal de chez moi a envahi mes enceintes à tout vent : Death Technique/Prog (NEURAXIS, AUGURY), le Jazz/Extreme Metal (UNEXPECT), le Black/Death qui déchire (SUPERIOR ENLIGHTENMENT), ça s'émancipe ce fleur de lys… Même la bande de KATAKLYSM s'est mise au Death Épique (EX DEO). Ne manquait plus que le Death à saveur orientale… Et comme un diable sortant d'une boîte sablonneuse, un génie d'une lampe étincelante, AETERNAM vient m'attacher le garrot pour me mettre ma dose de musique arabisante mensuelle, devenue essentielle à mon bien-être de mordu éclectique.

Originaires de la capitale nationale québécoise, la grandiose ville de Québec, paradis des touristes, lieu de la défaite française de Montcalm contre l'Anglais Wolfe sur les Plaines d'Abraham, le 13 septembre 1759 pour ceux qui étaient là avec leur popcorn, les cinq boys d'AETERNAM sortent avec "Disciples Of The Unseen" leur premier skeud. Jeff Fortin, un des plus occupés ermites de studio au Québec, est derrière les manettes, ce qui augure bien. Et en effet, le résultat est fameux : contrairement à bien de jeunes formations, AETERNAM jouit d'une production nickel pour percer le marché. D'abord lancés avec les moyens du bord en 2009, les faux-Perses volent maintenant sous l'aile de Metal Blade, rien que ça, et sortent «officiellement» du placard en février 2010.

Bon, ok, les formations éprises de la culture du Moyen-Orient sont nombreuses, elles pleuvent de plus en plus violemment, mais merde qu'on ne s'ennuie pas avec ces impérissables harmonies. Qu'elles datent du 18e ou du 21e siècle, ces airs ensoleillés sont de véritables tornades nous faisant planer dans des mirages où tous les clichés (pyramides, tapis volant) se succèdent sans problème, dans une aura magique appartenant à un imaginaire infini. Que vous kiffiez sur Aladin ou le Prince de Perse, vous êtes vous aussi transpercés par ces sabres immenses à chaque fois que vos oreilles sont envahies de ces mélodies majestueuses où les chœurs sont d'une sensibilité sans pareil, où le chant doublé d'un irrésistible accent vous dépayse en moins de temps pour crier : «Ah non, pas encore un film de momie, putain!» En plus, le vocaliste Achraf Loudiy n'est sûrement pas Argentin, alors on peut dormir tranquille : la saveur du désert est au rendez-vous, bien que ses growls sonnent autant arabiques que suédois, mais on s'en tape!

Sauf qu'ici, si vous êtes un inconditionnel de ces groupes extrêmes venus d'Israël, de Jordanie, que sais-je, vous flancherez pour la puissance mélodique d'AETERNAM. Pour ces histoires vieilles comme le monde, ces contes décuplant les images dans les cellules grises des créateurs de tout acabit, peintres comme metalleux. Je soupçonne d'ailleurs l'artiste de la pochette, Pascal Laquerre, de s'adonner à cet art du pinceau... Très doué le mec.

Vous céderez surtout pour ce parfait mélange entre morceaux ambiants et instrumentaux rendus avec une chaude finesse ("Ars Almadel", "Iteru") et d'autres, avec la fureur d'un funeste démon. Bête de lave parfois percutée par des remous lyriques ("Goddess Of Masr" et sa superbe finition) ou des bridges lumineux ("Esoteric Formulae", "Circle In Flames"), des refrains imparables (les réussites "The Coronation Of Seth" et "Hamunaptra") et des percussions découlant autant de l'armurerie Death conventionnelle que les peaux exotiques frappées avec les mains nues.

Et au-dessus de tout ce fatras de soli et de frappes ointes de couchers de soleil, les miracles de Samuel Dubois au clavier font rendre les armes. Le maître des "keys" réussit à recréer ces chants épiques simulés, dirait-on, par des milliers de bédouins, ces voix féminines éplorées si typiques aux samples des bonzes du Death arabique. Des nappes de moiteur jetées par-dessus un océan de sueur, voilà ce que c'est.

Y a pas à dire, même si un froid sibérien sévit présentement derrière ma fenêtre, il y a quelque part, à des centaines de kilomètres de chez moi des compatriotes qui vivent au sec, dans le sable, pépères dans leur tente berbère.

Je n'aurai pas besoin de traverser l'Atlantique pour ma dose ce mois-ci, l'herbe est assez verte sur mon terrain.

Podium : "Hamunaptra", "Goddess Of Masr", "Through The Eyes Of Ea"… et "Angel Horned" ex aequo.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par MEFISTO :


AN ABSTRACT ILLUSION
Illuminate The Path (2016)
Jeune maître de la lumière




ALLEGAEON
Elements Of The Infinite (2014)
Un autre élément d'infinie qualité


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
   FREDOUILLE

 
   (2 chroniques)



- Achraf Loudiy (chant, guitare)
- Alex Loignon (guitare)
- Jonas Lapointe (basse)
- Samuel Dubois (clavier)
- Antoine Guertin (batterie)


1. Ars Almadel
2. Angel Horned
3. Esoteric Formulae
4. The Coronation Of Seth
5. Hamunaptra
6. Iteru
7. Goddess Of Masr
8. Ouroboros
9. Circle In Flames
10. Through The Eyes Of Ea



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod