Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ATMOSPHERIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



THE OLD DEAD TREE - The Perpetual Motion (2005)
Par METAL-O PHIL le 11 Novembre 2006          Consultée 3965 fois

Vous aimez bien le métal mélancolique en général (gothique, doom, atmos, prog…). Vous êtes français. Vous aimez découvrir des nouveaux groupes. Vous connaissez THE OLD DEAD TREE.

Vous les avez peut-être découverts tout seul, comme un(e) grand(e), en explorant les tréfonds de la scène métal française. Si vous êtes fainéant, vous avez peut-être eu la chance de les voir au début de l’année 2005 en première partie d’EPICA ! Sinon (bon là vraiment faut avoir eu envie de les éviter c’est pas possible), vous les avez découverts par un ami qui, lui, n’était pas fainéant et/ou qui allait au concert d’EPICA. C’est mon cas (et c’est mon intro la plus lamentable aussi…).

THE OLD DEAD TREE est un digne représentant de ces groupes de métal français qui marient les styles et influences très variées et qui cherchent à créer quelque chose d’original. On avait eu MANIGANCE et son Heavy Métal chanté en français. On a eu un KARELIA influencé tout d’abord par STRATOVARIUS ou EDGUY et qui a spectaculairement assombri sa musique pour se démarquer. Je pourrais aussi citer AKIN ou évidemment ADAGIO.
THE OLD DEAD TREE officie, comme les compatriotes que j’ai cités, dans un style assez difficile à définir. Si je bossais pour un Rockhard ou un Metallian, j’utiliserai la célèbre technique de la création d’un genre par l’ajout d’un nouvel adjectif. Un truc du genre Métal prog/atmosphérique orageux…

Cette galette des français est une véritable réussite : s’il rend hommage aux influences du groupe, "The Perpetual Motion" s’en démarque pourtant : le style de THE OLD DEAD TREE est original et unique. C’est notamment dû au fait que son contenu soit si varié. "The Perpetual Motion" valse avec l’émotion d’ANATHEMA, la rythmique rock accrocheuse d’AKIN, les ambiances dépressives à la MY DYING BRIDE et un petit côté expérimental à la OPETH.

On attaque avec "Out of Breath", titre accrocheur avec un couplet mélodique rappelant ANATHEMA et un refrain explosif chanté à la voix death.

"The Lost Boy" est un long morceau composé des 4 chansons suivantes. THE OLD DEAD TREE nous plonge dans une ambiance malsaine avec des riffs assez énervés ("So be it !"), une voix death haineuse et une rythmique presque martiale par moments (l’intro de "Unrelenting").

Vient ensuite "Down", second concept plus mélodieux et accessible de l’album regroupant 5 chansons. Et j’annonce tout de suite j’ai adoré. Je m’écoute souvent en boucle l’ANATHEM-ien "Everyday Life" dégageant une émotion croissante aboutissant à de belles lignes de piano et se concluant par un riff hypnotique (pour vous faire une idée par rapport à ANATHEMA, c’est un "Violence" en plus court) . "1 2 3 4 5 6 7 8" fait aussi partie de mes préférés de l’album. Son refrain est on ne peut plus taillé pour le live. "By The Way" reprend la mélodie de "1 2 3……", en ralentit le rythme et en fait un morceau plus ambiant, plus aérien.
"Down" se termine par deux chansons plus énervées, à savoir un "My Friends" névrosé à la rythmique épileptique et le speed "Even If".

Pour finir en apothéose, THE OLD DEAD TREE attaque un mini concept de deux chansons.
"The Knock Out Song" est ultra efficace. Comme tout le reste, il est impossible de la classer dans un style. Par moments, ça sonne comme un black métal industriel avec une voix tout ce qu’il y a de plus sale. Autrement, on a aussi l’impression d’écouter du prog (changement de rythme, ambiance complexe…). Pour conclure l’album, un bel instrumental à la progression efficace : les instruments se rajoutent petit à petit pour attendre un pic, puis s’éclipsent les uns après les autres pour aboutir à un silence total.
Vous venez de finir d’écouter "The Perpetual Motion". Et vous ne savez pas ce que c’est... Vous bossez à Metallian et ne savez pas quoi dire, à part que la musique des français combine moult éléments. J’ai quand même parlé de Rock et de Black métal Indus dans la même chronique, faut quand même le faire !
L’émotion est bien présente et se décline sous différentes facettes (tristesse, haine, mélancolie, nostalgie) par le biais de différents styles de musique. Bonne idée !

Mes morceaux préférés : "Out Of Breath", "Everyday Life", "1 2 3 4 5 6 7 8", "The Knock Out Song".

A lire aussi en METAL ATMOSPHERIQUE par METAL-O PHIL :


ANATHEMA
A Moment In Time (2006)
Un concert sans aucune fioriture mais si touchant




The GATHERING
Home (2006)
Fidèles à eux même, the gathering innovent

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   METAL-O PHIL

 
   ALANKAZAME
   FENRYL

 
   (3 chroniques)



- Nicolas Chevrollier (guitare)
- Foued Moukid (batterie)
- Manuel Munoz (guitare et chant)
- Vincent Danhier (basse)


1. Out Of Breath
- the Lost Boy
2. Unreleting
3. I Can't Get Rid Of It
4. What Else Could We've Said?
5. So Be It!
- down
6. Everyday Life
7. 1 2 3 4 5 6 7 8
8. By The Way
9. My Friends
10. Even If
- the Sad Fairytale
11. The Knock Out Song
12. This Is No Farewell



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod