Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK\'N ROLL  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Hardcore Superstar, Plan Nine
 

 Site Officiel (312)

BACKYARD BABIES - Backyard Babies (2008)
Par POWERSYLV le 25 Octobre 2008          Consultée 4072 fois

Voila 2 ans que les sleeze-rockers de BACKYARD BABIES n'étaient pas venus nous rendre visite depuis leur Suède natale . Les 4 hirsutes emmenés par le guitariste Dregen et le chanteur/guitariste Nicke Borg ont pris le temps de faire le bilan de l'ère People Like People Like People Like Us (album sympa mais titre à la con quand même). Ce 5ème album (alors sorti chez Century Media) avait été accouché dans la douleur et le groupe est sorti de ce disque un peu désorienté. Voilà ce qui arrive quand on force un combo de cette trempe … à sonner plus pop et commercial par exemple. Quand on se veut un groupe qui défend une idée et une éthique du rock'n roll (spontanéité, divertissement, quelques excès – un peu quand même) ça fait tâche, c'est sûr. Century Media n'y est pas forcément allé avec le dos de la cuiller. Mais le label metal n'était peut-être pas non plus adapté pour s'occuper de nos turbulents suédois qui avaient auparavant déjà quitté le puissant Sony/BMG.

Heureusement, les bébés ont relevé la tête, pointé leur majeur bien haut et crié depuis le fond de leurs tripes : « Fuck Off And Die ». Belle transition rebelle non seulement pour annoncer le premier titre (un hymne à coup sûr) de cet album, mais aussi pour dire que les BACKYARD font mine de retrouver leurs fondamentaux avec un disque qu'ils ont volontairement auto-intitulé (attention les gars, un album auto-
intitulé, ça ne peut arriver qu'une fois dans la carrière d'un groupe :)). Le crû 2008 est donc celui de la redéfinition, des retrouvailles, de la renaissance. Mais il fallait s'en douter chez nos suédois qui n'ont pas changé d'équipe depuis quasiment leur origine. BACKYARD BABIES est une grande famille.

Refrains chantants, chanteur et chœurs arrogants, riffs pêchus et inspiration où flirtent dans la même séance de speed dating un punk rock'n rolien teinté de metal et de glam, BACKYARD BABIES est tout ça à la fois. Le mot le plus important de cette longue description un peu lourdingue est rock'n roll, le terme central de la démarche de ce combo qui fête tout juste ses 20 ans (et qui l'était aussi chez leurs aïeux des PISTOLS, KISS ou MÖTLEY CRÜE). Chaque chanson a son refrain et ses riffs pas trop compliqués mais aiguisés comme il faut par les bons soins des 2 leaders. Le son est assuré par le producteur Jacob Hellner (APOCALYPTICA, RAMMSTEIN, CLAWFINGER), choix qui peut paraître curieux et largement moins évident que pour l'album précédent (où officiait Nicke Andersson, musicien de THE HELLACOPTERS) . Comme quoi, les bébés ont voulu prendre un risque et ont vite été rassurés quand leur nouveau producteur leur a dit ne pas vouloir dénaturer la musique du groupe … mais nous tenons en revanche un disque au son bien live, et ça, ça le fait plutôt bien.

Comme d'habitude, BACKYARD BABIES en digne représentant du sleeze rock nous pond un opus à haute énergie, aux décibels qui remontent les bretelles sans oublier des riffs et des refrains qui font mouche. Le seul hic et truc qui m'agace, c'est quand on tombe dans le GREEN DAY de bas étage (« Come Undone » et son couplet de merde) avec des couplets qui pourraient remplir une bande originale de teen movie à la con. Heureusement, le phénomène est plus rare qu'il ne pourrait le laisser présager et le reste du lot balance entre teigne et mélodie (« Fuck Off And Die », « Degenerated », « Voodoo Love Bow » et ses petites touches de piano, « Nomadic ») quand le quatuor ne vient pas carrément envoyer la sauce (« The Ship », « Idiots » avec sa rythmique épileptique ou « Zoe Is A Weirdo »).

BACKYARD BABIES n'hésite pas parfois à injecter quelques petites douceurs dans son carburant : « Abandon » débute joliment comme une ballade avant de hausser le ton. De ballade, il en est question enfin avec « Saved By The Bell » où une guitare acoustique vient se caler sur la voix expressive de Nicke. Une fin toute douce qui termine un opus pourtant bien tatoué du signe du fuel, des piercings et des décibels. Rock'n roll.

A lire aussi en HARD ROCK par POWERSYLV :


WHITESNAKE
Slip Of The Tongue (1989)
Un superbe album de hard US, avec Steve Vai !

(+ 1 kro-express)



KISS
Kiss (1974)
Un vrai best-of que ce premier opus

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- Nicke Borg (chant, guitare)
- Dregen (guitare)
- Johan Blomqvist (basse)
- Peder Carlsson (batterie)


1. Fuck Off And Die
2. Degenerated
3. Come Undone
4. Drool
5. Abandon
6. Voodoo Love Bow
7. Idiots
8. The Ship
9. Nomadic
10. Back On The Juice
11. Where Were You ?
12. Zoe Is A Weirdo
13. Saved By The Bell



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod