Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATHCORE  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SUICIDE SILENCE - The Cleansing (2008)
Par POWERSYLV le 4 Mars 2008          Consultée 3698 fois

Ils sont américains (de Riverside, Californie plus précisément), ils sont jeunes, ils sont bruyants, ils viennent de sortir leur premier album chez Century Media : voici SUICIDE SILENCE. Ces jeunes californiens suivent la trace d'un JOB FOR A COWBOY par exemple en s'adonnant à une mixture acide de death metal et de grindcore, à laquelle on peut ajouter quelques influences black metal ou hardcore. Bref, un joyeux bordel ... mais après tout, c'est le but de ce nouvel escadron de la mort qui proclame fièrement n'appartenir à aucune catégorie musicale (l'argument à la mode pour faire son rebelle de base depuis les années grunge).

La succursale américaine de Century Media misant à fond sur ce qui est jeune, qui porte des tatouages, des piercing et qui fait du bruit n'a évidemment pas voulu laisser passer l'affaire, évidemment. Après un premier EP 5-titres à se taper la tête contre les murs en 2005 et des performances qui ont parait-il marqué comme celle du New England Metal And Hardcore Festival (j'y étais pas) et une première tournée US avec All Shall Perish et Too Pure To Die, voici venir le premier LP, The Cleansing, idéal pour définir la musique du groupe. Un bien beau bordel en vérité pour ce combo qui a la haîne.

Une introduction inquiétante ("Revelations") nous projette dans le monde de ce Suicide Silencieux alors que 33 secondes plus tard un "Unanswered" embraye sans prévenir sur ce death/grind torturé qui fera la joie des petits et des grands. La gamme vocale du grogneur Mitch Lucker est assez étendue puisque le bougre passe du guttural profond à des raclements presques black qui feraient passer Dani Filth pour David Coverdale. Là derrière, évidemment ça blaste à mort et il est aussi facile de pousser une respiration que de passer à travers les gouttes de pluies de ma bonne ville natale de Lille en pleine averse. Y a des moments plus lourds et monolithiques pour dire de ménager un peu le suspens (intro du grassouillet "Hands Of A Killer") avant de retomber dans le rapide et le blast à outrance ("Price Of Beauty", "The Fallen" rouleau-compresseur). Y a peut-être "No Pity For A Coward" avec son solo sympa qui pointe (au bout du sixième titre, mieux vaut tard que jamais) ou encore "Bludgeoned To Death" avec ses quelques breaks sympas dont l'un qui est suivi par un passage bien lourdingue. Le dernier titre "officiel" et sa fin étrange font leur petit effet. Le plaisir/La douleur (au choix) se prolonge avec un ghost track qu'on avait pas vu venir.

Alors oui, nous tenons là des musicos qui connaissent leur sujet et qui trouveront des échos dans les milieux deathcore/grind. Y a quelques bons trucs et nous avons affaire à des techniciens du bruit. Y a aussi du gros son à se mettre dans les esgourdes (). Mais bon, c'est assez répétitif. Et en terme de répétition, le grind/death de SUICIDE SILENCE (à l'inverse de l'humour à répétition dont je suis très friand) ben, c'est pas drôle. C'est même lassant. Enfin du moins sur disque parce que sur scène c'est peut-être un poil plus marrant, qui sait ? Vous avez pu en juger peut-être récemment lors de la tournée avec BEHEMOTH et DEVILISH IMPRESSIONS qui est passée par notre belle capitale.

Note : 1.5/5

Site Internet :
http://www.suicidesilence.net

MySpace :
http://www.myspace.com/suicidesilence

A lire aussi en DEATH METAL par POWERSYLV :


FARMAKON
A Warm Glimpse (2003)
Death expérimental




GRAVE
As Rapture Comes (2006)
Death metal old school, excellent


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   DEADCOM

 
   (2 chroniques)



- Mitch Lucker (chant)
- Chris Garza (guitare)
- Mark Heylmun (guitare)
- Mike Bodkins (basse)
- Alex Lopez (batterie)


1. Revelations (intro)
2. Unanswered
3. Hands Of A Killer
4. The Price Of Beauty
5. The Fallen
6. No Pity For A Coward
7. The Disease
8. Bludgeoned To Death
9. Girl Of Glass
10. In A Photograph
11. Eyes Sewn Shot
12. Green Monster
13. Destruction Of A Statue (hidden Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod