Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Freedom Call
 

 Site Officiel (393)

PERTNESS - Seven Times Eternity (2008)
Par FREDOUILLE le 27 Mai 2008          Consultée 3113 fois

Une fois n'est pas coutume, je vous présente par cette modeste chronique, des petits suisses (sans matière grasse !) à savoir une énième formation de Heavy/Speed metal du nom de PERTNESS. Ce combo, né en 1994, a sorti une démo en novembre 1998 et a également participé à quelques compilations dont "Heavy metal nation IV" (sorti en février 2008), compilation présentant une poignée de groupes helvètes, tous inconnus pour ma part. "Seven times of eternity" est le premier album du quartette suisse et a été enregistré en 2006 dans le propre studio du groupe. Le son est d'ailleurs très satisfaisant. Un bon point déjà.
Par ailleurs, cet album déjà édité par le groupe en 2007, a donc suscité l'intérêt du label Karthago Records qui publie en cette année 2008 ce "Seven times of eternity" avec une nouvelle pochette. Une nouvelle pochette qui n'a plus rien à voir avec l'ancienne, plus en couleur, plus "tape à l'oeil" (magnifique visuel quand même non?) et qui reflète davantage la musique du combo suisse.
En effet, que pouvons-nous attendre d'un groupe qui arbore une telle pochette pour présenter son album, sinon un heavy metal aux rythmiques relativement speed donc, ultra mélodique dans l'ensemble, aux forts accents épiques (la fort belle introduction de l'album "Doomed" est d'ailleurs une belle mise en bouche en la matière) et renforcé par des chœurs guerriers mais pas trop ("Religious liberty"). J'en vois déjà quelques uns dans le fond saliver d'avance.
Mais que l'on soit bien d'accord, ne cherchez pas ici la PERLE rare en ce nouveau combo. Il n'y a rien de bien novateur sur cette galette, c'est juste que la musique proposée ici par PERTNESS est fort bien exécutée et fort jouissive. Il souffle d'ailleurs comme un vent de fraîcheur tant les titres se succèdent avec un quasi sans faute, avec une limpidité et une légèreté comme je les aime, et avec ce grain de diversité qui permet à ce "Seven times of eternity" de se hisser (dans le genre) tout simplement en haut du panier. Vous allez vous régaler à l'écoute de titres speed mélodiques (titres à faire pâlir les ténors du genre!) tels "Frankenstein", "The world is grey" ou "Seven times of eternity" aux refrains fédérateurs (j'imagine très bien la foule, en concert, reprendre en chœur le refrain de "Seven times of eternity") et aux guitares flamboyantes. Un petit régal, ni plus, ni moins.
Vous n'échapperez pas non plus à des titres un tantinet plus "Heavy" tels que "Religious liberty" (titre qui présentait judicieusement le groupe sur la compilation citée plus haut) ou le plutôt mid-tempo "Darkness and fire" (l'ombre de BLIND GUARDIAN plane d'ailleurs sur ce titre) sur lesquels le chanteur Tom Schluchter dévoile pleinement ses capacités vocales. Un chant qui ne se situe d'ailleurs pas dans des tons haut perchés (genre T. Kotipelto ou M. Kiske par exemple) mais plutôt dans des tons graves genre Joakim Brodén (SABATON) ou Chris Boltendahl (GRAVE DIGGER) mais en largement moins rocailleux quand même. Ouais, c'est peut-être même plus du coté de Martin Walkyier (Ex-SKYCLAD) qu'il faudrait se tourner mais avec un chant moins haché et plus mélodique - encore heureux - (Sur "Riders of the heaven Part I" par exemple). L'aspect guerrier qui plane sur le disque est en tout cas renforcé par le registre vocal du guitariste chanteur.

"Seven times of eternity" est véritablement un excellent produit (cela mérite d'être souligné, qui plus est lorsqu'il s'agit là d'un premier album), soyez en sûrs, pas original pour un sou certes, mais qui apporte indubitablement un intense et réel plaisir à son écoute. Vous pourrez y déceler quelques influences comme par exemple BLIND GUARDIAN (vu plus haut), FREEDOM CALL bien évidemment et au meilleur de sa forme (écoutez donc "The world is grey" et son superbe passage atmo/épique - orchestrations et claviers à l'appui - pour vous en convaincre!), et quelques ressemblances avec IRON MAIDEN (exemple flagrant sur les superbes intro/outro du morceau "Riders of heaven part I"), avec SKYCLAD (toujours sur "Riders of heaven Part I" dixit le chant), avec MANOWAR ("Fairy of the dawn") ou encore avec SABATON.
Vous l'aurez compris, cet album possède de fort belles compositions, efficaces, qui vous séduiront à n'en pas douter de par leurs mélodies et refrains entêtants, de par leur coté épique et de par l'aisance technique des musiciens. Musiciens qui maîtrisent par conséquent et parfaitement leur sujet. Fans de speed metal mélodique, cet album est pour vous.

Une très belle et inattendue surprise en tout cas.

Titres préférés : "Seven times of eternity", "The world is grey", "Riders of heaven Part I & II".
Titre moyen : "Beowulf", un poil répétitif.

Note réelle : 3.5/5

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


EDGUY
Vain Glory Opera (1998)
Le talent de la classe biberon du Heavy Metal !

(+ 1 kro-express)



STRATOVARIUS
Elysium (2011)
Oh la bien belle surprise que voilà !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   BAST

 
   (2 chroniques)



- Tom Schluchter (vocals, guitars)
- Tom Zurbrügg (guitars)
- Pet Biedermann (bass)
- Märs Hari (drums)


1. Doomed
2. Seven Times Eternity
3. Religious Liberty
4. Darkness And Fire
5. Frankenstein
6. Riders Of Heaven Part 1
7. Riders Of Heaven Part 2
8. Fairy Of The Dawn
9. The World Is Grey
10. Angel Of The Dark
11. Beowulf



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod