Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Arjen Anthony Lucassen's Star One , Guilt Machine, Delain, Arjen Anthony Lucassen , Ambeon, Bodine, Stream Of Passion, Anthony, Ayreon, The Gentle Storm
 

 Site Officiel (251)
 Myspace (265)

VENGEANCE - Vengeance (1984)
Par METAL le 18 Mars 2007          Consultée 4049 fois

Ah la Hollande, cet autre pays du Hard Rock …
Nous sommes donc au Pays-Bas au début des eighties et comme un peu partout à cette époque (sauf en France bien entendu) le pays voit foisonner un nombre non négligeable de groupes catalogués "Hard Rock".
Ces jeunes formations sont bien décidées à en découdre et veulent assouvir leur passion musicale tout en crachant leur colère devant une foule en furie et en baisant le plus de groupies possibles (Bah ouais…).
Mais certains d'entre eux rêvent d'un destin plus ambitieux, ils veulent marquer les esprits et se donnent les moyens d'accéder au niveau supérieur… C'est le cas de VENGEANCE, jeune formation bourrée de talent qui pourtant va démarrer lentement et de façon assez anecdotique.

Once upon a time…
Tout commence à Waalwijk, petite ville néerlandaise au sud du pays. Dans un premier temps, le groupe écume les bars du coin sous le patronyme de LYNX avant de se faire remarquer par le manager de CBS lors d'une de ses prestations scéniques. Une fois le deal passé entre le distributeur et le groupe, la réalisation du premier album peut commencer… mais avant cela, deux événements d'importances vont notablement changer le visage du petit groupe encore inexpérimenté : dans un premier temps, LYNX change de nom et devient VENGEANCE (pour des raisons juridiques) et surtout il profite du split de BODINE pour recruter l'un de ses membres les plus importants, le guitariste et compositeur Arjen Lucassen (futur AYREON - STAR ONE - STREAM OF PASSION)

C'est donc en 1984 que sort dans les bacs le premier album de VENGEANCE et soyons francs, il n'est franchement pas extraordinaire. D'ailleurs si un mot devait le définir se serait probablement : Quelconque.
La jeune formation se cherche encore en distillant des riffs sans imaginations pour l'époque. Ca sent encore les 70' à plein nez tant la prise de risque et l'originalité frôle le zéro absolu.
Et pourtant tout n'est pas à jeter comme le prouve un "Get Out" plutôt plaisant avec une rythmique lorgnant parfois avec IRON MAIDEN et ses lignes vocales nous ramenant aux premières années d'ACCEPT.
"Destroyer" avec un riff digne de ce nom se révèle intéressant et "Metal Days" dans la veine AC/DC, vient également sauver l'album de la morosité. Toujours dans les points positifs de l'album on remarquera la sympathique "Tonight Tonight" un peu plus rapide que la moyenne et qui comporte un bon solo de guitare signé Oscar Holleman.

La patte "Lucassienne" est encore loin d'être présente et VENGEANCE évolue pour l'instant dans un registre que je cataloguerais de "Soft Hard Rock", soit un style peu enclin à satisfaire le "Hardos à poil long" (petit animal fortement agité, qui se nourrit exclusivement de bière et de décibels)
La prod est assez médiocre et y dévoile des guitares certes virevoltantes mais manquants cruellement de punch. Le tempo reste quant à lui trop peu soutenu pour arranger les choses et au final on s'ennuie assez rapidement comme le prouve "You Took Me By Surprise" pourtant choisi comme single et qui mis à part son refrain (légèrement) entraînant, laisse plutôt de marbre devant tant de fadeur.

Alors bien souvent, le manque de saveur de certains groupes se voit atténué par la performance de leur chanteur… Malheureusement pour VENGEANCE, Leon Goewie est un peu à l'image du groupe et se cherche encore. L'avenir nous prouvera que le bonhomme déborde de talent mais ici sa prestation est inconstante de par une voix non maîtrisée et un style pas encore défini : tantôt puissant (Metal Days), tantôt mélodique (You Took Me By Surprise) parfois dans le ton (Destroyer) et parfois non (On The Run).

Au final, sans être à proprement parler un mauvais disque, le premier album du groupe reste immature et sans réelle touche personnelle. Malgré le talent de ses membres et l'expérience d'Arjen Lucassen au sein des expérimentés BODINE, il nous faudra pourtant attendre le prochain album pour voir un VENGEANCE vraiment plus attrayant… remarquez c'était pas dur et la suite fera sans problème oublier ce début laborieux.

A lire aussi en HARD ROCK :


DEF LEPPARD
Songs From The Sparkle Lounge (2008)
Le léopard redore sa fourrure




SCORPIONS
Blackout (1982)
Hard rock

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   METAL

 
  N/A



- Leon Goewie (chant)
- Arjen Lucassen (guitare)
- Oscar Holleman (guitare)
- Jan Biljman (basse)
- Matt Oligschlager (batterie)


1. Down And Out
2. Tonight Tonight
3. Get Out
4. You Took Me By Surprise
5. Metal Days
6. Destroyer
7. Prisoners Of The Night
8. On The Run
9. Vengeance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod