Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK/THRASH  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Skeletonwitch
- Membre : Dimmu Borgir, Gehenna

NOCTURNAL BREED - No Retreat, No Surrender (1998)
Par FENRYL le 27 Juillet 2010          Consultée 2777 fois

Vlan, à peine une petite année après la sortie de "Aggressor", Destroyer et sa bande enfoncent le clou. Juste histoire de nous faire comprendre que NOCTURNAL BREED n'est pas une aventure sans lendemain.

Donc, quoi de neuf sur la planète de nos tarés du Thrash/Black Metal ?
Eh bien pas grand-chose ma bonne dame ! C'est toujours aussi Thrash côté son, et toujours autant Black côté chant.
Ah si : le line-up s'est enfin densifié avec l'arrivée de I. Matzor à la guitare et de Tex Terror derrière les fûts. Mine de rien, deux nouveaux pour densifier une équipe, c'est plus pratique pour assurer en live !

Concrètement, il ne faut pas tourner autour du pot des heures pour piger puis affirmer que NOCTURNAL BREED ne change pas une recette qui semble bien fonctionner.
Attention, je ne parle pas pour autant de réussite, mais bien de ligne de conduite que le groupe semble avoir établie.
Ce qui me frappe le plus, c'est cette prod' minimaliste donnant à la voix un aspect glacial (BM oblige) mais avec beaucoup trop de reverb, produisant un effet d'écho pénible. Il n'est pas question de faire le chieur de service (quoi que ?!) mais ce son fait perdre aux riffs de leur puissance au détriment du chant. Une fois encore, on sent que S.A Destroyer est le boss et impose sa vision de la chose.

Côté musical(ité), les furieux du Thrash trouveront du bon son old school de derrière les fagots : rageur, efficace et speedé. Pour faire le lien avec ma remarque précédente, on est proche d'un "Kill'em All" mais en 1998 ! Bref, cela sonne très années 80 et les influences sont de plus en plus multiples. Si DESTRUCTION, METALLICA, SODOM ou KREATOR sont toujours de la partie, on peut penser désormais à MOTÖRHEAD ("Fist Of Fury") voire à du TWISTED SISTER !!
Plus sérieusement, c'est effectivement avec la reprise du tube "Under The Blade" que NB s'amuse à nous faire le coup du Glam en mode mode Black/Thrash ! Un exercice périlleux mais finalement réussi.
Il faut dire que la satisfaction de cet opus est la présence de guitares saignantes et acérées. Les descentes de manche ne sont pas déplaisantes, bien au contraire ! On savoure par exemple celui de taré sur le titre éponyme (on a envie de dire "enfin !").
On notera la présence de la basse nettement valorisée également ("Roadkill" et son intro).

Côté diversité, on retrouvera des ambiances glauques et mortelles ("Killernecro", "Roadkill" et l'épique "Armageddon Nights"), des moments de pure folie hargneuse ("Beyond Control"), des tubes bien crossover ("Fists Of Fury") mais toujours ce mélange globalement correctement dosé de Thrash et de Black Metal. Une alchimie qui fonctionne moyennement parfois, car on sent l'hésitation des guitares à nous pondre des envolées de malade façon Thrash avant que la voix Black de S.A. Destroyer ne revienne dans la partie recadrer les choses...

"No Retreat, No Surrender" est un album prévisible, sans grande prise de risque. Une sorte de galop d'essai pour un combo qui a subi de profonds changements de line-up. On a l'impression que NOCTURNAL BREED tente de nous convaincre du bien fondé de la chose. Reste désormais à passer la vitesse supérieure, pour ne pas s'encroûter dans un moule trop formaté dans lequel ils ne sauraient progresser...
NOCTURNAL BREED, c'est un sympathoche moment de débauche de décibels à la mode "amateurs" courant sur 12 titres... Surprenant tout de même !

Note réelle : 2,5/5.

J'ai aimé : les soli, les bruitages comme les bruits des chaînes sur "Armageddon Nights" ainsi que le final épique de ce morceau, mon préféré de l'album.
Je regrette : la qualité de la prod' et la relative monotonie que les nombreuses écoutes font apparaître...

A lire aussi en BLACK METAL par FENRYL :


RIMFROST
A Frozen World Unknown (2006)
"IMMORTAL pour les nuls", initiation




SKELETONWITCH
Breathing The Fire (2009)
Quand les ricains nous font du burné

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- S.a Destroyer (chant, basse)
- I. Matzor (guitare)
- Ed Damnator (guitare)
- Tex Terror (batterie)


1. The Artillery Command
2. Thrash The Redeemer
3. Warhorse
4. Killernecro
5. No Retreat... No Surrender
6. Beyond Control
7. Sodomite
8. Fists Of Fury
9. Underthe Blade (reprise Du Groupe Twisted Sister)
10. Roadkill Maze
11. Possessed
12. Armageddon Nights
13. Outro - Insane Tyrant



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod