Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Savior, Stormwitch, Lonewolf, Rage, White Skull, Killers, Accept, Running Wild, Sabaton, Rebellion, Grave Digger, Wizard, Udo
- Membre : Erosion
 

 Site Officiel (232)
 Myspace (210)

PARAGON - Hell Beyond Hell (2016)
Par GEGERS le 13 Mai 2016          Consultée 1988 fois

La scène allemande n'a pas enfanté grand chose de novateur en matière de Heavy Metal ces dernières années. Malgré une constance certaine, c'est toujours du côté des vieux baroudeurs qu'il faut faire son marché afin d'obtenir pleine et entière satisfaction. Coup de chance, les PARAGON, qui trimballent leur carcasse depuis plus de 25 ans, viennent d'accoucher en cette année 2016 de leur meilleure réalisation. Rien de moins. C'est ce que l'on appelle de la persévérance.

Le Heavy thrashisant de la bande à Andreas Babuschkin n'a pas pour autant changé sa formule, et on peine à croire que les deux changements de line-up (le guitariste Martin Christian signe son grand retour et le batteur Sören Teckenburg a récemment rejoint le groupe) aient pu avoir une influence majeure sur un processus créatif désormais bien rôdé. Et pourtant, la musique de PARAGON sonne, sur ce "Hell Beyond Hell" audacieux et fédérateur, encore plus fraîche et inspirée que sur les premiers albums du combo. Non pas que le groupe ait à rougir de ses réalisations les plus récentes, mais il y a sur son onzième album un souffle épique revigorant, doublé d'un sens décuplé de la mélodie. Sans doute surmotivé par sa longue absence (cela fait deux fois de suite que quatre années s'écoulent entre deux albums), PARAGON a l'audace de proposer des titres tantôt directs et "bombastic", tantôt longs et alambiqués, qui frôlent parfois le chef-d’œuvre. C'est notamment le cas du long "Heart Of The Black", dont les 8 minutes mêlent tabasserie "façon teutonne" et passages plus éthérés et mélodiques, qui confèrent une richesse savoureuse à l'ensemble. Mais surtout ce bon vieux Andreas, dont la voix n'a pas bougé d'un iota depuis les débuts du groupe, s'égosille sur des refrains à l'impact bluffant. Cette capacité à proposer des mélodies percutantes est une constante sur cet album qui marque les esprits en quelques écoutes à peine. Le morceau-titre, "Hell Beyond Hell", avec ses sonorités résolument tournées vers les années 80 (mais doté d'une production d'une clarté très actuelle), se fait le parangon de ce retour en grande forme des metalleux germaniques. Les influences de GRAVE DIGGER (qui a pour sa part perdu de sa superbe) sont toujours décelables sur ce titre gonflé de testostérone, mais l'impact sonore est tel que PARAGON éclipse toute concurrence.

Tant d'engouement pour un groupe qui, avec ses réalisations précédentes, donnait l'impression d'avoir fait le tour de la question. Oui, car ce nouvel opus qui ne souffre d'aucune faiblesse est un manifeste Heavy Metal porté par des titres d'une qualité bluffante, à l'image de l'introductif et speedé "Rising Forces", de "Buried In Blood", proche du Thrash, ou encore du titre final, "Devil's Waitingroom", seconde pièce épique de grande classe dont les arpèges introductives servent de préambule à un morceau porteur d'ambiances variées (toutes empreintes de virilité néanmoins) qui laissent un large espace d'expression aux guitares. Du grand art.

Et c'est ainsi que, 26 ans après ses débuts, PARAGON semble avoir atteint son meilleur niveau. Non pas que les réalisations passées du groupe doivent désormais être remisées aux oubliettes, mais il est évident que toutes ses créations futures (espérons qu'elles seront nombreuses) devront être comparées à ce "Hell Beyond Hell" qui frappe, tout au long de ses 45 minutes, juste et fort. Le Heavy teuton dans sa meilleure forme.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


TRANCE
The Loser Strikes Back (2017)
L'évasion, deuxième




UNISONIC
Unisonic (2012)
Gant de fer et gant de velours...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par GEGERS




 
   GEGERS

 
  N/A



- Martin Christian (guitare)
- Jan Bünning (basse)
- Andreas Babuschkin (chant)
- Jan Bertram (guitare)
- Sören Teckenburg (batterie)


1. Rising Forces
2. Hypnotized
3. Hell Beyond Hell
4. Heart Of The Black
5. Stand Your Ground
6. Meat Train
7. Buried In Blood
8. Devil’s Waitingroom
9. Thunder In The Dark
10. Heart Of The Black (edit Version)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod