Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dark Tranquillity, No Return
- Membre : Delain
 

 Site Officiel Du Groupe (309)
 Myspace Officiel Du Groupe (152)

DETONATION - An Epic Defiance (2003)
Par FENRYL le 16 Mars 2008          Consultée 2574 fois
Voulez-vous connaître le nom d'une des révélations de 2003 ? Et bien DETONATION en fait sûrement partie !
Originalement sorti en octobre de l'année précédente, ce disque fait l'objet d'une distribution mondiale quelques 9 mois plus tard, suite à la signature du groupe avec le label français Osmose (deal pour trois albums).
Et quand on connaît le talent de dénicheurs de « p'tits génies en devenir » de la boîte, on est en droit de s'attendre à du très bon: moultes combos ont su tirer profit de cet encadrement pour ensuite mieux s'élancer vers les grandes majors du genre.
C'est ainsi qu'Osmose a misé sur ce groupe avec une promo des plus risquées: « L’album successeur du The Gallery de DARK TRANQUILLITY ». Il ne faut pas douter de soi pour asséner ce type de slogan !
A ce sujet d'ailleurs, on trouve un joli pied de nez en guise de première approche: l'artwork de « An epic defiance » est signé Niklas Suddin, le gratteux de DARK TRANQUILLITY ! Qui a dit que les métalleux n'avaient pas de savoir vivre !
Histoire de ne pas passer l'intégralité de ma chronique à m'évertuer à chercher des synonymes et autres tournures de phrase évitant la redondance avec le groupe cité précédemment, je me propose de torcher tout de suite les similitudes évidentes:
- Item 1: le jeu de batterie est très DARK TRANQUILLITYien. Mais force est de constater que ce dernier est, de manière générale, méchamment standardisé dans le genre Death mélo. Kalksma ne s'économise pas et blaste comme un fou furieux (« The Prophecy Unfolds » (*) et le titre éponyme pour ne citer qu'eux).
- Item 2: le chant ultra Stammien ! Il faut avouer que l'on peut parfois crier au plagiat tellement Kantor se rapproche du maître, sans toutefois arriver à le surpasser. Mais étant donné que cette référence est pour moi gage de qualité, je ne peux qu'être admiratif !

Pour le reste, DETONATION tente de se forger une personnalité. On trouve des titres variés, aux ambiances multiples: un mid-tempo par là (« Deserving Death » ou « Voices Beyond Reason »), une fausse intro posée avant un déchaînement de pure furie (« Sword-carved Skin » et sa mitraillette de double pédale !), entrecoupée par un intermède parlé très prog', le tout s'achevant dans un déluge de notes...
Le jeu des guitaristes s'engage dans une volonté de précision: on pourra se forger une opinion grâce au titre instrumental présent sur la galette (« Lost euphoria part II », sympathique et lancinant), utilisé telle une rampe de lancement vers un de ces nombreux moments hargneux et rageurs que savent nous proposer ces Néerlandais (« The last of my commands »).
La multitude des ambiances est assurément la plus belle réussite de cet opus: à travers des titres comme « Crawling through Vile » et « The collission of despair » (riff principal de ce dernier très entraînant et accrocheur), on savoure une construction alambiquée durant laquelle pas moins de 4 ou 5 plans différents s'enchainent.
Le jeu du quartette se caractérise par une volonté de technicité au service de la production (que dire de cette intro de « Starve »). On ne cherche jamais ici à nous livrer des productions simplistes et violentes car le style l'oblige: même si le chant devient extrême sur « Deserving Death » (death grawl du plus bel effet), ce n'est que pour valoriser un torrent de riffs typiquement Death mélodique et terriblement efficace.
« Voices Beyond Reason » présente ainsi un morceau viscéralement DETONATION: un son incisif couplé à cet excès de riffs qui parfois dessert le propos. Trop de technique aseptise les compos et les rend parfois malheureusement un poil trop similaires... On notera que nos bataves ont assuré eux même la réalisation de cet opus avant leur signature, ce qui, après coup, force l'admiration.

Le fait de ne pas avoir tenté (réussi ?) le coup d'un « The Gallery » n'enlève en rien le mérite qu'à ce groupe de vouloir se faire un nom dans le monde sans pitié du Death mélodique. Après la disparition de ses fers de lance (décès d' AT THE GATES ou réorientation des ténors... No comment !), le genre se voit offrir l'occasion de s'enrichir d'une formation bourrée de talent, que l'avenir nous confirmera comme telle ! Ne boudons pas notre plaisir, car avec un cahier des charges aussi bien respecté, DETONATION ne nous laisse entrevoir que du tout bon !

Verdict: 3,5/5.


(*): écoutable sur leur page Myspace http://www.myspace.com/detonationnl




Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Koen Romeijn (chant/guitare)
- Mike Ferguson (guitare)
- Otto Schimmelpenninck (basse)
- Thomas Kalksma (batterie)


1. The Dawning
2. An Epic Defiance
3. The Prophecy Unfolds
4. Sword-carved Skin
5. Forever Buried Pain
6. Crawling Through Vile
7. The Collision Of Despair
8. Deserving Death
9. Voices Beyond Reason
10. Lost Euphoria Part Ii
11. The Last Of My Commands
12. Starve



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod