Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL  |  DVD

Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Membre : Murderdolls, Stone Sour
 

 Site Officiel Du Groupe (750)
 Site Français Reconnu Par Le Label (2331)

SLIPKNOT - Welcome To Our Neighborhood (1999)
Par FENRYL le 22 Septembre 2008          Consultée 4914 fois

Sorti originellement sur un format VHS en 1999, ce WtoN se retrouve sous la presse courant 2003 pour finalement venir engraisser les rayonnages de nos dealers de DVD cette même année...
Un coup de stéroïdes et voilà le truc engraissé: des 19 minutes 38 de la cassette vidéo, on arrive difficilement à 28 minutes désormais !

On tient ici la toute première réalisation vidéo officielle de SLIPKNOT mise sur le marché à la suite de leur arrivée sur la scène internationale suite à leur prestation chez tonton OZZY mais surtout venant étoffer l'album éponyme. 1999, remis dans le contexte, c'est un grande partie du monde Metal qui se prend dans la gueule le « phénomène » SLIPKNOT. Il faut bien avouer que le groupe va très rapidement déchaîner les « passions » (encore des guillemets Fenryl, tu deviens lourd, là): et bien, oui, car les pro et les anti vont rapidement se déchirer autour des grandes questions métaphysiques que sont « SLIPKNOT, CDLM », « SLIPKNOT, c'est pas du métal.... » et tout le toutim. Bref, on aime ou on déteste mais en tout cas le groupe ne laisse pas indifférent ! Marketing au top (le coup des masques, qui très rapidement va tourner à la bataille rangée avec les MUSHROOMHEAD qui revendiquent la paternité de l'image masquée du groupe...), son énorme (on parle de power nu metal), jeu de scène rageur et de tarés... Peu de chose à redire sur le plan comm'... Jusqu'à ce... truc, ce « Welcome to our neighborhood » qui vient se greffer comme une verrue dans un parcours plutôt bien géré jusqu'alors.
Voilà le produit typique qui n'est qu'une insulte aux fans... et ils étaient nombreux à l'époque. Les kids se faisant appeler maggots, se transforment en porte-monnaie ambulant et rien ne m'agace plus.
Pourquoi ? Jetez un coup d'oeil à la track list ! 3 titres ! Soit deux morceaux en montage live et une vidéo officielle !
Vous mettez en route le truc, une petite page d'accueil plus tard et c'est parti pour une toute petite demi-heure du KNOT en continu. Entre chaque track, la transition s'effectue par l'intermédiaire d'une succession d'images furtives et pseudo amatrices. Du vide, du remplissage, ni plus ni moins, surtout lorsque vous avez le droit à une ridicule série de questions entraînant de la part des membres du groupe des réponses monosyllabiques le plus souvent, ou ne dépassant pas les deux phrases consécutives.
Rendons à César ce qui est à César: heureusement, il se trouve que les titres présentés sont vraiment excellents. Rien à faire mais j'adore ce « Surfacing » qui dégage une telle puissance et une rage de chaque instant. Un exécutoire presque 10 ans plus tard, indéniablement (ce n'est pas pour rien que le groupe lance systématiquement ce titre en le qualifiant de nouvel hymne national!). Il en est de même pour ce « Wait & bleed » et son intro a capela avant ce flot de paroles déversé magistralement par Corey. Bon, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le délire sonore de « Spit it out » (c'est pourtant avec ce titre que j'ai fait la connaissance de ce combo) mais il faut reconnaître qu'il ne dépareille finalement pas tant que cela dans cette vague de décibels.
La mise en image est tout à fait digne du groupe, dans le principe furie et bordel à gogo, mais avec une prod' super léchée. Pas grand chose à redire.
On bouffe comme habituellement son lot d'images « behind the scene » sans véritable intérêt et on a le droit à une présentation des 9 tarés de Des Moines un par un. Gentillet.
Je resterais une nouvelle fois parfaitement circonspect face à ce titre inédit délivré en fin de « reportage », ce « Scissors », qui n'est encore qu'un titre « ambiance », barré, partant dans tous les sens et sans réelle originalité. Fade et sans saveur, ce qui ne justifie en aucun cas l'achat de ce truc. Et ce n'est pas l'arrivée en masse de site de visualisation de clip vidéo qui va me contredire. Vous trouverez sans aucune difficulté chaussures à votre pied, sans débourser le moindre euro pour cet objet plus que dispensable. Et le fan que j'étais de cette époque révolue des malades de l'Iowa avait beau vouloir posséder ce qui se faisait, je me dis encore aujourd'hui que je suis tombé bien bas dans l'arnaque commerciale.
Allez, zou... moi je ressors mon « Disasterpieces » car, là, ça saccage les cacahuètes méchamment mes cocos... 1/5 pour mieux vous envoyer sur le 5/5 de la même section DVD !

A lire aussi en NEO METAL par FENRYL :


STILL REMAINS
Dying With A Smile (2003)
Du putain de deathcore efficace et prometteur !




DEFTONES
Gore (2016)
Boucherie de Flamands roses par une référence...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- James (guitare)
- Chris (percussions)
- Joey Jordisson (batterie)
- Paul (basse)
- Shawn (percussions)
- Sid (dj)
- Mick (guitare)
- Corey Taylor (chant)
- Craig (samples/media)


1. Surfacing (live)
2. Spit It Out (vidéo)
3. Wait And Bleed (live)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod