Recherche avancée       Liste groupes



      
SEX, DRUGS AND BESTIAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (151)
 Myspace Officiel (199)

DESTRÖYER 666 - Cold Steel...for An Iron Age (2002)
Par ONCLEGUUD le 11 Mai 2008          Consultée 2115 fois
Je ne martèlerai jamais assez tout le bien que je pense de la scène extrême australienne. Les groupes de metal y sont légion, bien que les terres soient immenses et la population peu nombreuse. Et pourtant : les formations de qualité se retrouvent en quantité non négligeable. L'Australie, pays des kangourous et des aborigènes, au soleil cuisant et à l'aridité manifeste, est notamment réputée pour son style bien particulier, mélange hautement bâtard de Death et de Black Metal donnant le plus souvent lieu à des rejetons facilement étiquetables « War Metal » ou « Bestial machin-truc ». « Cold Steel... for An Iron Age », l'oeuvre qui nous intéresse ici, est sortie en 2002, chez Season of Mist (après tant d'impatience et d'espoir de ma part, Deströyer 666 s'est enfin mis au boulot pour sortir en 2008 un nouvel album). Il ne déroge pas à la règle : voilà du Blackened Thrash-Death Metal bestial mais carré, dynamique, épique et bien burné, puant la sueur et la bière et la Bête. Du sang, du sexe et de la bière, un énorme Fuck dressé devant ta tronche, accompagné d'un crachat et d'un uppercut, voilà ce qu'est, en gros, Deströyer 666 et plus généralement la scène extrême australienne – par ailleurs très soudée.

« Cold Steel... For An Iron Age » est tout ce que l'on peut attendre de mâles virils habitant sur une île où si vous n'êtes pas un vainqueur d'avance, la nature vous mangera tout cuit (ben oui, avec un pareil soleil). Le Metal, c'est la guerre et le but des Deströyer 666, c'est de vous montrer qu'ils ne sont pas là pour épater la galerie mais pour foutre le bordel et la pâté dans vos oreilles et dans la fosse où tout le monde est FORCE d'headbanger. Car Deströyer 666, s'il est parfois mélancolique, est comme je l'ai dit, couillu et poilu : vous ne pourrez vous retenir de brandir le poing, de secouer vos cheveux, d'hurler à la mort avec ces vieux loups. « Cold Steel... » n'est rien de moins qu'un hymne emballant à la gloire de la Bête logé en chacun de nous et qu'idôlatrent ces méchants garçons. Le Metal, c'est Satan, ne l'oubliez pas braves gens. Ces mecs sont là pour vous la mettre profond, et ils ne s'en privent pas. Vous n'aurez droit qu'à neuf titres – mais quels titres : puissants, violents, bestiaux, carrés, guerriers – pour trente-cinq minutes pour vous en régaler (heureusement, la touche repeat nous sauve !). Neuf pistes, c'est aussi neuf boulets de canons qui vous expédient les uns à la suite des autres au tapis. Tous sont conçus sur des ficelles éprouvées; on ne se casse pas trop la tête et tout est mémorisable dès la première écoute. En même temps, tout ce que l'on demande à ces Aussies, c'est d'être efficaces non ? Je suis content que de tels groupes existent, car c'est vrai que c'est ça aussi, le metal : sex, beer et rock'n'oll. Les branleurs du citron iront se faire voir.

"God is dead
Praise hail Satan
Cross has dread
Will to power!

Victory is one!

Satan has rise
Phallus demons break
Jet black fire
Evil they make

Victory is one!

Decimation on command
One word - ATTACK! ATTACK! ATTACK!
Decimation on command
One words - ATTACK! ATTACK! ATTACK! "

(Sons of Perdition)




http://www.destroyer666.net/
http://www.myspace.com/destroyer666band




Marquez et partagez




 
   ONCLEGUUD

 
  N/A



- K.k.warlust (vocaux, guitare)
- Shrapnel (guitare)
- S.berserker (basse)
- Mersus (batterie)


1. Black City - Black Fire
2. Clenched Fist
3. Cold Steel...
4. Sons Of Perdition
5. Raped
6. The Calling
7. Savage Pitch
8. Witch Hunter
9. The Shadow



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod