Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Wasp, Heavy Bones, Whitesnake, Manic Eden, Ozzy Osbourne , Rainbow
- Style + Membre : Dokken

QUIET RIOT - Rehab (2006)
Par THE MARGINAL le 12 Décembre 2006          Consultée 4185 fois

Reformé en 2004, soit 1 an après avoir splitté(!?!), Quiet Riot revient avec un nouvel album sous le bras en 2006: "Rehab". Le line-up de Quiet Riot a été remanié car le bassiste Rudy Sarzo et le guitariste Carlos Cavazo ne sont plus de la partie. Le chanteur Kevin Dubrow et le batteur Frankie Banali se sont entourés du guitariste Neil Citron et du bassiste Tony Franklin afin de remettre sur pied la machine Quiet Riot.

Ce (énième) come-back suscite bien des interrogations: que peut-on espérer d'un nouvel album de Quiet Riot en 2006. Tout d'abord, on remarque que la pochette de "Rehab" est bien différente des précédentes pochettes des albums de Quiet Riot: le fameux masque est, cette fois-ci, absent. L'artwork de cet album est plus sobre, plus sombre(voire austère) et certains pourraient penser que Quiet Riot a modernisé sa musique ou évolue dans des sphères plus modern-rock, voire néo-metal...

Et bien non: rien de tout ça ! La musique de Quiet Riot, si elle est effectivement différente de ce à quoi le groupe à Kevin Dubrow nous avait longtemps habitués (je précise que je ne connais pas la période antérieure à "Metal health"), reste foncièrement hard rock. Pour mieux décrire ce "Rehab", celui-ci lorgne vers le hard rock typiquement 70's, tout en bénéficiant d'une très bonne production, bien heavy. L'instrument comme l'orgue Hammond est très présent sur cet opus (chose inhabituelle chez Quiet Riot) et on mentionnera aussi le fait que Glenn Hughes a co-écrit 3 titres de l'album.

Et musicalement, ce nouvel album de Quiet Riot tient sacrément bien la route ! Les nouvelles compos, sans atteindre le côté divin, sont assez bonnes dans l'ensemble. Le mid-tempo "Free" nous emmène résolument dans les sphères du hard 70's avec un son de guitare crunchy, très heavy et se distingue gràce à un très bon refrain et une très grosse performance vocale de Kevin Dubrow. "South of heaven" lorgne plus du côté du hard bluesy et on remarquera surtout, outre son ambiance très 70's, ses mélodies envoûtantes, ainsi que la présence d'un harmonica. L'énergique et musclé "Black reign" flirte avec le rock psyché, mais le refrain est quand même plus proche du Hard US typique qu'on connait de Quiet Riot et un court intermède acoustique vient apaiser temporairement les ardeurs du groupe (Frankie Banali s'en donne vraiment à coeur joie sur ce titre). Quiet Riot est en forme, comme l'attestent le groovy et entêtant "Strange daze", avec ses textures de guitares tantôt rugueuses(certains passages sont vraiment heavy), tantôt plus mélodiques, le mid-tempo mélodique "In harms way" qui fait taper du pied, le groovy "Don't think", mis sur orbite par une intro basse/batterie pesante et valorisé par une grosse prod', un refrain entêtant ou encore "It sucks to be you", un titre hard/heavy punchy(terribles, ces riffs tranchants !), entrainant avec un refrain qui fait bouger.

Mais le meilleur de l'album, c'est ce qui va être mentionné dans ce paragraphe: Quiet Riot se fend d'une somptueuse power-ballade bluesy très 70's (revigorée par le jeu de Frankie Banali) "Old habits die hard, remarquablement travaillée et sur laquelle la performance vocale de Kevin Dubrow est carrément époustouflante. De plus, on signale la présence de choeurs gospels sur le refrain qui, lui, est prenant, imparable. On se demande du coup si Quiet Riot n'a pas signé là la meilleure ballade de son répertoire... Enfin, il est impossible de passer sous silence le duo d'anthologie que nous gratifient Glenn Hughes et Kevin Dubrow sur "Evil woman", une cover de Spooky Tooth qui dure plus de 8 minutes et qui s'avère très prenante, jouissive. Les 2 chanteurs sont parfaitement synchros sur les couplets et se lâchent totalement sur le refrain et ce moment est vraiment inoubliable.

Bon, on trouve également quelques imperfections sur cet opus. "Blind faith" est un titre mélodique moyen, manquant singulièrement de mordant, de pêche, tandis que "Beggars and thieves" est un mid-tempo hard bluesy travaillé, mais quelconque, au final laborieux et qui aurait tant gagné à être amelioré. Enfin, on pourra regretter qu'il n'y ait pas un titre rapide qui, par sa presence, aurait fait gagné en efficacité cet album.

Ceci dit, on ne va pas trop chipoter car pour une surprise, ce nouvel album de Quiet Riot en est une sacrément bonne !! Le quartette américain s'est réinventé au moment où on ne l'attendait plus. Quiet Riot a vraiment surpris et "Rehab" demande quelques écoutes afin de mieux cerner ses subtilités, ses richesses. Frankie Banali est en grande forme et apporte le plus cinglant des démentis à ceux qui disent de lui qu'il est un piètre batteur. Quand à Kevin Dubrow, il a vraiment assuré dans son registre. Dans une récente interview, Kevin Dubrow avait expliqué qu'il avait grandi avec les groupes de la fin des 60's et des 70's(d'ailleurs, le groupe avait repris "Cum on feel the noize", un hit des 70's, en 1983), ce qui permet de mieux comprendre le contenu de "Rehab".

Cet album, très bien produit(par Kevin Dubrow et Frankie Banali), prouve en tout cas que Quiet Riot est en forme et qu'il a encore des ressources en 2006(alors que de très nombreux combos beaucoup plus jeunes, qui étaient en vogue au cours de ces 10 dernières années, sont complétement cramés, voire finis). Après avoir écouté cet opus, je n'ai qu'une chose à dire: total respect !

Note réelle : 3.5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


EAT THE GUN
Cross Your Fingers (2006)
Hard rock/sleaze nous ramenant dans les 80's




The DOGS D'AMOUR
Straight (1990)
Hard rock


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Kevin Dubrow (chant)
- Neil Citron (guitare)
- Tony Franklin (basse)
- Frankie Banali (batterie)


1. Free
2. Blind Faith
3. South Of Heaven
4. Black Reign
5. Old Habits Die Hard
6. Strange Daze
7. In Harms Way
8. Beggars And Thieves
9. Don’t Think
10. It Sucks To Be You
11. Evil Woman



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod