Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : QueensrΫche, Crimson Glory, Redemption, Arch / Matheos, Dalis Dilemma
- Membre : John Arch , Osi
- Style + Membre : Warlord

FATES WARNING - Disconnected (2000)
Par JULIEN le 22 Février 2004          Consultée 4603 fois

Bien difficile album que ce « Disconnected » de FATES WARNING. En effet, si le groupe ne quitte pas les sentiers très larges du Progressif pour s'engouffrer avec opportunisme dans un courant plus porteur en cette année 2000, il faut reconnaître que ces américains prennent ici un risque pour le moins conséquent en s'entêtant à égrener cinquante minutes d'un Prog de très haute volée, mais également bien difficile à appréhender pour le néophyte... mais qui éblouira le connaisseur et les amateurs d'expérimentations.

Attention, FATES WARNING possède une personnalité très affirmée, et l'auditeur ne manquera pas de reconnaître instantanément le jeu très fin et original de Marc Zonder et le chant magnifique de Ray Alder, mais dès le premier titre (après une étonnante et courte introduction figurant une sorte de chant de baleine cybernétique désespéré), la singularité de « Disconnected » saute aux oreilles : très pêchu, doté d'un refrain somptueux sur lequel Ray montre toute la beauté de sa voix, « One » expose cependant d'étonnants arguments quasi Indus par instant (les guitares de Matheos sont comme gainées d'une fine enveloppe rappelant le style), et introduit en douceur une coloration d'ensemble très typée « expérimentations et machines », le pompon étant décroché par l'inattendu et bluffant « Pieces Of Me » qui scelle une espèce de mariage FATES WARNING-RAMMSTEIN, le temps de quatre minutes d'une nuit de noce.

C'est ce jeu flirt quasi permanent entre des teintes très modernes (« Pieces Of Me », les dix minutes de « Something From Nothing », le totalement ambiant « Disconnect Part II », dévoré par le désarroi, et qui reprend le thème introductif en l'émaillant de pianos et de voix déformées) et des aspirations Prog un tantinet plus classiques (« So ») voire carrément typiques du genre qui font la richesse et le contraste de cet album - ainsi le presque classique (au regard du reste de l'album) et superbe quart d'heure de « Still Remains », où l'on sent que s'il est bien un seul groupe dont DREAM THEATER s'est inspiré, avant de lui fournir à son tour matière à réfléchir, c'est bien FATES WARNING : cette longue pièce complexe fleure bon en effet le théâtre du rêve, à tel point qu'on croirait même entendre une sorte d'inédit de « Awake » ou « Six Degrees Of Inner Turbulence » avec une touche crépusculaire à la « A Change Of Season ».

En cinquante minutes d'un Metal Prog de grande qualité, FATES WARNING parvient donc à mêler avec une incontestable réussite artistique le meilleur d'un style parfois rébarbatif et un côté avant-gardiste important, via une œuvre déconcertante et peu évidente, et qui ne dévoile son excellence qu'au fil d'écoutes répétée et attentives. A découvrir avec une oreille purgée d'a priori et réticences diverses...

A lire aussi en METAL PROG par JULIEN :


ASHES AND DUST
Listen With The Eyes (2003)
Metal prog




SPHERIC UNIVERSE EXPERIENCE
Mental Torments (2005)
Un bien bel album de Metal Prog


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   FREDOUILLE

 
   (2 chroniques)



- Ray Alder (chant)
- Jim Matheos (guitare)
- Mark Zonder (batterie)
- Joey Vera (basse)
- Kevin Moore (claviers)


1. Disconnected Part I
2. One
3. So
4. Pieces Of Me
5. Something From Nothing
6. Still Remains
7. Disconnected Part 2



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod