Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Pantera, Slayer, Dark Angel

EXHORDER - The Law (1992)
Par SHAKESBEER le 15 Août 2006          Consultée 3280 fois

En l’an 1990, PANTERA avait ouvert une nouvelle brèche dans le monde du thrash en nous proposant un « Cowboys From Hell » encore très thrash, mais dissimulant quelque chose de nouveau…La même année, leurs amis EXHORDER, originaires de la Louisiane s’étaient fait remarquer dans l’underground avec leur « Slaughter In The Vatican » qui les avait placés dans la même lignée que les cultes DARK ANGEL, tout de même.
En 1992, EXHORDER peut se targuer d’avoir contribué à l’évolution du metal, car « The Law » est officiellement le premier album à bénéficier d’un son groovy, ce qui poursuivra ce que PANTERA avait commencé avec son « Cowboys From Hell », c’est à dire la création d’un style nouveau, dérivant du thrash, j’ai nommé le power metal !

Mais qu’on se le dise, si cet album est un des gros précurseurs de ce style, il n’en reste pas moins beaucoup plus thrash que power. En fait il s’agirait de thrash old school avec un bon gros son, du power old-school, en quelques sortes. (Car nous sommes à mille lieues des production power ultra-modernes à la NEVERMORE, et même "Vulgar Display Of Power" de PANTERA (1992) sonne moderne à côté…). De plus, penser que ce groupe serait du sous-PANTERA serait une véritable méprise, EXHORDER est un groupe qui a sa propre personnalité, et qui n'est pas à négliger.

« The Law » est donc un album assez hybride, mais bien agencé et très bon, il faut le dire !
Déjà, tout commence avec quatre titres vraiment excellents, dont l’intensité va crescendo. On va en effet du un peu moins corrosif « Soul Search Me », assez classique, mais bénéficiant entre autres d’un passage à la guitare acoustique (qui nous prend vraiment par surprise !), jusqu’au plus intense et extra « Un-born Again », avec ses passages effectués à la slap-bass, très funky et très proches de ce que nous avaient concocté DEATH ANGEL dans le titre « Discontinued » (du très bon album album « Act III », 1990), en passant par le génial et varié « Unforgiven » et le non moins bon « I Am The Cross ».
Le début de l’album bénéficie donc d’une véritable montée en puissance, mais hélas, la reprise de BLACK SABBATH « Into The Void » vient tout casser. Non pas que cette reprise soit mauvaise, elle est assez intéressante car elle nous permet de nous rendre compte à quel point BLACK SABBATH a été une influence pour PANTERA, car elle sonne assez comme du PANTERA (…mais en moins bien ; et en moins bien qu’EXHORDER également…), quand même assez bien interpretée, mais elle vient hélas sur ce disque comme un cheveu sur la soupe, et c’est dommage, d’autant plus que l’enchaînement « Un-born Again »-« The Truth » aurait été dément. « The Truth » est, en effet dans le même esprit que « Un-born Angain » mais en encore plus ravageur, avec ses couplets sévères. Par contre, le titre « The Law » intervenant juste après est plutôt bon, mais je m’attendais à mieux, tout de même. Ce titre n’est pas vraiment accrocheur, à cause de sa structure un peu alambiquée (il contient tout de même un excellent passage). Mais la barre se redresse tout de suite avec le fameux instrumental « Incontinence » (pour la simple anecdote, il paraît que ce titre plaisait beaucoup à Diamond Darrell (qui ne s’appelait pas encore Dimebag à l’époque-RIP). Et enfin, le titre clôturant le disque, « (Cadence Of) The Dirge » est, à l’instar de « Soul Search Me » le titre le plus orienté power, assez PANTERA lui aussi.

Les parties de guitare me plaisent énormément, composées de riffs ultra accrocheurs, de soli géniaux (cf. « I Am The Cross », « Unforgiven », « Incontinence »…), et ayant de plus la particularité de proposer des petites parties acoustiques disséminées tout au long de l’album (« Soul Search Me », la fabuleuse transition « The Truth »-« The Law » et « (Cadence Of) The Dirge ».

L’album est donc plutôt assez réussi, le seul gros reproche qu’on puisse lui faire est cette reprise de BLACK SABBATH (c’est donc assez gratifiant en fin de compte, que le seul reproche vienne d’une reprise !). Mais sinon, je pense que ce n’est certainement pas ce détail qui retiendra les mordus de thrash, voire de power, (sans oublier les fans de PANTERA) de se jeter sur cette œuvre, assez « brute de décoffrage » à certains moments, et qui plus est, est très intéressante historiquement.
Dommage que le groupe ait splitté peu de temps après en raison de divergences musicales (cela viendrait apparemment du chanteur…). En attendant, ils nous ont quand même laissé deux disques assez cultes.

A lire aussi en THRASH METAL par SHAKESBEER :


DESTRUCTION
Release From Agony (1988)
Très bon thrash teuton !




SEPULTURA
Against (1998)
Trop sous-estimé

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   SHAKESBEER

 
  N/A



- Kyle Thomas (chant)
- Vinnie Labella (guitare)
- Jay Ceravolo (guitare)
- Franky Sparcello (basse)
- Chris Nail (batterie)


1. Soul Search Me
2. Unforgiven
3. I Am The Cross
4. Un-born Again
5. Into The Void (black Sabbath Cover)
6. The Truth
7. The Law
8. Incontinence (instrumental)
9. (cadence Of) The Dirge



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod