Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  STUDIO

Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BORIS - Pink (2005)
Par POSSOPO le 22 Avril 2006          Consultée 5235 fois

BORIS a tout pour réussir, et pas seulement, peut-être même surtout pas dans le monde du metal. Je n’ai d’ailleurs nullement été étonné de voir le dernier album du groupe chroniqué, et très bien noté, sur Pitchfork, webzine pop, rock, rap et que sais-je d’autre de langue anglaise, très visité dont la prétention des articles et la prose indigeste en ont fait un site tantôt haï, tantôt adoré, aussi controversé que complet. Sur Pitchfork, le metal n’est pas en odeur de sainteté et n’est que très rarement discuté. Oui, mais BORIS, je le répète, a tout pour réussir…et pour plaire. La première des armes médiatiques du combo consiste en sa nationalité, japonaise. Presque corollaire de cette particularité, BORIS ne rentre pas dans les cases. Pink est déjà le huitième album enregistré en 2005 par une formation ivre de liberté. BORIS fait ce qu’il veut quand il le veut…avec qui il le veut. Et l’un de ses camarades de bœuf les plus connus n’est ni plus ni moins que le grand MERZBOW, artiste culte jouant sur les bruits et les sensations qu’il peuvent procurer.

Mais contrairement à ce qu’une analyse trop rapide du curriculum vitae de BORIS pourrait faire croire, Pink s’adresse à tous, aux fous, aux génies, aux musicologues avertis, aux intellos comme à monsieur et madame lambda. Non pas que son contenu fasse dans la facilité, encore moins dans le clientélisme, le stoner de ce disque conserve une originalité incroyable, mais derrière ce mur du son drôlement épais se cachent des émotions accessibles, des sentiments que tout un chacun doit être en mesure d’apprécier. Je parle de Pink car le trio nippon qui comprend dans ses rangs, comme de bien entendu, une demoiselle, sait radicalement changer de style au fil de ses sorties. Noise, drone, psychédélique, tout semble capable d’y passer. Informez-vous donc avant de vous jeter oreilles baissées sur l’intégralité d’une discographie plus qu’abondante et terriblement variée.

Les amateurs d’étrangeté et de sons difficiles seront ravis, car cette galette est gouvernée par le chaos, elle se veut brutale, agressive, tumultueuse. Et puiser ses nombreux trésors dans ce maelström sonore se révèle une activité longue et minutieuse.
Cette face âpre et un tantinet élitiste se marie pourtant parfaitement avec le côté très abordable de l’œuvre. Certains titres se laissent caresser sans que l’auditeur se doive de maîtriser un quelconque savoir-faire. Apprécier quelques titres au groove puissant relève de l’évidence et dépend peu des goûts et préjugés.

Entrer dans Pink ne nécessite aucun passe-droit ni privilège, et chacun a bien le droit d’y trouver ce qu’il souhaite. Le territoire qu’il balaye est suffisamment vaste pour satisfaire toute sorte d’auditeurs, des plus exigeants aux pires dilettantes. Et surtout capable de charmer les metal freaks les plus sectaires comme les derniers des metalophobes. Situation purement et simplement idéale, encore accentuée par l’intensité d’un premier morceau à l’importance évidente, poignant et dont la lourdeur ne fait qu’appuyer sur un très fort potentiel émotionnel.

A lire aussi en STONER par POSSOPO :


KYUSS
Blues For The Red Sun (1992)
évidemment désertique

(+ 1 kro-express)



DOWN
Over The Under (2007)
Une valeur sûre qui redevient plus sûre

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Atsuo (batterie, voix)
- Wata (guitares)
- Takeshi (basse, guitares)


1. C'est Plus Du Cyrillique, Là, Mais Du Japonais



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod