Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Freedom Call
 

 Site Officiel (1067)

PERTNESS - From The Beginning To The End (2010)
Par BAST le 18 Novembre 2010          Consultée 2767 fois

"From The Beginning To The End" ou l’exemple typique de l’album bien équilibré. Alors qu’on s’attarde sur la qualité des compositions, sur leur exécution par le quatuor suisse ou sur la mise en valeur sonore, il n’y a guère de défauts suffisamment tangibles et précis pour qu’on se fasse un devoir de les souligner. Le bémol finira toutefois par tirer la note vers le bas, il est le fruit d’une impression générale plutôt qu’une liste bien ordonnée. Mais j’y reviendrai.

Le Power Metal rugueux, tel est le registre adopté par PERTNESS. Ce choix me tire deux constats. Le premier c’est que ce Power Metal hyper masculin est assez bien loti, ces derniers temps, avec l’émergence ou la confirmation de nombreux groupes. Le second touche à la nationalité de PERTNESS ; la Suisse a surtout exhibé des groupes de Heavy agrémentant leurs compositions de sonorités FM (CRYSTAL BALL). PERTNESS s’en désintéresse. A la manière d’un SABATON, le groupe appuie son propos avec force. L’affronter, c’est se cogner à la rythmique aux déflagrations profondes, s’égratigner aux riffs, s’époumoner à vouloir reprendre les lignes de chant roulantes comme le tonnerre. Pas de doute, la filiation se terre essentiellement en Allemagne et en Suède.

L’Allemagne intervient dans les refrains fédérateurs. Ils pourraient être le fruit d’un mariage entre BLIND GUARDIAN et FREEDOM CALL (l’esprit catchy), comme sur "Foggy Dew". La Suède, évidemment, rappelle fortement le travail consenti par PERSUADER et consorts, dont le but est d’étirer le Heavy vers la frontière le séparant du Death Mélodique.
Une autre comparaison me vient. Si on ôte à POWERWOLF les chœurs innombrables et caractéristiques qui émaillent ses albums, il se pourrait bien que la matière musicale ainsi expurgée adopte les traits de PERTNESS. Les deux formations bénéficient en effet d’une production similaire (la rythmique sonne à l’identique) et la voix de Tom Schluchter est assez proche de celle de son collègue Allemand Attila Dorn. Toutefois, là où POWERWOLF semble quêter la saveur épique absolue, PERTNESS ne va pas aussi loin, jouant sur une plus grande variété, n’hésitant pas à lancer quelques cartes mélancoliques, à l’instar d’un ANGEL DUST (sous antidépresseurs) et d’autres légèrement folkloriques. Un même titre montre un aperçu de ces deux facettes : "Invisible Chains". Enfin (c’est donc la dernière fois que je dresse une comparaison), Tom Zurbrügg dédaigne les solos à la HELLOWEEN ou les autres néo-classiques, optant plus volontiers pour un travail proche de MAIDEN ("Blood Rain").

"From the Beginning To The End" s’apprécie en deux temps. Le premier, la découverte, laisse une impression franchement agréable, d’autant que la production très en jambe met idéalement en valeur des guitares prolixes. On apprécie les riffs. Je me répète, il se pourrait donc bien que je vois en eux le gros point fort de cette formation ; comment résister en effet à la manière dont ils se succèdent sur "My Prophecy" ? De part et d’autres des riffs, on a droit à quelques refrains accrocheurs, parfois appuyés par des chœurs guerriers à la HAMMERFALL, souvent simples et accrocheurs, jamais exubérants. "Another Innocent Victim" et "Decline", pour n’en citer que deux, s’avèrent exemplaires dans leur simplicité irrésistible. On aime les soli, aussi. Non dans leur inventivité inexistante puisque des Anglais légendaires se sont déjà chargés de brasser tous les possibles en la matière, mais plutôt dans leur à-propos puisqu’ils interviennent, là encore avec une simplicité volontaire, à des endroits où ils savent servir l’enchainement des mélodies. Une fois encore, j’illustrerais mon propos par "Another Innocent Victim". Enfin, on peut difficilement bouder la manière dont les titres sont structurés. Tout est mis en place pour servir le concept-album bâti autour de la naissance et la chute d’une civilisation (la cité dont il est question est d’ailleurs la seule différence entre la pochette de cet album et celle de son prédécesseur). Les morceaux montrent une belle variété, alternant les rythmes véloces, martiaux ou plus intimistes.

La seconde phase de découverte nait lors de l’appropriation des titres. Quoique bien empaqueté, je reproche à "From the Beginning To The End" de manquer de points d’accroches. Hormis les soli, les riffs ou les refrains sur lesquels on rêve impatiemment de revenir, les autres composantes des titres, sans se montrer mauvaises, manifestent certaines difficultés à s’imposer. Les lignes de chant, par exemple, sur la plupart des couplets, me semblent parfois anecdotiques. Alors que "Remember Their Faces" se montre homogène du début à la fin, "Blood Rain", au contraire trahit quelques faiblesses au niveau des couplets plutôt insipides.

C’est parce qu’un album ne se chronique qu’au terme d’une décortication suffisante que j’enlève à PERTNESS l’une des quatre étoiles que mes premières écoutes m’avaient incité à octroyer.
"From the Beginning To The End" est un album franchement bien fait, nanti d’une production solide, mais peine à masquer, à l’usage, ses défaillances. Comparé à PERSUADER ou même à POWERWOLF, PERTNESS n’est donc pas encore à la hauteur.
Pour ma part et quoi qu’il en soit, la surprise reste bonne.

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


POWER QUEST
Magic Never Dies (2005)
Power metal




FREEDOM CALL
Legend Of The Shadowking (2010)
Spimélodique, inspiration retrouvée

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Tom Schluchter (chant, guitare)
- Tom Zurbrügg (guitare)
- Pet Biedermann (basse)
- Chris Gutknecht (batterie)


1. From The Beginning
2. Invisible Chains
3. Foggy Dew
4. Blood Rain
5. My Prophecy
6. Another Innocent Victim
7. The Legacy
8. Decline
9. Walk Alone
10. Remember Their Faces
11. The End



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod