Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  DVD

Commentaires (4)
Questions / Réponses (2 / 4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Machine Men, Blaze Bayley
- Membre : Iron Maiden, Samson

Bruce DICKINSON - Anthology (2006)
Par DARK BOUFFON le 10 Juillet 2006          Consultée 5250 fois

PREFACE

En attendant la sortie de "A Matter Of Life And Death", le nouvel album de la Vierge de Fer prévu pour septembre 2006, les fans de Air Raid Siren auront tout le loisir de visionner en long, en large et en profondeur ce triple DVD !

En effet, Bruce Dickinson et son management ont bien fait les choses. Cela fait maintenant 16 ans que la voix de Maiden a fait sa première incartade en solo, bien avant de quitter Harris & Co, avec le très sympathique "Tattooed Millionaire" (1990). Depuis, 5 autres albums studio ont squatté nos mange-disques, avec l’appui d’un live (sur format cd) en 1999 et d’un best-of (agrémenté de raretés) en 2001. Le tout sans compter les singles et autres VHS introuvables à présent…

Il était donc temps qu’un DVD (de préférence bien garni ;-) vienne illustrer par l’image la carrière de ce chanteur qui a su mener une carrière solo des plus éclectiques ! Mais comment résumer par un Disque Versatile toute la… versatilité (justement) de Dickinson ? Car, des délires rock’n’roll de "Tattooed Millionaire" au sombre et lourd "Chemical Wedding", en passant par la parenthèse rock « alternatif » "Skunkworks", le père Bruce a parcouru un sacré chemin ! Réponse : en rassemblant trois concerts illustrant différents moments forts de sa carrière. Ce coffret nous propose donc, tel un album photo (le son en plus !), de voyager dans le temps.


CHAPITRE 1 : DIVE DIVE LIVE

Oh ! Tiens, Bruce avec des cheveux longs !
Ce live de 70 minutes qui ouvre le premier DVD nous offre un set complet précédemment disponible en VHS (mais introuvable de nos jours) et datant du 14 août 1990. En pleine tournée "Tattooed Millionaire", Bruce s’offrait alors une alternative à Maiden par le biais d’une musique rock’n’roll ("Lickin’ The Gun", "Zulu Lulu", "Hell On Wheels"…) et de nombreuses reprises : "All The Young Dudes" de David Bowie, "Sin City" d’AC/DC, "Black Night" de Deep Purple et "Fog On The Tyne" de Lindisfarne (groupe folk-rock anglais des 70’s).

Tout cela est très agréable à entendre et à regarder, Bruce s’éclate entre potes (enfin surtout avec Janick Gers qu’il avait alors recruté) et nous sommes bien loin de la grandiloquence scénique de Maiden. Un retour aux sources d’un chanteur en quête de renouveau en quelque sorte. Mais cela n’empêche pas les musiciens (Bruce en tête) de nous asséner plus d’1 heure d’un set très énergique et sans (pratiquement) aucun temps mort. Le son et l’image sont corrects, mais il n’y a pas eu d’améliorations particulières. Toutefois, même si Dickinson lui-même avoue ne pas être satisfait de ce live, ce dernier est à mes yeux le meilleur des trois présents dans ce coffret, visuellement parlant. Bref, un moment très jouissif !


CHAPITRE 2 : SKUNKWORKS LIVE

Sur le premier DVD, à la suite du concert précédent, se trouve un témoignage (des 31 mai et 1er juin 1996) de la tournée de l’album sans doute le plus décrié de Dickinson : "Skunkworks". En pleine recherche de nouveaux repères artistiques, le chanteur s’était entouré de jeunes musiciens avant d’accoucher d’un rock lorgnant vers l’alternatif. Notons que des extraits de ce live avaient constitué une VHS sortie exclusivement au Japon mais que c’est la première fois que ce set est présenté dans son intégralité.

Les titres sont évidemment avant tout issus de Skunkworks mais on retrouve aussi avec plaisir le magnifique "Tears Of the Dragon" et l’inattendu "The Prisoner" (titre de Maiden interprété à la façon Skunkworks !). Les musiciens semblent profiter de ce moment même si l’euphorie n’est pas à l’ordre du jour. L’appréciation de ce live dépend donc de la côte de popularité que vous attribuez à Skunkworks. Quoi qu’il en soit, l’artifice artistique qui consiste à filmer ce concert à la manière d’un clip (saturation des couleurs, flous, plans très rapides…) peut paraître original et s’avère plaisant sur les deux premiers titres… mais devient pénible sur 12 morceaux (60 minutes) ! Un moment sympathique donc mais loin d’être transcendant.


CHAPITRE 3 : SCREAM FOR ME BRAZIL

Occupant à lui seul le second DVD malgré sa courte durée (60 minutes), "Scream For Me Brazil" n’est autre que la transposition video (inédite) du CD du même nom. Enregistré en 1999 sur le Chemical Wedding Tour, il ne s’agit toutefois pas d’une video « officielle » car elle a été fabriquée à partir de prises du public et d’extraits vidéo d’écrans géants. Ce n’est donc rien d’autre qu’un bootleg… mais un bootleg de qualité. Car une fois passé la surprise de ne pas avoir une image lisse, exempte de tout défaut et lumineuse (c’est parfois très sombre !), le plaisir est total.

En effet, quelle joie d’entendre ces titres issus en priorité de "The Chemical Wedding" (mais aussi de "Accident Of Birth" et "Balls To Picasso") interprétés de main de maître par un Dickinson très en voix (mention spéciale pour la tenue de scène Bruce ! ;-) et par la paire de bretteurs Roy Z / Adrian Smith. N’oublions pas Eddie Casillas et Dave Ingraham qui donnent à la section rythmique une pêche monstrueuse. Mais pourquoi donc, dans le passage de l’audio à la vidéo, des titres comme "Trumpets Of Jericho" et "Chemical Wedding" ont-ils disparu ? Mystère… Quoi qu’il en soit, il s’agit là d’un live intense même si l’image pêche par moments. Il est également à regretter qu’on n’ait aucune vue d’ensemble des musiciens, puisque les plans rapprochés prédominent dans ce set.


CHAPITRE 4 : DES CLIPS, DES CLIPS, ENCORE DES CLIPS

Quant au troisième DVD, il nous propose en priorité de visionner les 14 (oui, quatorze) clips que Bruce a pu tourner au cours de sa carrière solo. Tout cela s’avère bien plaisant, naviguant entre très belles images ("Tears Of The Dragon", "Shoot All The Clowns") et délires second degré ("Tattooed Millionaire", "All The Young Dudes", "Killing Floor") en passant par des choses plus conventionnelles (le triptyque "Accident Of Birth" / "Road To Hell" / "Man Of Sorrows"). On évitera par contre certaines productions visuelles très kitch qui ne font pas rire même au 50e degré ("Abduction", qui est paradoxalement le dernier clip de Bruce). Cette compilation de clips est donc une très bonne idée car elle constitue un bon moyen de (re)voir ces vidéos méconnues pour la plupart (et commentées par Bruce lui-même).


CHAPITRE 5 : BICEPS D’ACIER ET TYRANNIE DES ÂMES

Finissons notre voyage au pays de Bruce par les suppléments proposés sur ce troisième DVD, à savoir une longue interview du chanteur (hélas non sous-titrée) abordant diverses questions, parmi lesquelles le thème de son dernier album "Tyranny Of Souls" et les origines de son travail avec Roy Z, mais aussi un document qui vaut son pesant de cacahuètes : la première apparition de Dickinson dans un clip du temps de Samson (1980).

Ce document (intitulé "Biceps Of Steel") est intéressant car il s’agit de deux clips de Samson ("Head On" et "Vice Versa") mis bout à bout car ils constituent une seule et même histoire adaptée de la légende de Samson et Dalila (vous savez, le gars qui tirait sa force de ses cheveux et quand Dalila lui a coupé les tifs, et bien plus rien…). Ici, le rôle de Samson est joué par Thunderstick (le batteur du groupe, démasqué pour une fois) et prend la forme d’un super-roadie qui défend les fans contre des agents de sécurité assez agressifs. C’est kitchissime au possible mais c’est un document d’anthologie, c’est le cas de le dire ! Notons au passage que le réalisateur de ces clips n’est autre que Julien Temple, futur géniteur de « La Grande Escroquerie du Rock’n’Roll » sur les Sex Pistols.


POSTFACE

Ouf ! A l’instar de cette chronique, ces trois DVD sont donc gargantuesques car pas loin de 6 heures de visionnage vous attendent ! Très intéressants et pertinents, ils restent cependant à conseiller aux fans de Dickinson pour la bonne raison que les live présentés ici ne sont pas exempts de défauts (images parfois approximatives notamment sur le « bootleg » de 99 et son en stéréo uniquement) et qu’il faut connaître un minimum la carrière de ce chanteur d’exception afin de profiter au maximum de cette "Anthology". Restent pour les profanes les nombreux clips qui sont une bonne introduction à la diversité artistique de Bruce Dickinson.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BOUFFON :


BLASPHEME
Desir De Vampyr (1985)
Heavy metal




SIDE WINDER
Chapter One (2002)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
  N/A



- Bruce Dickinson (chant)
- Janick Gers (guitare, 1990)
- Alex Dickson (guitare, 1996)
- Adrian Smith (guitare, 1999)
- Roy Z (guitare, 1999)
- Andy Carr (basse, 1990)
- Chris Dale (basse, 1996)
- Eddie Casillas (basse, 1999)
- Dickie Fliszar (batterie, 1990)
- Alessandro Elena (batterie, 1996)
- Dave Ingraham (batterie, 1999)


- dive Dive Live (1990)
1. Riding With The Angels
2. Born In '58
3. Lickin' The Gun
4. Gypsy Road
5. Dive Dive Dive
6. Solo Batterie
7. Zulu Lulu
8. The Ballad Of Mutt
9. Son Of A Gun
10. Hell On Wheels
11. All The Young Dudes
12. Tattooed Millionaire
13. No Lies
14. Fog On The Tyne
15. Winds Of Change
16. Sin City
17. Bring Your Daughter To The Slaughter
18. Black Night
- skunkworks Live (1996)
19. Space Race
20. Back From The Edge
21. Tattooed Millionaire
22. Inertia
23. Faith
24. Meltdown
25. I Will Not Accept The Truth
26. Laughing In The Hiding Bush
27. Tears Of The Dragon
28. God's Not Coming Back
29. Dreamstate
30. The Prisoner

- scream For Me Brazil (1999)
1. King In Crimson
2. Gates Of Urizen
3. Killing Floor
4. Book Of Thel
5. Tears Of The Dragon
6. Laughing In The Hiding Bush
7. Accident Of Birth
8. The Tower
9. Darkside Of Aquarius
10. The Road To Hell

- video Clips
1. Tattooed Millionaire
2. All The Young Dudes
3. Dive Dive Dive
4. Born In '58
5. Tears Of The Dragon
6. Shoot All The Clowns
7. Back From The Edge
8. Inertia
9. Accident Of Birth
10. The Road To Hell
11. Man Of Sorrows
12. Killing Floor
13. The Tower
14. Abduction
- supplements
15. Samson : Biceps Of Steel
16. Tyranny Of Souls Epk



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod