Recherche avancée       Liste groupes



      
GOTHIC/DOOM  |  E.P

Commentaires (1)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Theatre Of Tragedy

DRACONIAN - The Burning Halo (2006)
Par ORPHANAGE le 28 Décembre 2006          Consultée 2052 fois
DRACONIAN a tout pour devenir un groupe culte sur la scène Doom. Son univers Gothique dramatique, théâtral et romantique est probablement le plus poussé et le mieux véhiculé depuis plus de 10 ans par des compositions époustouflantes. Le groupe sait parfaitement marier des claviers sublimes à des leads mélodiques à pleurer, des growls déchirants et des parties vocales féminines sobres et maîtrisées, et des rythmiques lentes et oniriques.
Il est difficile de dire si le groupe changera un jour de formule. Son univers est maintenant assez personnel, tout comme sa musique : un Doom/Death gothique, bien entendu, tourné de telle manière que l'auditeur assoiffé d'émotions trouvera le fameux "petit truc en plus" qui fait défaut à pas mal de formations du genre. DRACONIAN nous a prouvé sur "Where Lovers Mourn" et "Arcane Rain Fell", ses deux albums officiels, qu'il avait une parfaite maîtrise de son art désespéré, sombre et lumineux.
Le mini-album "The Burning Halo" n'était peut-être pas la meilleure solution pour confirmer tout le bien que l'on pensait des suédois : 3 nouveaux titres, trois versions complètement réenregistrées de la grosse démo "The Closed Eyes Of Paradise", et deux reprises.

Et le résultat, qu'est ce que c'est? Pour être honnête, on pourrait être vraiment emballé par un "She Dies" vraiment convaincant : on retrouve toutes les caractéristiques de la musique de DRACONIAN, les mélodies sont toujours infaillibles, et les claviers sont employés de telle façon qu'on visualise de suite les fameuses ruines sur lesquelles montent du lierre, au crépuscule d'un jour de deuil. On assiste encore une fois au summum absolu du "Beauty And The Beast", prouvant que le groupe a visité les hauteurs les plus paroxystiques de ce sous-genre du Metal Gothique.
Et l'âme, y est-elle? Sûrement… enfin bon, il est quand même, malheureusement, permis d'en douter, cette fois ci. Parce que les atmosphères sont quand même moins marquées et moins développées que sur "Arcane Rain Fell". Il est très difficile de dire pourquoi ; on peut mettre en cause des structures plus évidentes, des mélodies moins planantes et possédées… mais je tatillonne. C'est vraiment très beau, ce qu'ils font! "Through Infectious Waters", épique, symphonique, plus lourd aussi, montre un visage plus rugueux mais toujours aussi grandiose de DRACONIAN, montrant si c'était nécessaire que le batteur manie les changements de rythme comme personne, sans cesse au service d'une ambiance mélancolique à souhaits. "The Dying" fait lui aussi son petit étalage de mélodies parfaites, particulièrement sur un pont éthéré au soli de guitare sublime, mis en valeur par un très beau piano.

Alors c'est certain, les fans de la frange Doom Atmo vont être comblés et retrouveront à peu de choses près le DRACONIAN qu'ils connaissent sur "The Burning Halo", du moins dans ces trois nouvelles compositions. Les inconditionnels du groupe peuvent aussi se jeter les yeux fermés sur ce disque qui, en plus, complètera leur collection!
Mais ce qui est dommage, c'est que les changements et les surprises soient si peu au rendez-vous. Il est certain que les nouvelles chansons de cet EP auraient pu aisément figurer sur "Arcane Rain Fell", même si, comme je le disais plus haut, elle semblent un poil moins inspirées. On peut se faire du souci légitimement : le groupe se mettrait-il à tourner en rond? Tout mais pas ça! Il serait appréciable que "The Burning Halo" soit la fermeture d'un cycle qui a vu son apogée sur deux albums impressionnants, et que le combo fasse étalage de nouvelles idées sur son prochain opus.
D'ailleurs, pourquoi avoir décidé de remettre au goût de jour trois des titres phares de la démo "The Closed Eyes Of Paradise"? D'accord, "Serenade Of Sorrow", "The Gothic Embrace" et "The Morningstar" sont de bons morceaux qui ne demandaient qu'à exprimer leur meilleur potentiel avec une production plus valorisante, mais puisque ce Metal Gothique teinté de Doom est relativement proche de ce que fait le groupe aujourd'hui, pourquoi ne pas avoir composé et enregistré de vrais nouveaux titres et sorti maintenant le nouvel album? Rien n'empêchait DRACONIAN d'intégrer ses deux bonnes reprises en bonus tracks sur celui-ci. "On Sunday They Will Kill The World", reprise du groupe pour le moins méconnu EKSEPTION (!) est vraiment bien tournée : section rythmique en béton, guitares heavy, distorsions en fin de riff, solis toujours parfaits, parties symphoniques soignées à l'extrême avec solo de piano virtuose à l'appui, duo vocal dans l'esprit du groupe : nos suédois se sont vraiment appropriés l'univers d'un groupe traditionnel à leur sauce, montrant qu'ils sont vraiment très expérimentés : ç'aurait été l'instant parfait pour explorer de nouvelles sphères, puisque l'assurance est si forte. La reprise des célèbres PENTAGRAM "Forever My Queen", bien plus Traditional Doom, voit DRACONIAN visiter des terres moins mielleuses toujours avec succès.

Tout est dit : il n'est pas nécessaire de rappeler les propriétés techniques d'un Gothic Doom très personnel et plaisant, ni important de répéter encore et encore que DRACONIAN est un groupe fantastique qui joue parfaitement bien. Et "The Burning Halo" n'était donc pas non plus nécessaire pour rappeler tout cela, après deux fulls length parfaits. Les amateurs seront ravis de déguster d'autres compos. Les autres se diront qu'ils n'avaient pas besoin de plus. Dommage, mais maintenant, tout le monde est prévenu.




Marquez et partagez




 
   ORPHANAGE

 
  N/A



- Anders Jacobson (chant)
- Johan Ericson (guitare et chant)
- Lisa Johansson (chant)
- Thomas Jager (basse)
- Jerry Torstensson (batterie)


1. She Dies
2. Through Infectious Waters (a Sickness Elegy)
3. The Dying
4. Serenade Of Sorrow
5. The Morningstar
6. The Gothic Embrace
7. On Sunday They Will Kill The World (ekseption Cove
8. Forever My Queen (pentagram Cover)



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod