Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK THRASH OU L'INVERSE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Skeletonwitch
- Membre : Dimmu Borgir, Gehenna

NOCTURNAL BREED - Fields Of Rot (2007)
Par FENRYL le 19 Avril 2008          Consultée 3628 fois

Aaaaaaaaaaaah, la Norvège ! A sa simple évocation, cette localisation géographique éveille en moi une quantité de souvenirs musicaux tout autant pénibles que jouissifs... Inutile de vous faire l'affront d'ignorer le statut mythique de la scène black metal de ce pays qui a hébergé, en son sein, bon nombres d'illustres groupes.
C'est finalement ce genre qui est désormais systématiquement (ou presque) rattaché à cette monarchie constitutionnelle.
Si on poursuit notre raisonnement, avec un tel pédigré couplé avec un nom faisant indubitablement penser à une horde de black metal chère à quelques uns de mes confrères, je dois avouer que j'aurais sans doute passé la main... Pourtant, un de mes travers (aux yeux de certains) est de fonctionner au coup de coeur artworkien... Je traduis: si une pochette marque mon esprit, elle fait basculer la balance du côté « passage à la caisse » ou « valider votre panier » (et inversement dans le cas contraire « supprimer l'article » !). Je sais, cela vaut ce que ça vaut, mais bon, la sélection naturelle dans ce bas monde s'exprime de différentes façons. Moi, je bascule du côté obscure de la force de la sorte. Et dans le cas présent, force est de constater que l'artwork est méchamment réussi (*), dans une ambiance « armée de zombies à gogo en pleine furie » (le fan absolu de la saga RESIDENT EVIL ne peut pas résister longtemps dans ce cas !)...Allez, plus d'hésitation, je me lance...
Mais boudiou, pourquoi diable une telle introduction pour ce produit « rayon thrash » ?

Et bien tout simplement car ce NOCTURNAL BREED est un rejeton « mutant », issu de la copulation de thrasheux et de blackeux « made in Norway »... En effet, Destroyer, chanteur et bassiste du combo, est un ex- GEHENNA et le groupe a, à ce titre, compté parmi ses membres Nagash et Sven Atle Kopperud (respectivement batteur et bassiste/guitariste, ex-DIMMU BORGIR)... Une très forte empreinte BM, vous en conviendrez aisément !

Black Thrash ? Thrash black ? Bataille sémantique ? En fait, non !
NOCTURNAL BREED officie dans les règles de l'art d'un thrash burné, féroce et subtile à la fois.
Son de guitares, riffs acérés, blast de batterie à la pelle, basse claquante... La panoplie du parfait thrasheur, en sorte. Et ce n'est pas un « Wicked, Vicious & Violent » (**), en guise d'hymne introductif, qui me contredira ! Musicalement, c'est tout proprement bluffant d'énergie, de spontanéité et d'aisance. Quelques p'tits soli par ci (« In sickness and in Hell » (**), « Code of conduct » ou « Too Damned to Conquer » pour ne citer qu'eux), des breaks « en veux-tu en voilà ! » (« Invasion of the Body-thrashers » et son passage Kilmister !, « The dead » ou encore « Scything Harrow »).
Rien à redire, du tout bon, sur toute la ligne. C'est efficace, burné et cela balance sévère !

Côté chant, le hurleur de service ne semble pas être né de la dernière pluie. Je dois avouer être resté estomaqué devant une telle furia vocale... Pas de ménagement, ni de mode éco car S.A Destroyer est un frontman qui s'illustre parfaitement dans cette typologie Black Metal.... Peu de chose à développer si ce n'est que les non initiés pourront rapidement trouver ce type de chant pénible... Les amateurs devraient assurément se régaler ! (***)

La maison ne reculant devant aucun sacrifice, je vous propose quelques temps forts de l'album:
- Juste pour le fun, « Too Damned to conquer » et son break MEGADETH-like post solo (à 58 secondes de la fin de la piste pour être une fois encore précis !). J'aime quand on fait référence à MegaDave !
- « Manskinner » est un titre au napalm: il ravage tout ! Essayer de résister ! C'est terriblement puissant, avec un chant black sans compromis mais tellement propre. La batterie balance dans tous les coins et l'ensemble est justement ainsi clôt par un blast typique black metal (tout comme sur « In Sickness and in Hell », titre très lourd et oppressant, dans ses nombreux breaks).
- « The dead », riff SLAYERien par excellence, au cours duquel il faudrait imaginer un Araya hurlant dans des aiguës black sur un lit de basse très marqué. Une track vraiment plaisante, illustrant une fois de plus la diversité de la galette.
- Le titre improbable de la galette: l'éblouissant « Iron Bitch », au titre si délicat, empreint d'émotions, qui n'est rien d'autre qu'un vibrant hommage à MOTÖRHEAD: le chanteur officie dans un registre jouissif dans lequel on jurerait avoir affaire à un Lemmy de la grande époque (euh, il est Toujours dans sa grande époque ! Respect !). Le morceau est un réussite totale qui, à lui seul, mérite de porter une oreille sur ce skeud. Allez, faites moi confiance !

Une production des plus soignées permettant aux guitares de sonner comme à la grande époque, c'est à dire les années 80, et à la basse d'apporter sa petite touche perso donne à cet opus une certaine qualité.
Avec des compos lorgnant sur les trois minutes de longueur et une durée totale dépassant tout juste la demi-heure, NOCTURNAL BREED nous délivre là un album sans prétention mais sans originalité ravageuse, tout juste une de ces bonnes et agréables surprises d'un combo que l'on attendait pas à pareille fête en cette fin d'année 2007...

Verdict: 3,5/5.

(*): allez d'ailleurs à ce titre jeter un coup d'oeil sur la page d'accueil du MySpace du groupe... Sympa ces nonnes !!
(**) titre en écoute sur le MySpace du groupe.
(***): à noter que le chant « dérape » parfois dans des hurlements hyper aigues (écoutes au casque de « Fields of Rot » !)

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


ONSLAUGHT
Live Damnation (2009)
Live burné et efficace !




SKINLAB
Revolting Room (2002)
Groove Metal en évolution... Franche réussite !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- S.a Destroyer (chant, basse)
- Tex Terror (batterie)
- Ben Hellion (guitare)
- A.e Rattlehead (guitare)


1. Wicked, Vicious & Violent
2. Fields Of Rot
3. Too Damned To Conquer
4. Manskinner
5. In Sickness And In Hell
6. Invasion Of The Body-thrashers
7. Iron Bitch
8. Code Of Conduct
9. The Dead
10. Scything Harrow



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod