Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dark Tranquillity, Soilwork, In Flames, Carnal Forge
 

 Site Officiel Du Groupe (411)

The DUSKFALL - Source (2003)
Par FENRYL le 10 Septembre 2008          Consultée 1451 fois

Tout juste un an après un premier album qui n'avait pas manqué son entrée sur la scène Death mélodique, je fais ce que je dis, c'est à dire suivre avec attention ce combo qui, avouons le, a eu le mérite d'attirer mon attention à l'époque.
Ce court laps de temps aura tout de même suffit à évincer le guitariste précédent remplacé sur cet opus par Joachim Lindböck. Une précision que l'on se doit de garder à l'esprit pour mettre en avant et tenter de justifier l'apparition d'un son plus thrash sur certains titres.
Ce gratteux apporte-t-il une nouvelle approche pour le groupe au niveau de son style musical, difficile à dire, mais en tout cas l'apparition de soli teintés heavy/thrash n'est pas indifférent à cette remarque: que ce soit sur le titre éponyme (*), "Striving to have nothing" ou sur le très virulent "Not a good sign", toutes ces compositions comportent un solo très travaillé, d'une musicalité rare pour le groupe.

Pour quelle raison commencer par ce qui fait son apparition en tant que nouveauté ? Et bien tout simplement car tout le reste demeure du même acabit. Si vous avez goûté à "Frailty", vous ne serez pas dépaysés, pour ne pas dire en terrain plus que connu. Les autres trouveront sur cette galette un Death mélodique des plus standardisés, très (trop ?) proche d'IN FLAMES & co...
THE DUSKFALL est un combo qui se caractérise par une production dantesque misant sur le chant. Une nouvelle fois à l'origine de tous les textes de 8 tracks de "Source", Jaakola est un frontman mis en avant de façon considérable. Nonobstant le fait que ce dernier assure franchement dans sa partie en nous assénant des growls monumentaux à longueur de temps (ici, aucune trace du moindre début d'embryon de chant clair!), il se place en première ligne, ne laissant la place à ses collègues que le temps de quelques parties solistiques vraiment agréables.
Mais tout ceci demeure bien classique: une section rythmique que l'on peut difficilement prendre à revers tant elle assure correctement son taff, des riffs rageurs et efficaces mais sans grande originalité et surtout une construction formatée dans le schéma: couplet/refrain/solo/couplet/refrain.
Ces derniers sont toujours accompagnés d'une ligne guitaristique lead (la fameuse touche mélodique!), comme tout bon groupe suédois qui se respecte ! Entrant parfaitement dans ce cadre, on citera en porte parole le très bon "Guidance" (*)... seul morceau dépassant les 5 minutes!
Pourquoi une telle remarque? Et bien tout simplement car ce "Source" se caractérise également par sa très courte durée... 33 minutes et basta. Pour moins de 10 €, on tolère mais c'est quand même bien juste à notre époque... Heureusement pour nous et pour eux, il n'est pas question ici de temps morts, ni fort judicieusement d'intro ou d'outro... ce genre de pistes qui cachent la misère trop souvent...
On notera tout de même que l'excellent artwork de l'opus précédent n'était pas un coup de chance ni même le résultat d'un jeu de hasard tant celui-ci est de fort belle facture; certes moins original (encore une fois !) que sur "Frailty", elle est le fruit du travail de Seth "Spyros Antoniou", le bassiste/chanteur de THE DEVILWORX et SEPTICFLESH (qui a exercé ses talents artistiques avec d'autres illustres groupes comme NIGHTRAGE, SEPTIC FLESH ou encore PARADISE LOST...).

Même si tout cela vous paraîtra bien formaté, sans réelle esprit d'initiative, THE DUSKFALL fait le boulot, avec sérieux et professionnalisme. Tantôt death, mode "ça blaste sévère" sur certains titres comme "The Destroyer" (et "The grand Scheme" dans une moindre mesure), tantôt plus thrash, il nous offre quelques jolis moments mélodieux pour nos chers tympans ("Case closed" surtout ou "Striving to have nothing"), mais 100 % death mélodique, jusqu'au bout des ongles et des médiators... et finalement, ce n'est déjà pas mal. 100 % connu assurément mais 100 % carré... Ce type de démarche ne peut qu'être encouragé...

Verdict: 3/5

(*) titres en écoute sur le MySpace du groupe à l'adresse suivante: http://www.myspace.com/theduskfa11.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par FENRYL :


ARCH ENEMY
Tyrants Of The Rising Sun: Live In Japan (2008)
Du Death Mélodique "label rouge"...




AT THE GATES
At War With Reality (2014)
Un retour éblouissant 19 ans après !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Kai Jaakkola (chant)
- Mikael Sandorf (guitare)
- Joachim Lindböck (guitare)
- Kaj Molin (basse)
- Oskar Karlsson (batterie)


1. Case Closed
2. Striving To Have Nothing
3. The Grand Scheme
4. Source
5. Not A Good Sign
6. Guidance
7. Lead Astray
8. The Destroyer



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod