Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fueled By Fire, Metallica, Slayer, Lazarus A.d
 

 Site Officiel Du Groupe (759)
 Myspace Officiel Du Groupe (382)

EVILE - Enter The Grave (2007)
Par FENRYL le 3 Novembre 2007          Consultée 6038 fois

Zombies...

Voilà le mot qui me vient actuellement tout de suite à l'esprit quand il s'agit d'évoquer le thrash. Ce courant, si cher à mes oreilles, est à l'origine de mon adoration pour le Metal. C'est ce cousin réac' du Heavy qui m'a offert mes premiers véritables émois musicaux au milieu des années 80 (chanceux, affirmerons certains, car période dorée du thrash... Je ne pourrais qu'opiner du chef).
Bref, en cette fin d'année 2007, c'est bien à un film de Romero qu'il me fait penser.
Je m'explique: après extermination, ces individus sont capables de revenir à la vie. Enfin, d'assurer des fonctions vitales, avec pour seul objectif, la survie par l'alimentation de personnes non infectées.
Tout ce protocole a été respecté à la lettre par nombres de formations. Disparitions, puis retour à la vie plusieurs années plus tard. Instinct de survie. Transmission du virus. On voit ainsi renaître dont ne sait où, moults groupes tombés aux oubliettes au début des années 90, à la fin de la période de gloire du micro-genre.
Après les retours d'ONSLAUGHT cette année, ou de DEATH ANGEL, pour ne citer qu'eux, l'endémie (anglo-saxonne essentiellement) gagne le globe pour devenir une véritable pandémie. Tous les grands pays sont frappés (la France demeure bien évidemment épargnée...). On assiste à une profanation en règle des tombes de certains groupes, certes de seconde zone.

EVILE est un zombie de deuxième phase. Tout beau, tout neuf, issu de ce renouveau zombistique actuel, que certains appellent Revival Thrash.


Formé en 2004 par deux frangins, METAL MILITIA (futur EVILE) donne dans la cover à gogo. De qui ? Je vous le donne dans le mille avec un nom pareil !
Grands fans des SLAYER, EXODUS et METALLICA, les frères Drake réalisent quelques démos et E.P, avant d'être signés par la patron d'Earache.
Ils balancent le nom de Flemming Rasmussen comme producteur (vous savez, le danois responsable du son de "Ride the Lightning", "Master of Puppets" et de "... And Justice for all" de vous savez qui au cours des années 80 ou encore le mixage d'un certain "Nightfall in Middle-Earth"), qui accepte !!!! Et voilà la naissance de "Enter the grave" qui est officialisée.
Un conte de fée pour ces quatre britanniques.

Sauf que dans ce contexte particulier, c'est plutôt « Cendrillon chez Frankenstein ». EVILE pratique un thrash scolaire, normé par des règles de réalisation connues de tous. Son lourd, riffs épiques, technicité et vitesse. C'est beau, tout propre, bien lavé derrière les oreilles, avec du déo Rasmussen sur les d'sous d'bras, en guise de « sent bon »: la fiancée bien sous tout rapport en fin de compte, le bon parti à marier d'urgence, en espérant qu'il pourra donner une descendance des plus prolifiques.
Mais EVILE, c'est également un corps sans âme personnelle. Tout comme le héros de Mary Shelley, on retrouve des morceaux énormes de METALLICA (plagiat MONSTRUEUX) et surtout de SLAYER. Voix tendant à ressembler à Araya, jeu de guitares... Le tout est assemblé par de grosses coutures, laissant des cicatrices des plus grossières.
Mais voilà, n'est pas SLAYER qui veut.
Vouloir s'inspirer est à la rigueur envisageable. Mais de là à transpirer de la sorte.
L'absence d'originalité est un frein sérieux à l'enthousiasme qui agite la vie du groupe actuellement.
D'aucun n'a ici la vista d'exécution de la paire Hanneman/King, encore moins la rage du chanteur/bassiste précédemment cité.
Allez, on en restera là, car au final c'est clairement pénible de devoir écouter ces albums en cherchant de manière systématique à les relier à un tiers.
"Enter the grave" est un premier album qui a le mérite d'exister, avec beaucoup de bonne volonté affichée de la part de ses géniteurs.
Le chant est bon, vraiment, et chapeau bas à Ol Drake pour ses soli survitaminés, véritable satisfaction de l'album.
Quelques titres sortent du lot. On recommandera le titre éponyme, le très bon et long "We who are about to die" (tout un programme), "Bathe in blood" (décidément) ou encore "Schizophrenia". Mention spéciale pour "Thrasher" et sa batterie qui dépote sévère !!!
Le tout s'en s'attarder outre mesure sur la particularité de tel ou tel morceau, tellement le cliché Thrash est là !
Il faudra résister à des moments moins glorieux comme le riff d'intro chiant à mourir de "Killer from the deep", le refrain ridicule de "Burned alive".

Première sortie, première volée de morsures pour contamination.
EVILE devra se méfier des vaccins très efficaces « anti-pâles copies » qui prolifèrent comme autant d'armes nucléaires à la surface de la planète. Tout bon fan de Metal en général, ceux de Thrash Metal en particulier, sont particulièrement bien dotés en munitions et autres boucliers protecteurs.

Allez, au bénéfice du doute, on attendra la suite pour espérer un peu d'originalité. Et oui, le mot est lancé.


Verdict: 3/5.


Conseil: Un petit tour sur le MySpace. 4 titres en écoute libre.

Surprise: On passe un bon moment, mais y reviendrez-vous souvent ? Le doute est sincère.

A lire aussi en THRASH METAL par FENRYL :


DESTRUCTION
Mad Butcher (1987)
Boucherie de malade ? !




ONSLAUGHT
Live Damnation (2009)
Live burné et efficace !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Matt Drake (chant, guitare)
- Ol Drake (guitare)
- Mike Alexander (basse)
- Ben Carter (batterie)


1. Enter The Grave
2. Thrasher
3. First Blood
4. Man Against Machine
5. Burned Alive
6. Killer From The Deep
7. We Who Are About To Die
8. Schizophrenia
9. Bathe In Blood
10. Armoured Assault



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod