Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK MELODIQUE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Judas Priest, Saxon, Steve Vai , Ted Nugent , Tigertailz, Tipton, Entwistle & Powell, Toto, Yngwie Malmsteen , Warrant, Zeno, Kelly Keeling , Snakecharmer, Red Zone Rider, Richie Kotzen , Racer X, Paul Gilbert, Black Sabbath, Scorpions, Ufo, Dio, Fastway, Foreigner, G3, Derek Sherinian , Michael Lee Firkins , Meat Loaf, Kingdom Come, Joe Satriani , Impellitteri
- Style + Membre : Michael Schenker , Ozzy Osbourne , Praying Mantis, Rainbow, Thin Lizzy, Whitesnake, Wami, Wild Horses, John Norum , Alcatrazz, Badlands, Baton Rouge, Contraband, Deep Purple, Dokken, Gary Moore , George Lynch , Helix, Jagged Edge, King Kobra
 

 Site Officiel De Michael Schenker (865)
 Myspace (266)

MSG - Written In The Sand (1996)
Par LATIMUS le 27 Janvier 2008          Consultée 4537 fois

On peut reprocher ce que l’on veut à Michael SCHENKER, mais pas d’être fainéant. Il ne s’arrête jamais, a toujours un projet en cours, une casserole sur le feu. Que ce soit avec SCORPIONS (un petit peu), UFO (beaucoup) ou en solo/avec MSG (énormément), la quantité de sorties discographiques n’a jamais faibli. Et la qualité dans tout ça ? Difficile de faire le tri, surtout avec le MICHAEL SCHENKER GROUP, dont les albums se comptent par dizaines, et qui a vu défiler au fil des années une quantité impressionnante de musiciens. Le jeu des chaises musicales, vous connaissez ?! Yngwie MALMSTEEN est lui aussi coûtumier du fait, d’ailleurs. Tout comme des groupes comme RAINBOW, WHITESNAKE ou encore le Gary MOORE band. En cherchant bien, il doit même exister des musiciens ayant joué au sein de tous (ou presque) les groupes que je viens de citer. Bref, le seul membre qu’on est à peu près sûr de retrouver au sein de MSG, c’est... Michael SCHENKER lui-même, à la guitare (même si Jeff Watson de NIGHTRANGER a joué quelques solos à la place du Maître sur l’album Arachnophobiac !).

Que vaut l'équipage 1996 du MSG, qui a accouché de ce Written in the Sand ? Et bien il s’en sort plutôt honorablement. La section rythmique est constituée des inséparables Shane Gaalaas (batterie) et Barry Sparks (basse), qui ont notamment joué sur le Magnum Opus du père MALMSTEEN, peu de temps avant, en 1995. Michael SCHENKER se charge de toutes les parties de guitare. Et au chant, on trouve un petit jeune, le dénommé Leif Sundin, suédois, ex-GREAT KING RAT, qui chantera aussi avec John NORUM. Et ce petit nouveau s’avère ma foi tout à fait talentueux. Loin de chercher à forcer sa voix, comme certains vocalistes du MSG, il se contente de chanter « naturellement », mais avec beaucoup de mélodie et de feeling. Une bonne surprise, donc.

D’autant plus que les compositions de SCHENKER sont d’un bon niveau. Très mélodiques et plutôt sobres, elles s’accordent bien avec le chant de Leif Sundin. Michael n’a semble-t-il pas forcément cherché à trop mettre en avant ses solos de Flying V, enfin, juste ce qu’il faut, et en fin de compte les morceaux tiennent la route même en dehors des-dits solos. L’album comprend donc un grand nombre de titres solides et de qualité, comme « Brave New World », le très mélodique « Cry No More », « Back to Life », « Written in the Sand » ou encore « Love never Dies ». Quant à « Essenz », il s’agit d’un instrumental typiquement Schenkerien, fluide et assez speed, avec un joli déluge de notes bien agréables, dans la lignée d’un « Into the Arena ». Les amateurs apprécieront. Les autres titres sont un peu plus mous mais pas désagréables. Quant au bonus track « Sweet Cool Kiss of Night », il voit Schenker s’énerver un peu plus que sur le reste du disque. Ce morceau est également un peu à part, car ce n’est pas Leif Sundin qui y assure le chant, mais le « chanteur mystère » (j’avoue ne pas savoir qui c’est !) !

Comme beaucoup de disques de MSG, je trouve que Written in the Sand est inférieur aux meilleurs albums de UFO, mais cela ne l’empêche pas d’être particulièrement agréable à écouter. Outre la qualité des compositions, il faut dire que l’album est produit de main de maître par Ron Nevison (UFO, mais le bougre avait aussi bossé en tant qu’ingénieur du son sur Physical Graffiti de LED ZEPPELIN, ce n’est donc pas le premier venu).

A noter que ce Written in the Sand est un album de MSG paru alors que Michael SCHENKER faisait toujours également partie de UFO, qui avait sorti un peu avant le très bon Walk on Water (dès 1995 au Japon, puis en 1997 en Europe).

A lire aussi en HARD ROCK par LATIMUS :


MOLLY HATCHET
Double Trouble/live (1985)
Live best of d'un groupe en forme

(+ 1 kro-express)



ELECTRIC SUN
Earthquake (1979)
Uli Jon ROTH : l'après-SCORPIONS


Marquez et partagez




 
   LATIMUS

 
  N/A



- Michael Schenker (guitare rythmique et solo)
- Leif Sundin (chant)
- Barry Sparks (basse)
- Shane Gaalaas (batterie)


1. Brave New World
2. Cry No More
3. I Believe
4. Back To Life
5. Written In The Sand
6. Essenz
7. Love Never Dies
8. I Will Be There
9. Take Me Through The Night
10. Down The Drain
11. Sweet Cool Kiss Of Nigh



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod