Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Merauder, Hatebreed
 

 Site Officiel Du Groupe (634)

BIOHAZARD - Biohazard (1990)
Par FENRYL le 3 Juillet 2008          Consultée 2772 fois

Il faut bien un début à tout... et fort heureusement, dans mon entreprise de découverte de ce combo de Brooklyn, j'ai eu la chance de ne pas commencer par leur tout premier album.
Reconnaître en toute objectivité que cet opus, sobrement baptisé de façon éponyme, ne correspond qu'à une mise en bouche grossière et quelconque d'un repas qui deviendra gargantuesque au cours des deux galettes suivantes.
Oui, mais, sauf que, voilà: il s'agit ici du premier étage du lanceur d'une fusée qui peine à décoller.
Pas d'intro longuette, ni de blabla précisant les forces en présence: BIOHAZARD nous propose ici une succession de titres aussi plats que peu motivants.
On découvre ici un Seinfeld dont la voix si caractéristique fait preuve de peu d'imagination, même en étant couplée à celle de Graziadei (mode de fonctionnement qui va caractériser le groupe par la suite): « Survival of the Fittest » tient encore la route mais « There and Back » fait vraiment mal avant !
Pire encore, les riffs sont anodins, du genre de ceux qui nous font soupirer « pfffffffff, tellement entendus... sic... ». Le génie de Hambel est bien resté dans sa lampe, ce coup là (il daignera pointer le bout de son nez dès « Urban Discipline »). La preuve, avec ce « Skinny Song », instru reposant sur une ligne de gratte louchant sur des plans « thrashy » heavy (au sens littéral du terme: lourd) qui frise le ridicule.
Mais histoire de faire la preuve d'un état d'esprit axé sur le collectif et en partant du fait qu'on ne laisse pas un copain dans la panade, le reste de l'équipe ne se foule pas plus pour autant: la palme à cette batterie d'une platitude « à la Jane Birkin » où la caisse claire sonne telle une casserole martyrisée par une bande de gamins au niveau de l'évier « vaisselle » du terrain de camping du coin... Ecoutez courageusement l'intro de « Pain » !
Comment peut-on laisser faire cela ? Tout simplement en emballant le tout dans une prod' merdique, bâclée et amorphe.
Surnagent dans ce marasme quelques titres comme « Wrong side of the tracks » (et enfin un solo digne de ce nom) ou « Hold my Own » mais que le groupe aura la bonne idée de réenregistrer au cours des sessions conduisant à l'album suivant. Un signe !
Au milieu de tout ce cirque, on trouve une intro acoustique façon « chanteur à donzelles » sur la sympathique « Justified Violence » et même du piano (encore un truc que notre quartette replacera plus tard dans sa disco) pour le titre concluant l'album (« Scarred for life »)...
Biohazard n'est finalement pas bien dangereux à l'époque !

Premier brouillon pour ce groupe qui deviendra par la suite une des formations majeures de la scène Hardcore... Dispensable et tellement surpassé par la suite.

Verdict: 1,5/5.

Ces titres qui font éviter le 1/5 à la galette: « Scarred for life », « Justified Violence », « Wrong side of the tracks ».

A lire aussi en HARDCORE par FENRYL :


HATEBREED
Perseverance (2002)
Finit toujours par payer, même dans le hardcore !




HATEBREED
The Rise Of Brutality (2003)
Superbe entrée au panthéon du Hardcore burné...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Evan Seinfeld (chant, basse)
- Billy Graziadei (chant, guitares)
- Bobby Hambel (guitares)
- Danny Schuler (batterie)


1. Retribution
2. Victory
3. Blue Blood
4. Howard Beach
5. Wrong Side Of The Tracks
6. Justified Violence
7. Skinny Song
8. Hold My Own
9. Pain
10. Panic Attack
11. Survival Of The Fittest
12. There & Back
13. Scarred For Life



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod