Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SETHERIAL - Nord (1996)
Par LESOMBRE le 19 Août 2008          Consultée 3878 fois

1996. Un moment déterminant pour le black suédois. Au moins trois chefs d’œuvre, dans des sous-genres différents, sortent cette seule année : Heaven shall burn de Marduk, Secrets of the black arts de Dark Funeral et ce Nord de Setherial.
Après trois démos partiellement convaincantes, Setherial sort de nulle part un album éternel : les Suédois sont en effet parvenus à capturer une des essences de l’underground. La musique de Nord est à ranger à côté de ces œuvres puissamment maléfiques qui se sont approchées le plus de la vie souterraine et sépulcrale du black métal.

Nord, ce sont les ténèbres blanches et glacées du continent black métallique, une incarnation musicale puisée à pleine main à ras de ces terres désolées battues par un froid infini. Setherial aligne des riffs lancinants et douloureux, sculptés par le givre qui provoquent des lacérations profondes pareilles aux assauts continus des tempêtes septentrionales ; des compositions ciselées, à l’ossature noire, d’où toute vie semble s’être retirée. Si la tonalité générale des morceaux emprunte au black nébuleux et mélodique de Dark Funeral (lui-même issu d’une version brutalisée et pervertie de Dissection), on note un côté plus « enveloppant ». Setherial prend davantage de temps et ne recherche pas l’efficacité sommaire de ses éminents compatriotes : les titres peuvent atteindre onze voire treize minutes, sans que jamais l’ennui ne soit présent tant le voyage qui nous est proposé est captivant. Le temps paraît suspendu du fait de la découverte émerveillé que l’on fait des horizons pétrifiés façonnés par le groupe.

L’ensemble est très inspiré, entrecoupé souvent de courts passages éthérés joué à la guitare sèche qui évoque les breaks atmo à la Abigor. Un talent lumineux. Bien sûr Emperor n’est pas très loin (In the nightside eclipse est sorti en 1994) : Setherial est sans doute celui des ténors suédois qui s’en inspire le plus ouvertement que ce soit du point de vue des synthés et des orchestrations que du chant. Du fait de sa richesse, Nord est toutefois une offrande difficile à apprécier dès la première écoute, parce que dense, compacte et hérissée de piques de glace acérées. Ces obstacles franchis, se révèle toutefois un album d’exception du black métal.

Après cet opus, Setherial va prendre une option plus clairement raw qui lui réussira beaucoup moins et deviendra une référence plus effacée, moins évidente dans les commentaires bien qu’ils restent une source définitive pour les groupes venus après. Les Suédois méritent ainsi largement leur place au panthéon du black grâce à un album à la tonalité bleue et glacée mais qui se colore de rouge par instant et qui n’a jamais été aussi près des incandescences flamboyantes et volcaniques qui constituent le cœur des ténèbres.

A lire aussi en BLACK METAL par LESOMBRE :


NEFARIUM
Haeretichristus (2008)
Enfin du black métal !

(+ 1 kro-express)



ENDSTILLE
Navigator (2005)
Une claque monumentale


Marquez et partagez




 
   LESOMBRE

 
  N/A



- Devothan (basse)
- Kraath (guitare)
- Thorn (batterie)
- Lord Mysterii (guitare)


1. In The Still Of A Northern Fullmoon
2. Mörkrets Tid
3. Över Det Blodtäckta Nord
4. I Nattens Famn
5. För Dem Mitt Blod
6. I Skuggornas Dunkla Sken



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod