Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dokken, Vandallus
- Membre : Pride & Glory, Mike Tramp , F5

WHITE LION - Return Of The Pride (2008)
Par FREDOUILLE le 9 Avril 2008          Consultée 5735 fois

Voici donc le "grand" retour de WHITE LION. L'un des groupes phares du hard rock US des années 80.
17 ans après l'excellent et incontournable "Mane Attraction", revoici la bande du Danois Mike Tramp mais sans Vito Bratta, sans Greg D'angelo et sans James Lomenzo (ex-BLACK LABEL SOCIETY) parti rejoindre MEGADETH... Autant dire qu'il ne s'agit ici aucunement d'une reformation du mythique combo américain (snif!) auteur de titres inoubliables, indispensables et qui resteront gravés dans les mémoires de tout hard rockeux. Voici d'ailleurs une petite liste sélective pour celles et ceux qui souhaiteraient découvrir le groupe: "El salvador" (Fight to survive - 1985) "Lonely nights", "Lady of the valley", "When the children cry" (Pride - 1987), "Goin' home tonight", "Cry for freedom", "Little fighter" (Big game - 1989), "Lights and thunder" ou le monstrueux "Warsong" ("Mane attraction" - 1991). Nostalgie, quand tu nous tiens...

Après quelques albums solo, et de multiples prestations scéniques sous le nom de Tramp's White Lion, Mike Tramp nous revient donc avec ce line-up multi-nationalités déjà présent sur le double album live sorti en 2005 "Rocking the USA", mais cette fois sous le nom de WHITE LION et avec un nouvel album intelligemment intitulé "Return of the pride". Un titre qui fait un gros clin d'oeil au magnifique "Pride", considéré par beaucoup comme le meilleur album du groupe et reconnu aussi comme son plus gros succès en terme de ventes.
Ce nouvel album a attiré bien évidemment toute ma curiosité même si j'en redoutais quelque peu l'écoute. Car comme bien souvent, ce genre de "retour" ne donne que très rarement des bonnes choses.

"Return of the pride" pourtant, est plutôt pas mal même s'il n'atteint à aucun moment les sommets de tous ses prédécesseurs. Aucun des titres ici présents n'arrive par exemple à la cheville d'un de ceux précités. Pourtant, l'album parvient à renouer avec l'esprit "White Lion". Ce qui n'est déjà pas si mal en soi.
Globalement moins heavy, moins puissant que "Mane attraction" (eh ouais on est loin d'atteindre la puissance des guitares du véloce "Warsong" par exemple), "Return of the pride" se rapproche davantage de "Pride" ou de "Big game". Je le trouve très "rock" d'ailleurs ce nouvel album à l'image de titres comme "Set me free" ou bien "I will".
On pourra souligner une certaine fraîcheur et énergie à travers les titres, globalement dotés de belles mélodies comme sur "Dream", ou comme sur "Set me free" qui pourra même rappeler un certain "Broken heart".
Le chant de Mike Tramp n'a quasiment rien perdu de sa superbe bien qu'il souffre quelque peu sur des passages frénétiquement plus rock comme sur le très entrainant "Life your life". Enfin le gratteux ne parvient pas à nous faire oublier le talentueux Vito Bratta, même s'il nous distille ci et là quelques beaux soli comme sur "Sangre De Cristo" par exemple.
"Return of the pride" est un album sympathique pour vous dire très franchement, même si au final les compositions restent plutôt simplistes, gentillettes, voire malheureusement quelconques pour certaines ("Gonna do it my way", "Let me be me", ou la ballade "Never let you go" sirupeuse à souhait; le groupe a largement fait mieux dans le domaine par le passé).

Rien d'extraordinaire donc, du classique de chez classique hormis deux morceaux qui sortent réellement du lot et qui rehaussent un tant soit peu le niveau d'ensemble. Par ces 2 titres, l'album gagne d'ailleurs en dimension.
J'ai noté donc :
- Le superbe "Sangre De Cristo" d'une durée de près de 9 minutes qui ouvre brillamment l'album. On a le droit à une alternance de passages acoustiques et électriques, des changements de rythme et quelques passages guitaristiques du plus bel effet. Un titre sur lequel Mike Tramp est vraiment magistral, notamment sur les passages acoustiques.

- L'"épique" "Battle at little big horn" (près de 8 minutes), plutôt mid-tempo dans l'ensemble et doté d'une ligne de basse bien mise en évidence. Un morceau très mélodique avec un refrain fichtrement efficace au bout du compte. A noter encore quelques beaux passages guitaristiques sur ce morceau coup de cœur pour ma part.


"Return of the pride" marque ainsi le retour du lion blanc. Un retour honorable, mais pas de miracle. "Return of the pride" ne parvient pas à éclipser ses prédécesseurs.
On regrettera donc une certaine prise de risque au niveau des compositions, un coté "rock" trop prononcé à mon goût (même si le refrain de "Finally see the light" fait son petit effet) et une production un poil approximative (guitares sur "Sangre de cristo").
Un album honnête et plaisant.

Morceaux préférés : "Sangre de cristo", "Battle at little big horn", "Live your life"

A lire aussi en HARD ROCK par FREDOUILLE :


TESLA
Comin' Atcha Live! 2008 (2008)
Un show tout simplement phénoménal!!!




AEROSMITH
Pump (1989)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Mike Tramp
- Claus Langeskov
- Jamie Law
- Henning Wanner
- Troy Patrick Farrell


1. Sangre De Cristo
2. Dream
3. Live Your Life
4. Set Me Free
5. I Will
6. Battle At Little Big Horn
7. Never Let You Go
8. Gonna Do It My Way
9. Finally See The Light
10. Let Me Be Me
11. Take Me Home



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod