Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Sleep
 

 Site Officiel (300)
 Myspace (263)

HIGH ON FIRE - Death Is This Communion (2007)
Par POSSOPO le 11 Mars 2010          Consultée 3395 fois

HIGH ON FIRE est facile à cerner.

L'histoire : HIGH ON FIRE, c'est le groupe de Matt Pike, guitariste de SLEEP qui aura fait beaucoup pour le décès de la bête. On connaît le résultat, la scission, le très aérien OM mais aussi ce combo très terrien qui officie dans un style assez éloigné de celui prodigué par les deux anciens camarades de jeu du leader, Al Cisneros et Chris Hakius.
Le style : HIGH ON FIRE va chercher ses influences chez les plus gros, les plus puissants, les plus musclés. Un chant rauque parfumé à la nicotine qu'on compare parfois au bel organe de Lemmy, filiation assez naturelle même si un peu facile. Des riffs qui alternent poussées Stoner survitaminées (on cherchera chez DOWN un équivalent, on continuera en pensant à CROWBAR histoire d'ajouter quelques kilos dans la balance et à CORROSION OF CONFORMITY pour retrouver un peu de légèreté) et gimmicks inventés par Jeff Hanneman, l'esprit speed en moins. Une rythmique globalement mid-tempo qui joue à fond la carte du plomb et du groove désertique. Une petite volonté psychédélique et orientale déjà vécue par nombre de combos se voulant héritiers plus ou moins directs de KYUSS. En entendant "Khanrad's Wall", certains s'amuseront à remonter l'arbre généalogique jusqu'au Kashmir" de LED ZEPPELIN.

L'avers : les tatouages, les rots à la bière et de très grosses gouttes de transpiration. HIGH ON FIRE la joue super mâle et ça lui va bien. Alors, on aime ces nombreux clins d'œil à SLAYER, une multitudes de riffs, pas toujours très longs mais toujours à-propos. Des riffs moulinés à la sauce du moment, version cadence moyenne et son gras du bide très éloigné des premières heures du Thrash de la Bay Area. Tant mieux, on évite le plagiat. On aime aussi "Rumors Of War" qui n'est pas MÖTORHEAD que dans la voix. Du méga costaud, un côté papy du Hard les couilles toujours aussi chargées qui rappelle certains grand moments du trio britannique.

Le revers : un autre parallèle avec Lemmy. HAWKWIND bien sûr. L'espace et pas mal de substances interdites. Mais aussi un brin d'exotisme sauce seventies ("Khanrad's Wall" toujours ou "Cyclopian Scape"). Une petite montée instrumentale avec "DII" et l'album se trouve un sacré caractère.

HIGH ON FIRE, un combo bi-goût et une saveur simple et délicieuse.

En écoutant ce disque (mais aussi ses prédécesseurs car HIGH ON FIRE n'est plus vraiment un bleu), on comprend parfaitement les dissensions internes qui ont poussé SLEEP à la séparation. Si OM a décidé de monter toujours plus haut à coups de psychotropes, HIGH ON FIRE préfère épouser le plancher des vaches et se simplifier la vie. OM, c'est SLEEP qui côtoie les nuages. HIGH ON FIRE retourne à la quintessence d'un Rock ultra pêchu et ultra Heavy Metal dans l'esprit. Un Heavy Metal version jean dégueu et barbe de six mois (qui a dit CLUTCH ?), un Heavy Metal qui sent la bouse, pas les dragons et donne envie de casser du bitume.
Souvent, les splits ne donnent rien. Admirons cette superbe exception où quand un monument du Stoner Doom éclata en deux trublions aussi opposés dans leurs aspirations que talentueux. Division cellulaire réussie, félicitations à la maman !

A lire aussi en STONER par POSSOPO :


KYUSS
Blues For The Red Sun (1992)
évidemment désertique

(+ 1 kro-express)



DOWN
Over The Under (2007)
Une valeur sûre qui redevient plus sûre

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Matt Pike (chant, guitares)
- Des Kensel (batterie)
- Jeff Matz (basse)


1. Fury Whip
2. Waste Of Tiamat
3. Death Is This Communion
4. Khanrad's Wall
5. Turk
6. Headhunter
7. Rumors Of War
8. Dii
9. Cyclopian Scape
10. Ethereal
11. Return To Nod



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod