Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Destiny's End
 

 Site Officiel (250)
 Myspace (193)

HELSTAR - Remnants Of War (1986)
Par DARK SCHNEIDER le 24 Mars 2007          Consultée 2627 fois

2 ans après un très bon premier album, HELSTAR est de retour avec ce Remnants of war. Les texans seront-ils capables de confirmer tout le bien suscité par "Burning star"? A l’écoute de ce second album il faut bien avouer que la réponse est négative. HELSTAR ne se gaufre pas totalement, "Remnants of war" n’est pas une daube loin de là, mais il ne confirme pas pour autant les espoirs placés en lui, cet album se révèle au final bien moyen.

Evidemment il ne faut pas s’attendre à un quelconque changement d’orientation musicale. On navigue toujours ici dans un heavy metal très véloce. Quelques évolutions sont perceptibles cependant. Le heavy des Américains se fait plus speed qu’auparavant, on peut facilement qualifier leur musique de speed metal. Mais ce qu’il gagne en vitesse, HELSTAR le perd en mélodie. Et c’est clairement ce qui me fait dire que cet album est nettement moins inspiré que son prédécesseur. Cette perte de mélodicité est bien regrettable. Heureusement un élément permet en partie de compenser cette régression : le chant de James Rivera qui est en net progrès. Les capacités de ce dernier étaient déjà clairement apparentes sur le premier opus, mais le screamer était encore loin de maîtriser toutes ses cordes vocales. Ici, Rivera maîtrise son sujet, pas de screaming mal venu, à aucun moment sa voix ne dérape, elle a désormais atteint sa maturité. Les autres membres du groupe font également preuve d’une progression certaine, peut être cela est-il lié au changement du line-up. En effet, hormis James Rivera et Larry Barragan, tous les autres membres sont des nouveaux venus.

L’album débute sur une intro instrumentale de facture néoclassique, un aspect musical que le groupe développera beaucoup plus sur les albums suivants. A cette intro fait suite le morceau « Remnants of war », un bon morceau de heavy metal avec un début assez lourd avant que les guitares ne se mettent à galoper, mais largement inférieur au title track du précédent album. On s’ennuie ferme sur toute une partie de l’album. « Evil reign », « Suicidal nightmare » et « Dark queen » font preuve d’une belle énergie mais on n’en retient rien. Ce qui est plutôt agaçant car on sent que tous les musiciens ont du potentiel mais celui-ci n’explose jamais réellement sur ces morceaux. Cependant un titre comme « Face the wicked one » maintient plus l’attention grâce à sa partie instrumentale assez développée et le conquérant « Conquest » porte bien son nom. Reste que tout cela manque de refrains efficaces.

Heureusement, "Remnants of war" parvient à proposer deux excellents morceaux. « Destroyer » fait la part belle aux prouesses vocales de James Rivera. Ses lignes de chant sont vraiment excellentes, sa voix ample, puissante et agressive, donne toute la mesure nécessaire au récit guerrier de ce morceau. Quant à « Angel of death » il s’agit d’un excellent titre de clôture. Son riff d’intro est nettement plus mélodique que le reste de l’album et son final rehaussé de chœurs et de claviers fait son petit effet. C’est logiquement le morceau qui reste en tête une fois l’album terminé.

Bien que "Remnants of war" contienne quelques bons moments, jamais on ne retrouve le niveau d’un « Burning star », « Run with the pack » et autre « Dracula’s castle » du premier album. D’ailleurs chaque écoute de cet album me donne surtout envie de ressortir son prédécesseur tant je sais que je suis sur cette fois-ci d’y prendre mon pied ! HELSTAR rate le coche du deuxième album, c’est d’autant plus frustrant tant le potentiel des musiciens est perceptible. Reste que cet opus tiendrait la dragée haute à bien des albums de heavy metal plus récents.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


HEAVY LOAD
Metal Conquest (1981)
Attention: 1er groupe de metal suédois! historique




ARIA
Play With Fire (1989)
7th son : la version russe!


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- James Rivera (chant)
- Larry Barragan (guitare)
- Robert Trevino (guitare)
- Jerry Abarca (basse)
- Rene Luna (batterie)


1. Unidos Por Tristeza
2. Remnants Of War
3. Conquest
4. Evil Reign
5. Destroyer
6. Suicidal Nightmare
7. Dark Queen
8. Face The Wicked One
9. Angel Of Death



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod