Recherche avancée       Liste groupes



      
GRAVE DIGGER  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Savior, Stormwitch, Lonewolf, Rage, White Skull, Killers, Accept, Running Wild, Sabaton, Rebellion, Grave Digger, Wizard, Udo
- Membre : Erosion
 

 Site Officiel (203)
 Myspace (188)

PARAGON - Steelbound (2001)
Par ODIN le 3 Novembre 2007          Consultée 3186 fois

Beaucoup de gens en ont ras la marmite à fondue du Metal de tradition. Et à l'écoute d'albums comme ce Steelbound, on peut comprendre pourquoi.

Parce que bon, merde à la fin.

Ce disque est quasiment vide. A tel point que je me demande ce que je vais bien pouvoir en dire. Les Allemands n’apportent RIEN.
Vous allez sans doute me répondre « Ouais, mais bon, on s’en fout de ça, c’est du Heavy Allemand après tout, ça n'a pas à être original … L’important, c’est que ce soit efficace ! T’es à côté de la plaque, bonhomme ».

Bon, alors déjà, vous allez baisser d’un ton, bande d’effrontés. Penser que je recherche à tout prix de l'originalité dans un album de ce genre, c'est vraiment me prendre pour un cave. Mais il y a des limites au manque d'originalité. Et PARAGON les franchit allègrement.

C’est simple : ils font du GRAVE DIGGER. Ni plus ni moins. Et je ne parle pas de quelques clins d’œil ou de vagues ressemblances, non … Ils font TOUT PAREIL. C’est au GRAVE DIGGER des débuts de la reformation (époque The Reaper – Heart Of Darkness, voire Tunes Of War) qu’on pense.
Tout est dit : les riffs rouleau compresseur sonnent comme du GRAVE DIGGER de l’époque, les soli minimalistes aussi, les refrains idem (et pour cause, c’est Piet Sielck, producteur de The Reaper, qui est aux manettes et aux choeurs) et le chant, j’en parle même pas … On a même droit à quelques soudaines montées suraiguës, comme Chris Bolthendal les pratiquait à l’époque !
Et le fait que ce soit le quatrième album du groupe n’arrange pas les choses. Normalement, au bout de 4 albums, un groupe essaye et/ou parvient à s’extirper de ses influences, à trouver un son bien à lui … Ben pas eux.

Bon, essayons de trouver un peu de positif dans tout ça. On peut d’emblée faire l’impasse sur les 4 morceaux rapides, inintéressants au possible et en plus, dénués de refrains forts (vous savez à quoi ces titres ressemblent si vous avez écoutés les albums de GRAVE DIGGER cités plus haut, de toute façon). Zappons également la ballade gluante (« Immortal ») et attardons-nous sur les autres titres, si vous le voulez bien (et de toute façon, même si vous le voulez pas, on va le faire quand même).
Soyons honnêtes et reconnaissons que le groupe arrive à développer un certain groove (« Steelbound »), à pondre quelques refrains potables (« Deathsquad » a tout d’un hymne Heavy) et même de bonnes mélodies (le refrain très chantant de « Burning Bridges »). Il y a également une volonté de leur part de créer une atmosphère sur le très lourd "Don't Wake the Dead". C'est raté (le titre est languissant au possible), mais ils auront essayé.

En dehors de ces quelques éclairs de compétence, c’est le vide intersidéral. A fuir.

Vous êtes nostalgiques du GRAVE DIGGER speed ? Ne perdez pas votre temps avec ce disque … Et si vous tenez vraiment à tester PARAGON, penchez vous plutôt sur les 2 albums suivants, moins impersonnels et plus efficaces.

Mais ce Steelbound... C'est le Heavy Allemand tel qu'on n'a plus envie de l'entendre.

A lire aussi en HEAVY METAL :


TOKYO BLADE
Midnight Rendezvous (1984)
Rencard à l'heure du crime




REBELLION
Miklagard : The History Of The Vikings, Volume 2 (2007)
Une trilogie et des rebelles ? c'est george lulis

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ODIN

 
  N/A



- Andreas Babuschkin (chant)
- Claudius Cremer (guitare)
- Martin Christian (guitare)
- Jan Bünning (basse)
- Markus Corby (batterie)


1. Thunderstorm
2. Steelbound
3. Deathsquad
4. New Dark Age
5. Don't Wake The Dead
6. Reign Of Fear
7. Burning Bridges
8. Tears Of The Damned
9. Face To Face
10. Immortal



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod