Recherche avancée       Liste groupes



      
GOTHIC/DOOM  |  STUDIO

Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2005 Burdens
2011 Onyx
 

- Style : Trees Of Eternity
- Membre : Hellfest Open Air Edition
 

 Myspace Officiel Du Groupe (251)

AVA INFERI - Burdens (2005)
Par ORPHANAGE le 11 Janvier 2007          Consultée 2101 fois

L'erreur à ne pas faire lorsqu'on lit qu'AVA INFERI compte dans ses rangs le guitariste de MAYHEM, c'est de penser que la musique du groupe joue dans la cour du Black Metal. Car la vérité est tout autre ! AVA INFERI est un souffle mélancolique cristallin, sobre et prenant, et tous les amateurs de DRACONIAN sont invités à écouter ce premier album, gage d'une inspiration onirique.

Premières notes du titre "Ava Inferi", et on constate dans les lignes mélodiques de la guitare un intérêt réellement mélancolique et sombre. D'ailleurs, on remarquera par la suite que le groupe n'a pas la volonté de jouer un Doom gras où les guitares crachent sévèrement leur haine, comme dans les enregistrements Proto ou Funeral. Non : la musique est ici, avant tout, éthérée. Et c'est sur cet aspect que tout l'album va se présenter : privilégiant l'émotion et la mélodie étrange ou larmoyante plutôt que la lourdeur et l'écrasement, le style de composition d'AVA INFERI s'apparente à un Doom Metal très gothique, à la fois sombre et lumineux, et surtout très sobre et épuré (frappant sur le titre majeur, "Fate Of Moutains"), ce qui entraîne l'auditeur dans une rêverie douce et triste. Même lorsque les guitares se font plus saturées, elles demeurent un instrument expressif servant un parti pris général : celui de la résignation. Si ces guitares ne parviennent jamais à s'accélérer ou à gaver leur saturation, ne serait-ce pas comme dans les rêves où l'on tente de crier mais qu'aucun son ne sort de sa bouche? Alors résigné, on laisse faire la souffrance, et on se noie. AVA INFERI exploite de nombreux procédés pour rendre son Doom émotionnel et profond, comme quelques mélodies inspirées du Blues, se mariant très bien à l'ensemble je vous rassure tout de suite (introduction de "Vultos"), ou des arpèges désespérés très aérés, laissant alors le vide envahir l'esprit d'une chaleur agréable et pleine d'interrogations.

On peut établir quelques constats relatifs à ce premier album avec un certaine jubilation : AVA INFERI est réellement parvenu à se créer un son spécifique et une identité musicale propre, tout en restant lisible dans un genre très codifié, ou encore, en ne se perdant pas dans un expérimental inécoutable. "Burdens" est un album d'une beauté de cristal et d'une très grande finesse : les arrangements au clavier sont utilisés avec une parcimonie surprenante pour un genre aussi facilement surchargé d'orchestrations que le Gothic Doom, et la beauté n'en est que plus irradiée, plus sobre et étonnante. AVA INFERI parvient à nous plonger dans sa dimension noire et lumineuse, étrange et unique, et nous fait faire un voyage au milieu des sépultures vraiment atypiques. Ce sont des compositions privilégiant avant tout la musicalité et les émotions qui s'offrent à nous, avant de se poser des questions aussi futiles que l'appartenance stylistique ou les influences exploitées.

Bien sûr, tout n'est pas parfait : le chant féminin est parfois agaçant, notamment sur "The Shrine" où il prend des intonations judicieuses mais mal exploitées, ou bien sur quelques passages où il manque d'assurance (malgré tout, celui-ci s'avère plus souvent être un avantage). On notera aussi quelques carences au niveau de la production, manquant un brin de finition, ou certaines compositions trop superficielles ("Sinisters"). Mais l'émotion unique et l'originalité de ce Gothic Doom le rendent très agréable et très intéressant à l'écoute. On attend toutefois encore mieux pour la suite, actuellement en préparation et bientôt disponible – une suite qui portera le nom de "Silhouette".

NOTE : 3,5/5.

A lire aussi en DOOM METAL par ORPHANAGE :


DAYLIGHT DIES
Dismantling Devotion (2006)
Dark metal fin et émouvant




VIRGIN BLACK
Requiem - Mezzo Forte (2007)
Superbe oeuvre d'art sympho/doom


Marquez et partagez




 
   ORPHANAGE

 
  N/A



- Carmen Susana Simões (chant)
- Rune Eriksen (guitares et claviers)
- Jaime S. Ferreira (basse)
- João Samora (batterie et percussions)


1. Ava Inferi
2. The Shrine
3. A Glimpse Of Sanity
4. The Wings Of Emptiness
5. Sinsters
6. Vultos
7. Fate Of Mountains



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod