Recherche avancée       Liste groupes



      
FOLK METAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : In Extremo, Saltatio Mortis, Nachtgeschrei, Folk Stone, Vogelfrey
 

 Site Officiel En Allemand (436)

SUBWAY TO SALLY - Hochzeit (1999)
Par VOLTHORD le 13 Août 2007          Consultée 2606 fois

Hochzeit est l'album qui m'a fait découvrir SUBWAY TO SALLY, ou du moins celui qui m'a convaincu définitivement que le groupe avait d'une part du potentiel, et d'autre part une vraie personnalité.
Etrangement, Hochzeit est aussi celui que j'ai le plus de mal à aimer "définitivement", que j'ai le plus de mal à véritablement cerner.
J'ai bien eu une grosse période Herzblut, une grosse période Bannkreis, une grosse période Nord Nord Ost, mais je n'ai jamais réussi à quelque niveau que ce soit à m'approprier ce Hochzeit (et c'est pas faute de l'avoir écouté régulièrement pendant bien trois ans).

Je suis déjà un peu défaitiste, limite désemparé à l'idée de démarrer une chronique qui sera forcément quelque part un peu hésitante. Un peu comme avec le Forsaken Symphony de SEAR BLISS finalement, à cette exception près que là, je n'arrive en aucun cas à trouver les points d'ombres de Hochzeit.

A chaque fois que je l'écoute, je reconnais l'indéniable travail de fond qui a été réalisé par le groupe, qui a cherché à assombrir sa matière, la rendre rêche, presque aigre, dépeignant une faune plus épineuse, plus sombre, plus sèche, moins mélodieuse.

Guitares raffermies et rances, chant plus sentencieux, rythmique en constante retenue (mais pas lassée pour autant), violons plus amélodiques, souvent utilisés comme instrument rythmique, instruments folks parfois orientalisants, moins présents mais toujours imprégnés d'une joie ou d'une mélancolie souvent un peu voilée par un ensemble plus charnu et féroce …

Les rôles sont redistribués, le résultat est plus épuré, l'album est unique, mais vraiment étrange (ça je n'en démordrai pas). Chaque piste a sa place, on ne vire jamais dans la répétition. A compter en tête du lot "Henkersbraut" et son superbe refrain en chœurs, l'acoustique "Minne", sans distorsion, hypnotique et aguicheur, le cérémoniel "Das Opfer", "Ohne Liebe" et sa mélancolie entêtante faisant désormais partie intégrante des hymnes du groupe (et pas du tout représentative de l'album au passage), puis pour finir l'aussi accablé que déterminé "Müde".

Après un Bannkreis haut en couleur, peut-être que SUBWAY TO SALLY s'est-il essayé au noir et blanc (ou au rouge intense de la pochette?), abordant le Folk Metal plus froidement, le privant quelque part d'une part de sa beauté, se penchant sur quelque chose définitivement plus axé sur les guitares et la rythmique, et déviant au final de la matière mélodique qui constituait son prédécesseur.
Peut-être que chez moi, cette décision est assez mal passée, tout simplement. Rien ne me paraît inconsistant, et Hochzeit est bien loin d'être de trop dans la discographie des Allemands.
Alors voilà, cet album restera toujours une énigme, cette chronique ne me convient évidemment pas, mais bon, il fallait bien s'y mettre un jour… et qui sait, peut-être que je me (ré)concilierais avec lui un de ces quatre.

A lire aussi en FOLK METAL par VOLTHORD :


RIVENDELL
Farewell, The Last Dawn (2005)
Folk metal. l'album de la maturité pour rivendell




SUBWAY TO SALLY
Herzblut (2001)
Le filon moderne du Folk Metal visité avec brio


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



Non disponible


1. Böses Erwachen
2. Die Rose Im Wasser
3. Henkersbraut
4. Sabbat
5. Minne
6. Tag Der Rache
7. Das Opfer
8. Ohne Liebe
9. Aufstand
10. Müde



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod