Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ATMOSPHERIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1995 Mandylion
1997 Nighttime Birds
1998 How To Measure A Plan...
2000 If-then-else
2006 Home
 

- Style : Flowing Tears, Dool, Autumn, Beyon-d-lusion, Lands Of Past, Evanescence, Lacuna Coil
- Membre : The Gentle Storm , Devin Townsend Project
- Style + Membre : Orphanage, Octavia Sperati, Anneke Van Giersbergen
 

 Myspace (222)
 Site Officiel (191)
 Facebook (434)

The GATHERING - Almost A Dance (1993)
Par NEBEL le 1er Mars 2008          Consultée 5245 fois

Fort d'un premier album de bonne facture, THE GATHERING signe son retour en 1993 avec un nouveau duo homme-femme au chant.
Ne tournons pas autour du pot : ce nouvel opus, Almost A Dance, est une catastrophe, le plus mauvais album du groupe et pour ne rien arranger, représente la période la plus éprouvante de l'histoire de THE GATHERING. Un disque descendu par la critique, une tournée désastreuse, deux chanteurs qui se détestaient cordialement, bref, un naufrage qui aurait bien pu avoir raison de la volonté des Hollandais.

Pourquoi tant de haine envers cet album ? Parce qu'il est mauvais, tout simplement. Très mauvais, terriblement mauvais. Agaçant, même. Niels Duffhues, pour commencer, représente au moins les trois quarts de ma réticence. Sa voix est tout bonnement atroce, nasillarde, mal maîtrisée, on a régulièrement envie de lui demander gentiment de la fermer et d'arrêter ses "yeah yeah". Martine van Loon remplace Marike Groot au chant féminin en étant encore plus discrète, dans les deux sens du terme : elle intervient très rarement et n'a aucun coffre, tout en se payant parfois le luxe de chanter faux.
Le deuxième THE GATHERING est donc vocalement repoussant, qu'en est-il de la musique ? Difficile à dire. Elle n'inspire pas le dégoût mais n'arrive absolument pas à marquer les esprits. Le son s'est beaucoup allégé, les guitares pesantes de Always... ont cédé la place à des sonorités plus rock, les riffs restant néanmoins basiques et sans âme, et les claviers de Frank Boeijen se font plus discrets, mais perdent leur charme kitch... ils restent donc simplement kitch. Pas forcément énervants, mais sans réel intérêt.
Irritant d'un point de vue vocal et complètement invisible d'un point de vue instrumental, ce Almost A Dance n'a pas grand-chose pour lui. Les minutes défilent, les moments dignes d'attention sont rarissimes, et l'ennui s'installe durablement. "Proof" contient néanmoins quelques passages bien sympathiques, mais c'est surtout "Like Fountains" qui nous tire brusquement de notre léthargie. Une chanson excellente, à la fois dynamique et mélancolique, et où les deux assommants de service font même quelques efforts pour ne pas massacrer la mélodie !

Mis à part cet unique exploit, c'est le vide complet, une véritable traversée du désert pour THE GATHERING, qui finit par mettre un terme à sa tournée promotionnelle et renvoyer ses deux chanteurs.
La suite de l'histoire a l'apparence d'une brusque remontée à la surface : Mandylion est aussi beau et inspiré qu'Almost A Dance est vide et ennuyeux. Ce deuxième album est un désastre, mais a au moins le mérite d'être un désastre vite oublié.

L'avant Anneke est donc relativement pauvre, voyons comment THE GATHERING arrivera à gérer l'après Anneke...

A lire aussi en METAL ATMOSPHERIQUE :


The GATHERING
Nighttime Birds (1997)
Metal atmospherique

(+ 1 kro-express)



Attila BAKOS
Aranyhajnal (2015)
Un petit tour en Hongrie


Marquez et partagez




 
   NEBEL

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Niels Duffhues (chant)
- Martine Van Loon (chant)
- René Rutten (guitares)
- Jelmer Wiersma (guitares)
- Frank Boeijen (claviers)
- Hugo Prinsen Geerligs (basse)
- Hans Rutten (batterie)


1. On A Wave
2. The Blue Vessel
3. Her Last Flight
4. The Sky People
5. Nobody Dares
6. Like Fountains
7. Proof
8. Heartbeat Amplifier
9. A Passage To Desire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod