Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (9)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : QueensrΫche, Crimson Glory, Redemption, Arch / Matheos, Dalis Dilemma
- Membre : John Arch , Osi
- Style + Membre : Warlord

FATES WARNING - The Spectre Within (1985)
Par MOMO HEARTBREAKER le 14 Juin 2007          Consultée 5049 fois

Deuxième album des Américains, et un pas de plus vers les étoiles serait-on tenter de dire. Fates Warning pratique un heavy sombre, lugubre, aux structures complexes. Bref, sur ce disque et à cette période de son histoire le groupe se présente pour schématiser comme une relecture glauque et épique parfumée de fantasy issue des steppes glaciales du grand nord des premiers albums d’Iron Maiden, un peu comme ce que peut à certains égards, représenter par exemple Mercyful Fate à Judas Priest. On retrouve, en fait une communauté de riffs dans l’utilisation des harmonies de guitares qui se répondent à l’unisson, de phrasé mélodique au niveau du chant mais le tout étant beaucoup plus sombre, moins direct, un goût prononcé pour les atmosphères : bref, on assiste là aux balbutiements du metal progressif moderne, les racines d’un Dream Theater première époque "Images & Words" / "Awake" se trouvant nulle part ailleurs que chez le Fates Warning première époque version John Arch.

Dés l’ouverture de « Traveler in time », le ton est donné, un riff lourd et fédérateur (le genre de truc qui vous fait immédiatement taper du pied !), break impromptu, une ligne de chant originale et majestueuse, la cloche sonne et le glas tombe : en matière de pur heavy metal, Fates Warning n’a de leçons à recevoir de personne et à bien l’intention d’en donner ! Cet album est celui de la maturité pour preuve les irrésistibles « Orphan Gypsy » et « Without a Trace » avec leur efficacité tout droit sortie de la New Wave Of Britsh Heavy Metal avec leur pêche mélodique de tout premier ordre où l’on sent dans le phrasé de Mr Arch toute l’influence d’un certain Bruce Dickinson. Mais réduire cet album à une relecture plus sombre et plus complexe d’un album comme « The Number of the Beast » serait par trop réducteur, pour preuve le groupe se fait plus aventureux et nous fait voyager à travers une magnifique pièce épique privilégiant l’immersion « Pirates of the Underground » ou avec l’envoûtant / ténèbreux « The Apparition » et l’original fait de multiples breaks sabbathiens « Kyrie Eleison » ainsi que la beauté froide « Epitaph » où la dualité de la rythmique acoustique reliée par un solo de guitare tout en feeling, nous prouve toute l’étendue du talent du groupe et toute la richesse de son univers prêt à présent à se lancer dans des projets plus audacieux.

Bref, avec cet album les Américains accèdent à la première division du metal en nous sortant un album de heavy metal, hyper varié, pas encore totalement progressif mais entièrement envoûtant (à l’image des longs morceaux d’Iron Maiden), sublimes et sombres serait-on tenté d’ajouter, et se démarquant subtilement de la concurrence. Un excellent disque, facile d’accès, ce qui n’est pas toujours le cas dans la riche discographie du combo.
Et dire que la suite sera encore meilleure sur le dernier opus de la trilogie du groupe « Awaken the guardian » !

A lire aussi en METAL PROG par MOMO HEARTBREAKER :


QUEENSRΫCHE
Promised Land (1994)
Metal prog




FATES WARNING
Awaken The Guardian (1986)
Le chef d'oeuvre ultime de la période john arch


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- John Arch (voix et claviers)
- Jim Matheos (guitares)
- Victor Arduini (guitares)
- Joe Dibiase (basse)
- Steve Zimmerman (batterie)


1. Traveler In Time
2. Orphan Gypsy
3. Without A Trace
4. Pirates Of The Underground
5. The Apparition
6. Kyrie Eleison
7. Epitaph



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod