Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Pantera, Slayer, Dark Angel
- Membre : Novembers Doom, Heathen, Grip Inc., Forbidden, Ava Inferi, Philip H. Anselmo & The Illegals, Alabama Thunderpussy, Trouble
 

 Site Officiel (153)
 Chaine Youtube (265)

EXHORDER - Slaughter In The Vatican (1990)
Par ONCLEGUUD le 9 Novembre 2008          Consultée 5437 fois

Encore un album qui me suit depuis ma jeunesse ! Ça fait littéralement des années que je m'évertue à écrire des chroniques sur ce disque. C'est rare, mais ça m'arrive. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Peut-être parce que je ne me sens pas à la hauteur de critiquer cette œuvre. Néanmoins, j'ai toujours eu une profonde admiration pour « Slaughter in Vatican » d'EXHORDER et surtout, une très grosse envie d'en causer, de faire partager voire découvrir (car qui ne les connaît pas ? Levez la main...).

Prenez l'objet et regardez-moi ces beaux gosses sans poils de barbe, à la peau lisse. Comment de jeunes ricains de Louisiane, comment ceux-là (oui, je sais, les U.S ont enfanté un max de combos d'envergure en Thrash eheh) ont-ils réussis à nous sortir du fion un tel ouvrage ?

Regardez bien cette pochette sublime. Deux agents du FBI ou d'un service semblable arrêtent un coupable : le Pape. Un metalleux et un clodo leur ouvrent les portes de Saint-Pierre de Rome sur la place pontificale, où trône, une guillotine avec une énorme foule s'amassant autour : ça va saigner, IL va payer et tout le monde va assister à la mise à mort de ce « grand menteur »... Avec des idées plus proches de celles des maniacs du Death Metal que de celles des engagés du Thrash des 80's, EXHORDER exigeait l'exécution de l'un des symboles fort du monde chrétien...

Et comme ils faisaient du Thrash et qu'ils avaient la rage, leur Thrash Metal surpuissant contient tous les ingrédients qui font de lui un missile qui dépote grave. Ce sont deux démos qui firent fureur, en 1986 et 88 qui amenèrent les gus d'EXHORDER a signé pour ce premier opus chez Roadrunner Records. En 1990 sortait donc la galette : énorme coup de poing dans les côtes, au son massif, imposant et percutant. Le légendaire Scott Burns du non moins mythique Morrisound Studios sera le chef d'orchestre de ce « Slaughter in Vatican ». Les instrus sont donc superbement mis en valeur tout un gardant un équilibre homogène, le son épais et organique réchauffe les esgourdes : vous en aurez pour votre argent, croyez-moi.

Je n'aime pas trop les ragots, je m'en secoue les roubignolles, mais on a parfois dit qu'ils avaient copié SLAYER, ou DARK ANGEL, voire TESTAMENT ou encore PANTERA (on dit surtout l'inverse à propos de ce dernier, que PANTERA aurait plagié). C'est vrai qu'EXHORDER massacre avec autant de force que les combos sus-cités, mais je ne suis pas certain qu'ils aient copié qui que ce soit. Qualifié de plein de choses, j'ai bien aimé lire que le style de nos Louisianais était une sorte de Power-Thrash Metal un peu Crossover : c'est pas faux, même si ça n'est pas encore satisfaisant. Constitué de huit hymnes sur lequel gueule - avec un chant proche du Hardcore - Kyle Thomas (qui me saoule vite, personnellement), les riffs sont facilement mémorisables et jamais la formation étasunienne ne cesse de matraquer nos cervelles, d'autant que le batteur est un vrai furieux. Ça speede, ça break, ça groove, pas de répit on le sait bien, les Américains de Bush préféreront toujours vous rentrer d'abord dans le lard avant de discuter pognon. Au total, quasi quarante-deux minutes intenses de destroyage en règle, d'intense violence. Ouarf, quelle baffe ! On en redemande !!

Néanmoins, même si « Slaughter in Vatican » casse la baraque, il manque de parties qui aèrent l'ensemble et souffre un peu de manque de technique. La suffocation ne me gène habituellement pas, mais là EXHORDER jouant plus le bourrin que le technicien, le boucher que le chirurgien, il ne laisse aucune issue lors de l'écoute - ce que les autres gloires du Thrash comprirent mieux qu'eux. En fin de compte ces Louisianais n'ont jamais été oubliés, mais c'est peut-être pour cela qu'EXHORDER est resté un second (très bon) couteau : ce n'étaient pas des généraux, mais des Marines.

Apparemment - comme les groupes aiment faire ça depuis quelques années; voir : http://exhorder.tripod.com/ - EXHORDER se serait reformé en 2008 et préparerait un troisième album... On attend ça impatiemment ! En attendant, si vous ne connaissez pas, ne passez plus à côté chez votre disquaire... ou quand votre souris passe dessus sur Amazon. Roadrunner a ressorti dans un même package en 2003 « Slaugther in Vatican » et « The Law », le suivant de 92 : vous ne pourrez donc pas vous en sortir facilement ! « Slaughter in Vatican » est quand même une putain de leçon de Thrash Metal.

A lire aussi en THRASH METAL par ONCLEGUUD :


EARACHE RECORDS COMPILATION
Thrashing Like A Maniac (2008)
La meilleure compile de Thrash de cette décennie..




TOXIC HOLOCAUST
Evil Never Dies (2003)
Du thrash qui frac-asse !


Marquez et partagez




 
   ONCLEGUUD

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- Kyle Thomas (vocaux)
- Vinnie Labella (guitare, basse)
- Jay Ceravolo (guitare, basse)
- Chris Nail (batterie)


1. Death In Vain
2. Homicide
3. Desecrator
4. Exhorder
5. The Tragic Period
6. Legions Of Death
7. Anal Lust
8. Slaughter In The Vatican



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod