Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH-THRASH MéLODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dark Tranquillity, No Return
- Membre : Delain
 

 Site Officiel Du Groupe (329)
 Myspace Officiel Du Groupe (177)
 Site Officiel Du Groupe (4)

DETONATION - Emission Phase (2007)
Par FENRYL le 7 Octobre 2007          Consultée 4366 fois
3ème album pour les bataves de DETONATION, faisant suite aux prometteurs « An epic Defiance » (2003) puis « Portals to Uphobia » (2005).
Ouvertement et largement influencé par le son Göteborg, le groupe tente depuis ses débuts de se faire une place sur le marché totalement saturé du Death mélodique mais semble s'attacher à exister en dehors de cette étiquette bien lourde à porter.

Soyons clair tout de suite: indéniablement, on pense de suite aux dieux Suédois (AT THE GATES, IN FLAMES, DARK TRANQUILLITY & co…).
Mais chaque sortie nous procure son lot de nouveautés, ce qui est assez rare dans le genre pour être souligné.
Tout d'abord, la production se densifie, pour atteindre un niveau stupéfiant. Basé sur un artwork de Eliran Kantor (superbe au passage), les musiciens proposent un jeu chiadé, où la section rythmique retrouve une homogénéité quelque peu absente précédemment. Pour vous convaincre ? Le titre d'ouverture qui pose les jalons. Un « Invoking the impact »(*) ravageur, puissant et vraiment technique.
Dans un milieu où la sélection naturelle fait rage, DETONATION fait le choix de l'évolution pour survivre. Cet album se tourne ouvertement vers le death/thrash mélodique: on note ainsi l'apparition de passages au chant clair dominant sur « Chokedamp » ou encore « Reborn from the radiance », de gros break thrash monumentaux comme sur « Craven Ablaze » par exemple.
Parlons de la partie vocale justement. Outre quelques lignes (relativement) plus calmes, on note la volonté du frontman Koen Romeijn de se démarquer de son illustre concurrent de chez DT (bien que tout cela ressemble à la période « The Gallery » du groupe...). Il hurle ses textes avec davantage d'assurance que sur les opus précédents et distille ses passages soft avec parcimonie et intelligence.
La confiance gagne ainsi tous les secteurs. On assume ici son côté technique et mélodieux, pas gonflé aux hormones pour un sou, 100 % naturel ! Jeu efficace, sweeping, harmoniques, riffs et soli ciselés. Ça blaste dans tous les coins, avec un souci du détail, de la rythmique bien placés. Passages calmes et mélodieux sont suivis d'élans techniques de toute beauté.
En alternant violence et mélodie, agressivité et technicité (pas incompatible bien évidemment !), DETONATION a semble-t-il voulu faire exploser le carcan dans lequel il devait être condamné à exister. Tout vole en éclats pour notre plus grand bonheur !

Ce « Emission phase » se caractérise donc par une homogénéité de chaque instant qui ne fait pas ressortir, à proprement parler, de véritables hymnes (seul petit reproche à mes yeux). 2 ovnis sont tout de même à signaler: 2 titres instrumentaux sympatoches, sans plus. Le premier, en titre introductif du très bon « Soul Severance », avec quelques notes acoustiques et le second pour conclure l'album ( ce qui personnellement a le don de m'énerver... Tout comme « Ex Nihilo » de DT sur l'album « Damage Done »), en n'apportant absolument rien... Dommage.

10 ans d'existence cette année pour le groupe, mais pas de volonté de se laisser bercer par le courant et de subir les lois d'un genre. On se risquera ainsi à parler de « l'album de la maturité »...et d'affirmer que désormais, il faudra compter sur eux... à condition que les accès à la scène leur soit offert plus facilement.
Jusqu'ici, il fallait les suivre d'une oreille, maintenant mettez les deux, pas de soucis !

Au final, DETONATION nous livre ici un album complexe, difficile d'accès pour les fans purs et durs de la maison « Death mélo ». Le groupe tente l'évolution, s'offrant délibérément aux diatribes acerbes des métalleux les plus butés... Et c'est tout à son honneur.

4/5 pas volé

Conseil: Faites une petite place pour les p'tits nouveaux dans le genre ! Cela vaut vraiment le coup !

Surprise: Il n'y a pas que WITHIN TEMPTATION chez les Néerlandais !!!!!! Tant mieux !!!!

(*): écoutable sur leur page Myspace http://www.myspace.com/detonationnl




Marquez et partagez



Par FENRYL




 
   FENRYL

 
  N/A



- Koen Romeijn (chant/guitare)
- Mike Ferguson (guitare)
- Otto Schimmelpenninck (basse)
- Thomas Kalksma (batterie)


1. Invoking The Impact.
2. When Stone Turns To Ash.
3. Craven Ablaze.
4. Chockedamp.
5. Defects Of The Isolated Mind.
6. Modulate.
7. Into The Emission Phase.
8. Infected.
9. 2nd Sun Ascending (instrumental).
10. Soul Severance.
11. Reborn From The Radiance.
12. Fallout (instrumental).



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod